Quand élaguer un arbre ?

L’élagage d’un arbre est un acte assez difficile à réaliser, mais il est nécessaire pour des raisons de sécurité. Dans certains pays, il est rendu obligatoire par la loi. Toutefois, cette opération demande des compétences pointues ainsi que du matériel adapté afin de limiter les risques de dégâts.

C’est pour cette raison que vous devez impérativement faire appel à un élagueur pour ce travail. Professionnel dans le domaine, votre arbre conservera sa forme et sera débarrassé des branches gênantes et mortes.

Qu’est-ce que l’élagage d’un arbre ?

L’élagage est une intervention qui consiste à couper les branches d’un arbre. Cette méthode est adoptée pour que l’arbuste en question puisse se développer de la manière dont vous le souhaitez.

Il est également nécessaire, voire même utile, car certaines branches peuvent gêner les câbles électriques par exemple. L’élagage permet de faire de la place pour que la lumière du jour puisse éclairer le jardin et ses environs. En élaguant les plus grands arbres, vous favorisez aussi la croissance des autres arbres qui se trouvent en dessous.

En outre, il peut arriver que quelques branches gênantes envahissent le terrain de votre voisinage. C’est une chose naturelle et très fréquente. Dans ce cas, vous devez prendre les mesures nécessaires pour que votre arbre reste dans votre partie, car votre voisin est dans son droit.

La commune peut aussi vous demander d’élaguer certaines branches qui touchent le matériel public ou qui gênent la circulation. Si l’arbre emprunte une voie publique ou un chemin, alors le maire vous obligera à l’élaguer rapidement.

Toutefois, renseignez-vous bien avant d’élaguer quoi que ce soit. En effet, dans certaines situations ou villes, il est obligatoire de demander au préalable une autorisation à la commune avant de couper l’un de vos arbres. Certains végétaux centenaires sont parfois protégés. Donc, vous n’avez pas le droit d’y toucher.

Réclamez alors une autorisation auprès de la mairie si votre élagage est susceptible d’abîmer le matériel public. Si vous n’effectuez pas cette démarche, vous serez alors l’unique responsable en cas d’accident ou de problème.

Pour quelles raisons élaguer un arbre ?

Les interventions d’élagages ont pour objectif de sécuriser, de pérenniser ou de tailler l’arbre en fonction de vos besoins. Les motifs sont assez nombreux, du simple entretien, en passant par les litiges entre voisins, la taille et la mise en valeur de l’arbre en question.

C’est aussi un moyen pour retrouver de la lumière dans la maison et sur le jardin. Néanmoins, la forme de l’arbre dépend de la nature, de la richesse organique du sol, de la situation et de l’espace disponible de chaque espèce lors de sa croissance.

Le but principal de cette opération concerne l’aspect esthétique. En effet, cette pratique permet de sculpter les cyprès, les chênes ou encore les sapins pour qu’ils forment un ensemble magnifique et de gérer leurs croissances naturelles.

Vous pouvez définir le cycle de croissance de l’arbre en observant les cernes de croissance. Ces nimbes sont plus serrés en été, car la croissance de l’arbre se fait lentement à cette période.

Par contre, les cernes vivants et plus clairs assurent la montée de la sève brute depuis les racines vers les feuilles. Enfin, les cernes foncés constituent le cœur du bois et assurent sa solidité.

Pour les arbres fruitiers, elle permet d’entretenir et d’accroître la production fruitière ces derniers. Vous devez certainement savoir que grâce à l’élagage, vous pouvez doubler ou triple la quantité de fruits à chaque récolte.

Dans la majorité des situations, l’arbre est planté dans un environnement inadapté c’est-à-dire à proximité d’une autre propriété ou dans un milieu urbain. Or, le bois mort peut représenter un danger imminent, car il risque de chuter à n’importe quel moment.

Les feuilles mortes doivent être ramassées, l’ombrage peut être trop important et certaines maladies peuvent se développer au cours du temps. Pour éviter tous ces phénomènes, il est préférable de procéder à l’élagage.

À partir de quel moment élaguer un arbre ?

Pour savoir quand élaguer un arbre, il convient de se baser sur l’âge de celui-ci. Si votre arbre n’a pas encore atteint ses 10 ans d’existence, il va naturellement réclamer un élagage annuel.

À sa maturité, cette action doit se faire tous les 2 à 3 ans. Pour les vieux arbres, de plus 20 ans, un élagage tous les 5 à 10 ans sera amplement suffisant. Bien évidemment, chaque espèce d’arbre possède ses propres spécificités dont certains demandent un entretien différent.

En ce qui concerne la fréquence, tout va dépendre de l’âge ainsi que du niveau de croissance de l’arbre. En tout cas, cette pratique devrait être régulière pour les espèces ayant une croissance rapide, à savoir le marronnier, le platane ou encore le tilleul.

Elle peut se faire d’une manière occasionnelle pour l’hêtre et le cèdre. Chaque espèce aura ses propres spécificités. Il existe des arbres qui ont du mal à supporter la taille en hiver alors que c’est le meilleur moment pour d’autres.

Par ailleurs, cette pratique tient aussi en compte du type de l’arbre et de la saison. Ces deux caractères peuvent avoir de sérieuses conséquences sur le bien-être ainsi que la survie de votre arbre.

Généralement, le travail doit se faire à la fin de l’été. À cette période, la cicatrisation des coupes se fait rapidement. Mais, dans certaines régions, l’élagage se déroule en automne après la chute des feuilles et avant l’arrivée des gelées. Il est déconseillé d’élaguer au printemps puisque les arbres sont en pleine montée de sève pour se développer.

L’hiver est aussi un bon moment pour tout type d’élagage. Les arbres sont en repos végétatif. Ainsi, les entreprises spécialisées effectuent des opérations de réduction de branches importantes.

Les professionnels taillent les branches pour que l’arbre principal puisse s’adapter à un espace étroit. En même temps, l’entretien des arbres émondés ou têtards et toutes les opérations d’élagages classiques se font à cette période de l’année.

Ces branches seront destinées au bois de chauffage. Les abattages et les démontages n’ont pas de période spécifique, car les interventions se font tout au long de l’année.

Pour éviter d’élaguer n’importe quand, mieux vaut se renseigner sur la famille de l’arbre. D’ailleurs, vous pouvez demander l’aide d’un professionnel. Ce dernier vous indiquera la bonne période pour effectuer un élagage sain et bénéfique pour votre arbre.

Comment procéder ?

Élaguer un arbre n’est pas du tout une chose aisée, surtout s’il s’agit d’un arbre gigantesque. Il faut être correctement équipé. C’est pour cette raison qu’il est préférable de faire appel à des personnes professionnelles qui ont les compétences et savoir-faire pour ce type d’intervention.

Si votre arbre est encore jeune et pas très haut, vous pouvez vous en occuper tout seul en adoptant les règles de sécurité élémentaires.

Pour réaliser correctement cette opération, certains équipements sont à prévoir. En principe, il faut avoir une scie sur perche et un sécateur pour pouvoir couper et tailler les branches.

L’escalier, la nacelle ou encore l’escabeau sera utile pour atteindre la hauteur des branches compliquées d’accès. Ces outils sont faciles à trouver et vous devez même en avoir à la cave.

Si vous voulez avoir un résultat positif, faites appel aux professionnels. Ils ont tous les équipements nécessaires ainsi que les connaissances techniques pour faire le travail en toute sécurité.

Si malgré cela, vous souhaitez toujours faire le travail vous-même, voici quelques conseils pour effectuer une taille suivant les règles :

– Commencer par supprimer les branches malades, mortes, mal orientées, dangereuses ainsi que les écorces qui tombent toutes seules.

– Couper les rejets au niveau des racines et les gourmandes qui se situent sur la partie inférieure de l’arbre.

– Enlever au maximum toutes les branches en hauteur pour permettre à la lumière de pénétrer.

– Essayer de ne pas modifier la silhouette de votre arbre en privilégiant une taille douce.

– Étaler l’élagage d’un vieil arbre afin de ne pas le fragiliser

– Réduire la couronne de l’arbre pour limiter la prise au vent

– Sectionner les branches moyennes au niveau de la fourche en laissant un court rameau dans le prolongement de la branche. Ce rameau fera office de tire-sève et favorise l’irrigation

– Couper les grosses branches qui partent du tronc en laissant environ 3 à 4 cm pour la cicatrisation.

– Panser les plaies à l’aide du goudron ou du mastic pour éviter les infections

– Ne jamais élaguer un arbre si la température est au-dessous de 3 °C ou en cas de forte chaleur.

Les différents équipements d’élagage

Puisqu’il s’agit d’un travail à haut risque, la réalisation de l’élagage nécessite donc le respect de certaines mesures et précautions afin de garantir la sécurité du travailleur. Par conséquent, ces opérations demandent des équipements spécifiques et parfois coûteux.

Elles exigent aussi un matériel de sécurité performant. Voici une liste indicative pour vous aider à déterminer tout ce dont vous aurez besoin.

  • Équipement de sécurité ou de protection individuelle

– Vêtements de travail adaptés : veste anti-coupures et pantalon de tronçonnage

– Vêtement de haute visibilité de classe II si le chantier couvre une voie publique

– Gants anti-coupures et anti-perforations

– Casque d’escalade antibruit

– Bouchons d’oreille

– Lunettes de protection

– Écran facial grillagé

– Chaussures ou bottes antidérapantes adaptées au travail en hauteur

– Harnais anti-chute conforme à la réglementation

– Corde de travail semi-statique avec un système d’arrêt en cas de chute accidentelle

– Cordes pour maintenir les branches arrachées

– Des mousquetons

  • Matériels de coupe

– Une petite tronçonneuse d’élagage adaptée aux travaux dans les arbres. Contrairement à la tronçonneuse classique, ce modèle se caractérise par un centre de gravité optimal et un faible poids. Pour avoir un maximum de confort, le système vibratoire est très efficace. Cet accessoire est généralement peu encombrant et facile à manier.

– Des perches élagueuses permettent de gagner en confort et en sécurité. Elles permettent de couper les branches depuis le sol et à une hauteur de 3,20 m pour les perches courtes et jusqu’à 5 m pour les perches télescopiques.

– Une tronçonneuse puissante, légère et maniable pour découper les grosses branches

– Des outils pour sectionner les branches : cisaille, sécateur, scie, etc.

– La nacelle, les griffes d’élagage ou les grimpettes pour escalader en hauteur. Ces outils vous permettent de vous accrocher à l’arbre tout en ayant la cheville et le mollet bien stable.

  • Matériel pour les déchets

Ce sont les professionnels qui se chargent d’évacuer les ordures vertes. Pour enlever tous les déchets verts au sol, vous devez avoir une remorque qui s’attèlera à une voiture ou à une camionnette. Les professionnels disposent d’un broyeur pour diminuer la taille et le volume des déchets.

Ensuite, ils évacueront l’ensemble de ces déchets verts dans les meilleures conditions possible. Le brûlage des branches est formellement interdit à cause de la fumée néfaste pour l’environnement. L’élagueur vous proposera de réaliser un paillage pour vos massifs à partir des branches élaguées.

Choisir le bon professionnel

L’art de l’élagage est une véritable science plus ou moins complexe qui requiert l’utilisation d’un matériel spécifique. Il demande un savoir-faire et des techniques particulières. De plus, se lancer dans la taille des grands arbres peut être dangereux pour vous, mais aussi pour les arbres en question.

Des connaissances sont obligatoires pour pouvoir élaguer de la meilleure façon sans abîmer l’arbre. De ce fait, être élagueur ne s’improvise pas surtout dans le cas où un équipement d’escalade ou des voitures de levage sont indispensables.

Faites tout de même très attention, car certaines personnes malintentionnées pourront vous proposer d’accomplir ce travail. Ils peuvent causer des dégâts irréversibles sur vos arbres.

Pour bien choisir votre professionnel, vérifiez bien que l’entreprise contactée dispose des assurances nécessaires et qu’elle est vraiment enregistrée au registre du commerce. Il faut que l’élagueur détienne un numéro SIRET et une assurance en responsabilité civile professionnelle RC PRO.

Avant de l’engager, n’hésitez pas à lui demander de voir ses réalisations sur d’autres chantiers. C’est un gage de sérieux.

Et pour terminer, contactez plusieurs entreprises qui pratiquent cette activité afin de comparer les devis. Gardez tout de même en tête que le prix de l’intervention varie selon la difficulté des travaux à accomplir, de la taille de l’arbre, de la proximité d’une habitation, de l’emplacement, du danger lors de la coupe, la présence d’insectes et de la nécessite ou non d’emporter des matériels spécifiques.

Les risques de l’opération

Si vous effectuez l’élagage, vous courez des risques et des dommages imprévisibles dont voici quelques exemples :

  • Les risques encourus par vous-même et au tiers

– Chute de hauteur

– Coupure liée à l’usage de la tronçonneuse

– Éclats de bois subit

– Risque lié au bruit du matériel

– Mauvaise manipulation et manutention

  • Les risques de dommages sur les biens environnants

– Chute des branches élaguées sur le toit et celle du voisinage

– Écroulement des branches sur une ligne téléphonique ou électrique

– Effondrement des branches dans la propriété du voisin ou sur la route

Les travaux à faire après l’élagage des arbres

L’arbre est un être vivant qui dispose de la sève pour cicatriser ses plaies. Pourtant dans certains cas, il serait indispensable d’aider la cicatrisation une fois que la branche est élaguée.

Il est la seule personne à savoir si l’application d’un mastic cicatrisant au niveau de la coupure de la branche est nécessaire ou non. Ce produit évite l’écoulement excessif de la sève et permet de neutraliser au plus vite l’invasion des insectes.

Au cas où l’élagage est mal contrôlé, l’arbre risque sécher et de mourir sur place. L’unique recours possible dans ce cas c’est l’abattage de celui-ci.

La législation relative à l’élagage

La loi exerce certaines conditions concernant les opérations d’élagage. Il existe plusieurs cas de figure dans lesquels cette pratique est indispensable. Il s’agit d’assurer l’entretien régulier des arbres pour assurer la sécurité des infrastructures aux alentours, des usagers et des voisins. D’ailleurs, tous les arbres qui empiètent le terrain des voisins doivent être directement coupées par le propriétaire de ces derniers.

Si votre arbre dépasse les deux mètres dans votre jardin, la loi exige que vous le mainteniez à une distance respective de 2 mètres au minimum vis-à-vis du terrain de vos voisins. Cette distance sera mesurée depuis le milieu du tronc de l’arbre. Par contre, pour les arbustes de moins de 2 mètres, la distance sera ramenée à 0,50 mètre.

Par ailleurs, il existe aussi une règlementation précise qui fixe les distances entre les arbres et les routes nationales, départementales sans oublier les voies ferrées, les lignes électriques et téléphoniques. Un véritable professionnel saura intervenir tout en respectant ces limitations légales.

N’oubliez pas de vous référer aux horaires autorisés pour pouvoir faire du bruit. En effet, les heures de cette pratique sont réglementées. Vous pouvez le faire tout au long de la semaine de8h30 à 12 h et de 14 h 30 à 19 h 30.

Les week-ends, les horaires sont plus restreints : de 9 h à midi et de 15 h à 19 h pour les samedis et entre 10 h à 12 h pour les dimanches. Ce sont les entreprises d’élagage qui s’occupent des dossiers d’autorisations auprès de la mairie.

Comment procéder à l’abattage d’un arbre ?

Avant de commencer l’abattage proprement dit de votre arbre, veuillez bien maîtriser le maniement de votre tronçonneuse. Entraînez-vous d’abord sur des troncs au sol afin de déterminer la direction de l’abattage. Prenez aussi en compte le sens dans lequel le vent a tendance à souffler. Il vous facilitera votre geste en poussant l’arbre vers le bas.

Vérifiez bien que les branches tombent dans une partie non habitée. S’il y a des personnes aux alentours, veillez à ce qu’elles soient situées à une distance équivalant à moins deux fois de la longueur totale de l’arbre.

Une fois entrainé, sciez les branches qui se trouvent sur la partie inférieure qui pourraient vous gêner. Par la suite, placez la tronçonneuse à la hauteur de votre poitrine et sur le côté. Sciez l’arbre sans vous précipiter avec la lame à plat en utilisant le tronc comme protection. Il devra être entre vous et la tronçonneuse.

Le dessouchage d’un arbre : c’est quoi exactement ?

C’est une opération qui consiste à extraire les racines et la souche d’un arbre déjà abattu. Le dessouchage permet entre autres d’éliminer l’obturation des canalisations, les foyers d’infection causés par les champignons ou encore la détérioration des fondations.

Cette pratique demande une force importante et s’effectue par poussée ou traction manuelle ou mécanisée. Pour l’opération manuelle, consiste à enlever la souche avec des accessoires utiles : pelle, palan, pince à talon, etc.

Le but de ces outils manuels est de faciliter le retrait. Une fois que les racines sont coupées et les tranchées de déracinement creusées, vous n’avez qu’à tirer la souche avec un tire-fort. Concernant les tarifs, le dessouchage manuel est assez cher. Le prix moyen est de 60 à 100 € TTC de l’heure.

– Pour la manière mécanique, les appareils seront utilisés. Une tractopelle serait la solution pour la poussée. Pour tirer la souche, l’emploi d’un tracteur est indispensable. Le dessouchage mécanique vous coûtera entre 70 à 150 € TTC.

– Pour le dessouchage mécanique, il faut pulvériser un produit chimique spécifique dans les trous percés dans la souche. Ce dernier va dévitaliser le bois et accélérer sa putréfaction. Le prix appliqué dépend de celui du produit chimique que vous utilisez. Celui-ci varie entre 25 à 35 € le litre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star