Qu’est-ce qu’est un robinet de purge ?

Lorsque l’hiver s’installe, les robinetteries et les canalisations extérieures s’endommagent petit à petit, surtout si vous ne faites rien pour y remédier. En effet, l’eau contenue dans le corps du robinet peut finir par geler complètement.

Au final, cela provoque l’éclatement de la tuyauterie ainsi que de la structure qui l’entoure. Dans ce cas, l’installation d’un robinet de purge ou antigel est la meilleure alternative sécurisante et confortable pour la distribution d’eau dans le jardin. Côté prix, ce dispositif est tout à fait abordable.

Pour quelles raisons mettre en place un robinet antigel ?

Tous les robinets de puisage qui se trouvent sur le mur d’un bâtiment sont exposés à une variation de températures négatives. C’est aussi le cas pour les robinets extérieurs dans les espaces publics.

En effet, les températures peuvent être extrêmes dans certaines régions et atteindre jusqu’à -20 à -30 °C. L’eau contenue dans le corps du robinet gèle face au froid intense. La glace s’étend en profondeur jusqu’à l’arrière du robinet.

Au final, le point de puisage est condamné temporairement jusqu’au dégel. Le mécanisme du robinet et le tuyau sont complètement dilatés par la glace qui a pris un volume important. Cette situation entraîne souvent la rupture ou pire encore l’explosion de celui-ci, d’où l’apparition des dommages et des fuites au niveau de la canalisation et sur une partie de la maçonnerie.

L’unique alternative pour remédier à ce gel des canalisations est de purger l’installation. De cette manière, le tuyau et la sortie de canalisation resteront vides et bien secs durant l’hiver. Pour y parvenir, il faudra placer à l’intérieur des locaux, un robinet de purge.

Pour réussir à vider complètement toute l’eau du robinet de puisage ainsi que la partie exposée de la canalisation, fermez d’abord le robinet antigel, puis ouvrez celui qui se trouve à l’extérieur pour vider le reste.

Cette alternative est vraiment efficace, surtout pour les personnes qui ont tendance à oublier les choses minimes comme celui de fermer le robinet. Ainsi, ce système condamne tout le conduit pendant toute la période de froid.

Dans quel cas purger les canalisations extérieures ?

Cette opération doit se faire d’une manière préventive dans les régions où le froid est très rigoureux. Vous devez également purger vos canalisations en cas de coup de froid, car l’absence prolongée ne permet pas d’intervenir rapidement. Cette technique est aussi obligatoire lorsque les tuyaux ou les canalisations ne sont pas ou peu enterrés. Pour votre information, sachez qu’au moins 70 cm de profondeur assure la mise hors gel.

Cependant, dans les pays ou régions où la période hivernale est plus douce et supportable, cette procédure n’est pas obligatoire. Une simple protection des gaines et des robinets suffit amplement.

D’ailleurs, le gel est très rare. Vous trouverez facilement des tubes isolants en mousse de polyéthylène dans le commerce. Ces dispositifs sont très performants pour protéger les canalisations. Pour les robinetteries, du papier bulle en plusieurs couches peut suffire. Évitez l’usage de papier journal ou de la laine de roche qui risquent de retenir l’eau et d’amplifier le phénomène.

Mais, avec le changement climatique actuel, vous devez quand même rester sur vos gardes et agir en cas de changement exceptionnel. Mettez les tuyaux d’arrosage dans un endroit sec et hors gel pour conserver son état durant l’hiver.

Le principe du robinet antigel

Le robinet antigel est un dispositif de puisage qui possède un mécanisme interne assurant la purge automatique à chaque fermeture. Pour vider l’eau de la canalisation et de son corps de robinetterie, vous n’avez qu’à fermer la distribution d’eau au niveau du robinet. C’est le même principe que pour un robinet classique.

De cette manière, la partie extérieure du robinet reste complètement vide, ce qui permet d’éviter les risques de gel, l’immobilisation totale de la distribution ainsi que tous les dégâts au niveau du robinet et de la canalisation.

Comment fonctionne le robinet de purge ?

Le robinet de purge comporte un corps horizontal plus ou moins allongé. Cette partie est destinée à assurer la traversée du mur dans lequel il est scellé. Dans certains cas, il est plus long afin de servir de colonne support depuis le sol. Le mécanisme d’obturation se trouve au bout du corps.

Ce sont le volant, la manette de commande d’ouverture et de fermeture, le papillon qui activent le mécanisme d’obturation par une longue tige de commande. Sur la partie supérieure du corps, c’est-à-dire au-dessus de la manette de commande se trouve une soupape qui assure la prise d’air. L’orifice de purge, par contre, permet le vidage du corps.

Quand vous tournez la manette du robinet pour l’ouvrir, l’eau remplit tout le corps et coule par le bec extérieur. Lorsque vous fermez celui-ci, le mécanisme stoppe automatiquement l’arrivée d’eau au niveau du siège et de toute la canalisation abritée à l’intérieur de vos locaux.

Grâce à la prise d’air assurée par la soupape et à l’orifice de purge, le corps du robinet de purge se vide également de l’eau qu’il contient.

Les différents types de robinets de purge

Il existe deux catégories de robinet antigel sur le marché. Votre choix doit se faire en fonction du type de pose.

  • Mural

Le robinet de purge mural est insensible à la variation de température, notamment au gel. Grâce à son dispositif de fermeture déporté vers l’arrivée d’eau, ce dernier se purge automatiquement après chaque usage. Il se pose généralement en traversée du mur d’une maison ou sur la paroi de fontaine avec 38 mm de diamètre en général.

  • Vertical

Le robinet de purge vertical ressemble aux anciennes pompes à main, mais qui se dressent à la verticale. Ce dispositif est plutôt destiné aux élevages et fermes qui veulent avoir un point d’eau loin du bâtiment.

  • Pour les robinets publics

Pour les fontaines et les sorties de robinets dans les parcs ou autres endroits publics, vous pouvez choisir un robinet antigel sans aération en complément de ces distinctions de pose. Ces modèles sont munis d’une clé de sécurité pour mise en et hors service.

Comment mettre en place un robinet antigel ?

L’installation d’un robinet de purge s’effectue de la même manière qu’un robinet de puisage. Mais, la longueur du corps qui est généralement supérieure à l’épaisseur du mur et du diamètre de la réservation doit favoriser le passage des écrous de serrage du support.

Un robinet vertical doit être raccordé à une canalisation enfouie à 70 cm dans le sol. Cette longueur est à prendre en compte lorsque vous déterminez la hauteur au sol à laquelle sera disposé le point de serrage.

Pour ce qui est du raccordement, il se fait au niveau de la canalisation par le biais des raccords de plomberie adaptés au matériau du tube. Bien entendu, il doit toujours être à l’intérieur de la maison ou dans la terre pour éviter la gelée.

  • Les outils indispensables pour l’installation

Pour installer votre robinet, vous aurez besoin d’un peu de matériel, à savoir :

– Un perforateur

– Un ruban PTFE

– Un tournevis

– Deux vis longues et deux chevilles adaptées

– Un robinet antigel à longueur de tige variable (entre 25 à 30 cm)

Les différents modèles de robinets extérieurs

Il existe plusieurs modèles de robinets pour le jardin. Pour déterminer le modèle adéquat, vous devez définir les différents critères comme l’usage que vous allez en faire et les matériaux que vous préférez. De préférence, choisissez un modèle adapté à votre région. Voici une liste qui pourra vous aider à maintenir votre choix. Il est conseillé de le choisir en version antigel.

  • La vanne quart de tour

C’est l’un des modèles les plus courants concernant les robinets à l’extérieur. Le boisseau à bille comporte une poignée pour faciliter l’ouverture et la fermeture de la vanne lorsque vous actionnez la poignée sur 90 °.

Ce dispositif se nomme aussi « robinet à tournant sphérique ». Ce type de robinet se décline également en vanne « papillon ». Étant donné qu’il peut être à passage intégral, vous ne pouvez pas l’utiliser en position partiellement ouverte. De plus, l’ouverture de la vanne est de la même taille que celle qui se trouve à l’intérieur de la conduite.

  • Le robinet à soupape

Également très courant, il se décline en différents modèles et permet de mieux contrôler la pression de l’eau. Cette régulation du débit se fait par l’élévation de cette dernière et depuis sa distance avec le siège de soupape. Ce modèle est conseillé pour un travail de précision dans les cultures, par exemple.

  • Le robinet en laiton ou en acier inoxydable

Ces robinets sont toujours très fréquents. Ils s’apparentent aux anciens modèles à poignées en croix. Contrairement aux modèles précédents, ils sont plus esthétiques. Toutefois, le laiton est bon marché et la matière reste fragile. Par contre, l’acier inoxydable est plutôt onéreux. Grâce à sa haute résistance, il peut être utilisé dans les zones froides et humides.

  • Le robinet en PVC

Ce modèle se trouve être aussi un matériau de bon marché. Cependant, en cas d’intempéries répétées, ce robinet s’abîme facilement. Dans ce cas, vous devez le remplacer. Pour éviter ces catastrophes, placez-le à l’abri de la pluie et du froid.

Comment installer un robinet extérieur ?

Ces robinets cités ci-dessus sont spécifiquement adaptés pour le jardin et usage extérieur. Ils sont traités contre le froid hivernal, les intempéries ou encore la chaleur de l’été. Afin de les poser convenablement, il suffit d’avoir des notions de bricolage et d’avoir une force rigoureuse.

Si besoin, vous pouvez toujours appeler un plombier. Cela vous évitera une mauvaise exécution des travaux qui entraîneront des problèmes sur l’ensemble de l’installation. Voici comment procéder à la pose d’un robinet extérieur. Cette opération vous prendra juste 2 à 3 heures selon votre habitude à bricoler.

  • Déterminer l’emplacement

Pour raccorder votre robinet extérieur, les endroits les plus courants sont le garage ou la buanderie. Ces pièces sont équipées des arrivées nécessaires ainsi que des canalisations. Pour la fixation extérieure, prévoyez au minimum 30 cm au-dessus du sol afin d’éviter les risques de gel et pour que l’arrosoir ou le seau puisse passer par dessous.

Pensez à prendre toutes les mesures nécessaires de chaque côté du mur et à bien marquer l’emplacement. Avant de commencer les travaux, coupez l’eau via la vanne principale. Puis, videz bien vos tuyaux.

Réunissez tous les outils dont vous aurez besoin : la clé plate ou à molette, le robinet, la perceuse avec le foret adéquat, le chalumeau, les tuyaux et les colliers de fixation qui vont avec. Si vous souhaitez couper l’eau en hiver, munissez-vous d’une vanne à manette.

  • Percer le mur

Après avoir pris les mesures nécessaires à l’intérieur de la maison pour placer les colliers de fixation, commencez à percer votre mur à l’aide d’un perforateur et d’une mèche de 30 mm de diamètre. Généralement, les mensurations doivent être à 1 mètre du sol et être espacées d’1 mètre. Prévoyez une légère pente pour que tout le système de purge fonctionne normalement.

Posez les colliers de fixation en chauffant le tube de cuivre avec le chalumeau. Ainsi, ils seront faciles à manier et à cintrer. En même temps, percez un trou dans le tuyau d’alimentation d’eau froide. Placez-y le tube de cuivre. Puis, faites une soudure avec un fil d’étain.

  • Poser les éléments et raccorder

Insérer le robinet mural à travers le mur. Veillez à ce qu’il reste parfaitement droit puis fixez-le avec des vis et une bague de fixation. Pour l’intérieur, prévoyez des colliers pour maintenir les tuyaux.

Raccordez l’ensemble à votre canalisation ainsi qu’à l’arrivée de l’eau froide. Pour éviter les gros travaux, optez pour un scellement chimique des deux côtés du mur. Cette technique est à la fois isolante et résistante.

  • Ajouter un raccord d’arrosage

Pour terminer le travail, il ne vous reste plus qu’à relier le tuyau d’arrosage au robinet de jardin. Ainsi, procurez-vous un nez de raccordement que vous pourrez laisser en place. Rajoutez un raccord rapide au bout du tuyau pour pouvoir le fixer rapidement. Si nécessaire, couve le filetage avec du ruban PTFE.

Si vous adoptez ces méthodes, vous pouvez facilement le remplacer.

Comment entretenir un robinet de purge ?

Pour que votre robinet puisse survivre à travers le temps et résister au gel de la saison froide, il faudra l’entretenir régulièrement. Purgez-le avant chaque entrée d’hiver. De cette manière, vous éviterez les problèmes ou autres dégâts de grande envergure. Cela vous éviterez aussi de réparer les éventuelles fuites au printemps. Tous les raccords doivent être à l’abri du gel.

Pour protéger un robinet extérieur du gel, il est important de le fermer. De plus, il est rare que vous vous en serviez durant l’hiver. Veillez à ce que la soupape de mise à l’air ne soit pas souillée.

Coupez définitivement l’alimentation d’eau et videz les canalisations. Si vous ne pouvez pas la couper, protégez votre robinet à l’aide d’un sac en plastique ou une bande de mousse autocollante. C’est une isolation très efficace.

Comment réparer un robinet antigel ?

Avec une utilisation fréquente, votre robinet extérieur antigel devra être réparé à un moment donné. Si c’est la première fois que vous le réparez, ne vous inquiétez pas. Il suffit d’avoir les bons outils pour y parvenir.

  • Les instructions à suivre

– Commencez par éteindre l’alimentation de l’eau de toute la maison. Au cas où le robinet antigel ne comporte pas de robinet d’arrêt, coupez l’eau de votre compteur d’eau principale qui est généralement enterré dans une boîte en béton ou en plastique dans la cour. Ouvrez la boîte et tournez la vanne avec une clé ou une pince. Lorsque l’eau est coupée, ouvrez le robinet extérieur afin de soulager la pression de l’eau résiduelle.

– Dévissez la valve tige cap. Vous trouverez un couvercle de tige de valve. C’est le capuchon métallique de forme hexagonale qui se place derrière la poignée. Tenez fermement le corps du robinet et avec une clé à pipe, tournez le corps du robinet sans endommager la plomberie interne. En tenant une clé à molette dans l’autre main, tournez aussi le bouchon de tige de valve vers la gauche.

– Retirez la tige de valve antigel en tournant l’écrou hexagonal à la base de la valve. Utilisez un tournevis approprié ou une paire de pinces de verrouillage de canal pour dévisser les vis et retirer la poignée de la tige du robinet. Tournez dans le sens antihoraire. Normalement, la tige du robinet est comprise entre 4 et 14pouces à l’arrière du robinet antigel.

– Tirez la tige antigel du robinet de la prise et examinez-la. Si la partie longue est pliée ou tordue, cela signifie que cette dernière doit être remplacée par une nouvelle tige de valve.

– Examinez minutieusement la rondelle en caoutchouc qui se trouve à l’extrémité du robinet. Si elle est endommagée, remplacez-la. Retirez la vis de rétention en bas à l’aide d’un tournevis à tête plate. Fixez la nouvelle rondelle avec une vis de rétention en appliquant une légère couche de graisse silicone par-dessus. Sur la face en avant de la tige du robinet, vous observez un emballage de plomb. Il ressemble à une grosse rondelle de gris biseautée ou en forme de cône. Si besoin, remplacez la garniture de plomb.

– N’oubliez pas de nettoyer les filets sur le robinet en utilisant un tampon en laine d’acier. Enlevez les traces qui obstruent ainsi que les rubans adhésifs. Puis, enveloppez le robinet à l’aide d’un ruban de plombier tiré fermement. Faites au moins deux tours. Coupez l’excédent avec des ciseaux.

– Insérer la tige de valve antigel dans la prise et serrer l’écrou hexagonal avec une clé

– Restaurez l’alimentation en eau et testez les fuites

À défaut de bande de plombiers, vous pouvez utiliser un tuyau composé de fil pour réparer un robinet antigel abîmé. Lorsque vous coupez toute l’alimentation en eau de la maison, sachez que tous les appareils électroménagers (machine à laver, lave-vaisselle, douches, etc.) seront temporairement non approvisionnés en eau.

La rondelle interne peut être remplacée facilement, mais assurez-vous de remonter le robinet dans le bon ordre. Ce sont des travaux mineurs que beaucoup de gens font eux-mêmes ou tout simplement remit à plus tard.

Par contre, si vous ne parvenez pas à réparer votre robinet de purge, vous risquez de causer de graves dommages, notamment lorsque l’eau s’écoulera dans les fondations de votre maison. Dans ce cas, la réparation de la fuite deviendra une priorité.  

Comment détecter une fuite d’eau ?

Identifier une fuite d’eau du robinet est une chose facile. Avant qu’elle n’engendre des dommages, voici les étapes à suivre :

– Regardez tout votre système en observant minutieusement si le robinet extérieur fuit lorsqu’il est éteint. Ouvrez le robinet et placez votre main sur l’ouverture. Si le débit d’eau ralentit lorsqu’il est couvert, vous avez une fuite dans le système. Cette dernière doit être résolue à temps.

– Explorez chaque recoin de votre propriété afin de déterminer les endroits qui semblent enfoncés ou mouillés. Vous pourriez avoir une fuite souterraine dans votre système.

– Pour terminer, éteignez tout le débit d’eau dans votre système, à l’intérieur comme à l’extérieur. Observez votre compteur d’eau pour vérifier visuellement si l’indicateur se déplace. Ce dispositif se situe généralement à proximité de la limite de votre propriété.

Si c’est le cas, vous avez une fuite quelque part dans votre système.

Après un examen approfondit, vous avez pu constater que l’eau coule encore quelque part dans votre système, faites-la vérifier par des experts en plomberie. Toutefois, un simple problème d’égouttement peut être résolu en remplaçant les rondelles en caoutchouc usées. Quelques fois, cela pourrait inclure des réparations plus complexes.

Prix d’un robinet de purge

Un robinet antigel de puisage mural coûte entre 30 à 50 € tandis que la version verticale se vend  entre 150 à 180 €. En ce qui concerne l’achat, ce dispositif est visible sur internet via les sites spécialisés dans le domaine.

Certains distributeurs de matériel de plomberie disposent également de quelques références. Mais pour avoir un choix plus élargi, dirigez-vous plutôt sur les sites web en ligne. Faites tout de même attention, car tous les robinets antigel ne sont pas homologués. C’est le cas pour les robinets de puisage. Si vous installez un robinet inadapté à la boisson, il faut signaler que l’eau n’est pas du tout potable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star