Comment détruire une souche d’arbre ?

Il est souvent difficile de se débarrasser complètement de la souche d’arbre. La nature reprendra très vite ses droits et vous verrez apparaître des pousses à l’arrivée du printemps. Cela réduira votre travail à néant. Découvrez dans cet article les détails concernant les diverses méthodes qui permettent de détruire complètement les souches indésirables des arbres coupés.

Qu’est-ce que le dessouchage d’une souche d’un arbre ?

C’est l’action d’extraire du sol le reste d’un arbre mort, notamment sa racine pour éviter qu’il se développe à nouveau. Le dessouchage est indispensable pour les terrains agricoles, car les souches d’arbre empêchent le passage des machines, des outils, et peuvent dégrader les cultures.

Il s’avère utile dans les terrains des particuliers pour faciliter l’aménagement d’un jardin d’ornement, d’une terrasse ou encore pour la création d’un potager.

Dans la majorité des situations, cette procédure peut se faire manuellement en utilisant une barre à mine, une fourche puissante et une scie égoïne. La méthode mécanique ou chimique est également envisageable pour se débarrasser définitivement de la souche d’un arbre.

Pourquoi faut-il arracher la souche d’un arbre ?

Faire mourir un arbre définitivement n’est pas une chose obligatoire à moins que vous envisagiez de transformer cet espace en un jardin potager, creuser des fondations pour créer un mini-golf ou un bâtiment.

D’un point de vue esthétique, elle n’est pas du tout présentable et peut devenir un obstacle potentiel. Seulement, vous pouvez la transformer en un magnifique pot de fleurs en terre cuite.

D’autre part, la souche attire les champignons et les petits insectes comme les cloportes, les batraciens, les araignées, etc. Ils commencent à envahir son entourage.

Au fil du temps, cette faune diversifiée, les larves ainsi que les champignons vont décomposer la souche et la transformer en une substance utile pour votre jardin c’est-à-dire en humus.

Extraire la souche manuellement

Faire disparaître d’un clin d’œil la souche d’un gros arbre n’est pas du tout une mince affaire. Devant l’ampleur de cette tâche, vous devez vous demander si elle est réellement gênante ou pas ?

L’arrachage demande beaucoup d’effort. Avant de commencer ce travail pénible, assurez-vous de la faisabilité de l’opération.

Pour votre sécurité, procédez comme suit :

– Creusez la terre tout autour de la souche en utilisant une pioche. Creusez une tranchée circulaire tout autour de la souche pour réussir à dégager les grosses racines

– Coupez les racines accessibles avec une scie ou une hache. L’usage de la tronçonneuse n’est pas recommandé à cause de la terre et des cailloux qui risquent d’abîmer la chaîne.

– Faites levier avec une barre à mine en la glissant sous la souche et à plusieurs endroits pour essayer de la faire bouger.

– Finalisez l’extraction avec un treuil ou un tire-fort.

Cette astuce fatigante convient uniquement aux souches pas trop imposantes ou qui n’ont pas été coupées au ras du sol.

La méthode mécanique

La location d’une pelle mécanique est coûteuse et contraignante. De plus, cet engin doit passer par le jardin pour arriver à arracher la fameuse souche. La machine risque d’écraser les autres végétaux environnants. Elle implique également l’évacuation de la souche pour s’en débarrasser définitivement.

Optez pour le rognage qui consiste à réduire la souche en petits copeaux. Cette méthode ne requiert aucun outil spécial et permet de garder le sol bien intact. Les copeaux resteront au sol et se décomposeront progressivement en humus en une année.

Utiliser une raboteuse de souche

S’il est vraiment impossible de déterrer la souche, elle pourra être rabotée à l’aide d’une raboteuse ou une rogneuse de souche. Cette machine se loue auprès des enseignes spécialisées. Comptez à peu près 250 à 300 € pour une journée de location. Les modèles compacts sont plus légers par rapport à la pelle mécanique.

Le principe de l’appareil est simple à comprendre, il broie la souche jusqu’à une certaine profondeur (entre 25 à 40 cm) en fonction de sa puissance. Le disque équipé de dents va tourner à une vitesse phénoménale pour grignoter la souche d’une manière progressive au fur et à mesure des passages.

Si vous optez pour cette technique, équipez-vous de tous les équipements de protection individuelle : lunettes protectrices, casque antibruit, gants de protection et chaussures de sécurité. De cette manière, vous serez protégé efficacement des éclats de bois.

Le point fort de cette méthode est qu’elle ne transforme pas votre jardin en un champ de bataille rempli de cratères béants. Contrairement à la pelle mécanique, cette dernière supprime juste la partie haute de la souche.

Une fois le travail terminé, rebouchez le creux avec les copeaux que vous avez arraché en mélangeant à la terre. Ils peuvent aussi servir de matériau de paillage.

Les méthodes écologiques

Pour éviter de nuire l’environnement, il est tout à fait possible d’employer les méthodes ancestrales qui ont fait ses preuves à condition de les suivre à la lettre. Il s’agit de la dévitalisation à l’ail. En germant, cette plante très appréciée dans la cuisine libère une substance très toxique. Ce sont ses propriétés qui vont être exploitées dans cette méthode.

La période idéale pour entreprendre le chantier se situe à la fin de l’été, vers la mi-août lorsque a sève commence à redescendre vers les racines. À l’aide d’une perceuse équipée d’un gros foret, percez quelques trous verticaux dans la souche.

Veillez à ce qu’ils soient très profonds à 20 cm à une dizaine de centimètres les uns des autres. N’oubliez pas les racines apparentes.

Introduisez dans chaque trou une gousse d’ail, ponte en haut puis recouvrez d’un peu de terre pour le boucher. Au fil du temps, vous constaterez que la vitalité de la souche se détériore.

Une autre alternative s’avère être aussi efficace : le gros sel. Procédez de la même manière que pour le traitement chimique, mais remplacez les produits par du sel. Vous pouvez aussi utiliser la même méthode que l’ail en bouchant avec de la cire d’une bougie. Il convient de procéder par temps sec.

Pour renforcer l’efficacité de cette technique, vous pouvez aussi recouvrir la souche à l’aide d’une bâche noire. Ainsi, elle sera définitivement privée de lumière et d’eau. Ses méthodes écologiques requièrent beaucoup de patience, car la dévitalisation de la souche se fait d’une manière progressive.

La méthode du feu

L’usage du feu est également une solution écologique et radicale. En effet, il suffit d’attendre que le temps soit sec et de vérifier auprès de la commune la période autorisée pour les écobuages. Pour éviter les dégâts, mettez toujours de côté un jet d’eau à portée de main. Commencez par faire des entailles verticales dans la souche en utilisant une tronçonneuse.

Après avoir entaillé profondément la tranche de la souche avec une hache ou une perceuse, dégagez les contours des sources de propagation du feu. Retirez toutes les feuilles sèches. Si nécessaire, coupez l’herbe autour à l’aide d’une débroussailleuse. Utilisez un souffleur pour ratisser les débris. Couvrez la souche de feuilles mortes de brindilles et de petites branches. Le but est de faire un tas important pour pouvoir allumer le feu.

N’hésitez pas à alimenter votre feu pour que la souche puisse brûler et consumer en profondeur. Pour terminer, couvrez la souche de végétaux humides pour couver le feu. Vous pouvez aussi arroser copieusement pour que le feu s’éteigne complètement. La souche finira par se consumer tout doucement dans le sol.

Comment se passe le dessouchage chimique ?

Quand les mains de l’homme et les outils mécaniques ne suffisent pas à détruire la souche d’un arbre, opter pour le dessouchage chimique sera la solution ultime. Cette méthode consiste à dévitaliser la souche en injectant des produits chimiques. La dévitalisation permet d’éviter que la souche forme de nouveaux rejets.

Le chlorate de soude ou sulfate d’ammonium s’infiltrent au niveau de la racine par les trous percés préalablement dans la souche. Ces produits chimiques entraînent alors le pourrissement de la souche et sa décomposition.

Cette technique est beaucoup plus aisée pour ôter la souche. Contrairement aux précédentes opérations, l’usage de produit chimique dure plusieurs mois jusqu’à ce que la solution injectée pénètre en profondeur dans les racines.

Quels produits utilisés pour effectuer un dessouchage chimique ?

Les magasins de jardinage ou de bricolage proposent des solutions prêtes à l’emploi. Toutefois, ces produits présentent une forte toxicité et une haute dangerosité pour l’homme. Dans ce cas, lisez bien les précautions d’emploi indiquées sur les flacons avant l’usage proprement dit.

Voici les produits chimiques courants utilisés pour détruire la souche d’un arbre :

  • Nitrate de sodium

C’est une solution prête à l’emploi pour détruire les souches d’un arbre. Pour plus d’efficacité, il doit être introduit dans le tronc d’arbre et dans le sol. Si vous voulez obtenir des effets rapides, il est recommandé d’introduire du nitrate de sodium au niveau des creux. La souche sera sèche et détruite dans un an environ. Vous n’avez plus qu’à le brûler.

L’arbre se dessèchera moins vite si vous décidez d’arroser le sol avec ce produit. Le nitrate de sodium peut être utilisé tout au long de l’année. Il faut seulement faire attention à l’inflammation des matières combustibles qui se trouvent à proximité, car le risque d’incendie est très important. Pour en bénéficier, comptez environ 27 € le litre de solution liquide.

  • Nitrate d’ammonium

Ce composant est fabriqué à partir d’urée. Or, cette substance est vraiment dangereuse pour les plantes, car elle accélère rapidement la décomposition de celle-ci, particulièrement du bois.

Tout le système racinaire se transforme en un bon engrais. Si vous décidez d’employer ce produit, il est recommandé de déraciner le tronc séché et de traiter le système racinaire ouvert à l’aide de cette substance chimique.

  • Pikloram

C’est un outil très efficace qui est utilisé pour pulvériser ou arroser le sol. Il sert à détruire toutes les plantes qui se trouvent aux alentours de l’arbre principal. Sous l’action du pikloram, tout le système racinaire sera inhibé et l’arbre mourra en conséquence. 

  • Roundup, Tornado

Ce sont des herbicides qui sont fréquemment utilisés pour éradiquer les souches d’un arbre. Ils sont très efficaces pour détruire rapidement votre cible. Ces produits sont aussi efficaces pour éliminer les résineux et les peuplements feuillus.

  • Arsenal, Arbonal

Ces médicaments se caractérisent par le fait qu’ils pénètrent efficacement dans le bois. C’est d’ailleurs les produits utilisés pour éclaircir les forêts. Ces fonds sont aussi employés dans les plantations agricoles industrielles.

  • Les poudres à diluer

La poudre à diluer est un mélange explosif qui a fait ses preuves durant des années. C’est un produit à base de sulfate de sodium, de dipropylène et de triclopyr. Cette poudre magique se retrouve dans les magasins de bricolage et se dissout facilement dans l’eau. La solution obtenue sera étalée directement sur les souches. Pour pouvoir acheter ce produit, prévoyez environ 13 € pour 100 mL.

Les différents moyens de détruire une souche d’arbre avec des produits chimiques

Il existe plusieurs moyens de dessouchage, mais voici ceux qui sont les plus efficaces d’entre elles :

  • Application sur les tissus vivants

L’écorce des arbres joue un rôle important dans la survie de cette dernière. Il sert de bouclier contre l’invasion des insectes nuisibles, mais aussi des herbicides. De ce fait, ces agents dévastateurs ne peuvent pas pénétrer dans les tissus vasculaires de la plante.

Pour que le produit atteigne sa destination finale, il faut faire des coupes vers le bas sur la surface du tronc sans déchirer l’ensemble de l’écorce. Utilisez de préférence une petite hache. D’ailleurs, les entailles et les coupures devront se situer sur la circonférence du tronc.

  • Arroser le sol avec le produit

Pour que le produit chimique ne déborde pas et reste en un seul endroit, établissez une barrière en béton au niveau du sol. Puis, arrosez la souche de l’herbicide après l’arrosage ou la pluie. Ainsi, il pénétrera dans le système racinaire. Cette méthode est recommandée pour détruire en même temps les autres végétaux indésirables aux alentours de la souche.

  • Tuer les injections

Les approches de cette technique sont semblables à la méthode n° 1. La seule différence c’est que les dispositifs spéciaux sont employés pour introduire les produits chimiques au sein des tissus. La méthode d’injection est utilisée pour les souches de plus de 5 cm de diamètre. Vous aurez de bons résultats à condition de suivre à la lettre les étapes ci-dessous :

– Préparez un foret dont le diamètre se situe entre 5 à 10 mm. Il faut que ce dernier soit à n angle de 45 à 50 ° par rapport à la surface du sol.

– Faites des trous de 5 cm de profondeur dans le tronc

– Prenez une seringue classique achetée en pharmacie puis remplissez-la du produit à base de glyphosate comme le Tornado, par exemple.

– À défaut de seringue, vous pouvez directement verser une petite quantité de cette substance dans les trous. Un arbre avec un diamètre de tronc de 35 cm aura besoin de 35 à 40 ml de produit dont la concentration de glyphosate est de 360\u200b\u200bg/l.

– Rebouchez chaque trou avec de la terre pour masquer les traces d’injections. Retirez les copeaux et observez si le produit fuit.

– Si vous utilisez des herbicides à base de sulfométuron-méthyl ou d’imazapira, ce produit toxique tue également les plantes voisines en se propageant dans le sol malgré le fait que vous avez installé des obstacles.

  • Destruction du moignon et du tronc

Ce procédé consiste à retirer l’arbre lui-même en utilisant une hache ou une tronçonneuse. Par la suite, vous y versez de l’herbicide sur le moignon frais. Au cas où le diamètre du tronc est assez large, traitez uniquement les bords externes du moignon en ne dépassant pas les 5 à 10 cm ainsi que le cambium ou les tissus internes des arbres.

Par contre, si le diamètre de la souche est inférieur à 10 cm, étalez le produit chimique sur toute la surface de la coupe. Pour plus d’efficacité, appliquez immédiatement le médicament après avoir coupé l’arbre.

  • Traitement de l’écorce

Cette technique est faisable à tous les types d’arbres, quelles que soient leurs espèces et la taille qu’elles ont. Pour ce faire, mesurez d’abord entre 30 à 35 cm de la surface plane du sol et faites une marque sur le tronc.

Traitez uniquement la partie qui se trouve au-dessous de ce repère visuel avec une préparation chimique classique et efficace. Généralement, il faut mélanger le produit chimique avec de l’huile et traitez l’écorce jusqu’à ce qu’elle soit saturée.

Les précautions d’usage des produits chimiques

Recourir à des produits chimiques comporte certains risques, notamment pour vous-même, mais aussi pour l’environnement. Toutes ses substances de dessouchage sont très combustibles et explosives, nocifs pour les animaux et les enfants, et polluent durablement le sol ainsi que les nappes phréatiques. Faites attention, n’utilisez jamais les herbicides au printemps. La sève qui sue au niveau des coupes empêche l’absorption du produit.

Les médicaments spécialisés détériorent la fertilité de la terre et entraînent la mort des autres plantes. En effet, certaines plantes poussent ensemble par les racines en formant un unique réseau vasculaire.

Si le spécimen est empoisonné, les végétaux apparentés mourront également. Par conséquent, des mesures de précaution et des règles d’utilisation doivent être considérées.

Pour minimiser les risques, assurez-vous d’arroser uniquement la souche pour qu’il sèche sans affecter les autres plantes. La sélection du produit à utiliser ne doit pas se faire à la légère.

Néanmoins, le processus de séchage sera lent, en moyenne 1 à 2 ans, selon les caractéristiques du médicament. Dans certaines situations, seule la chimie pourra éliminer la végétation indésirable, particulièrement les souches laissées après le sciage.

Pulvérisation des feuillages

Lorsque vous utilisez cette méthode, utilisez les moyens de protection que vous avez chez vous. La meilleure façon de détruire une souche d’une manière efficace est de pulvériser la couronne avec un herbicide. Toutefois, cette procédure requiert une quantité considérable de fonds.

Pour plus d’efficacité, la pulvérisation doit se faire par temps frais c’est-à-dire lorsqu’il n’y a pas de vent ni de pluie attendue. Le produit s’évapore très vite ou se lave si ces conditions ne sont pas respectées.

La solution d’huile de l’herbicide peut être utilisée pour que le produit pénètre dans les tissus de l’arbre. Mais, cela représente aussi un surplus de toxicité pour l’environnement.

Quelques conseils pour aider à supprimer efficacement une souche indésirable

– Tous les individus qui détruisent un arbre en se servant de produits chimiques doivent être entièrement responsables de l’effet final et secondaire de son geste.

– Pour améliorer la précision du traitement, les professionnels recommandent l’ajout d’un colorant à l’herbicide. C’est un moyen classique pour suivre l’évolution du traitement. Ainsi, vous serez au courant si jamais votre méthode n’a pas eu de succès. De plus, il est donc peu probable que vous passiez à côté de votre arbre pendant le retraitement, si nécessaire.

– Au fil du temps, une couche protectrice peut se former autour du tissu endommagé. Or, cela réduira l’efficacité du médicament que vous avez utilisé. C’est pour éviter ce genre de situation que lors de l’utilisation de la méthode n° 1, le produit chimique doit être administré immédiatement après avoir fait les incisions.

– Comme vous pouvez le savoir, l’herbicide libéré de l’arbre peut être absorbé par les plantes voisines. Cela ne doit pas être oublié si vous utilisez les produits chimiques pour détruire la souche.

– Certains arbres peuvent avoir un seul et unique système vasculaire à cause de la fusion des racines. Ce phénomène se produit souvent entre les représentants de la même espèce. Quoi qu’il en soit, l’herbicide peut être transmis de l’arbre détruit à un arbre qui ne peut pas être détruit.

– Il est tout à fait possible que la souche d’arbre se trouve en périphérie de votre terrain et que ses racines s’étendent jusqu’à la propriété de vos voisins. Dans ce cas, il faudra demander un droit de passage pour les arracher.

– Avant de supprimer la souche, renseignez-vous sur la localisation d’une éventuelle fosse septique, des canalisations d’eau, conduites de gaz et d’électricité. Ainsi, vous saurez au courant si les plus grosses racines de la souche se sont enracinées à proximité de ces points sensibles. Cette vérification vous évitera également de les endommager ou des arracher sans pitié.

– Dans certaines régions, la position des souches peut entraver la fluidité de la circulation sur la voie publique, notamment durant les travaux de dessouchage. Si c’est le cas, prévenez votre mairie. Les pouvoirs publics pourront prendre les mesures qui s’imposent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star