Comment installer une arrivée d’eau dans sa salle de bain ?

La salle d’eau est un lieu réservé à l’hygiène. De ce fait, elle doit être parfaitement conçue concernant la plomberie. Le raccordement en eaux usées et les arrivées d’eau sont les principales rénovations à considérer.

Cependant, la mise en œuvre et l’installation se révèlent exigeantes, surtout si votre salle d’eau se trouve à l’étage. Voici les éléments d’ordre général pour avoir une idée des différentes possibilités qui s’offrent à vous.

Les équipements nécessitant une arrivée d’eau

Qu’il s’agit d’une baignoire, une douche, des toilettes, une machine à laver, une buanderie avec un lave-linge, il est nécessaire que tous ces équipements soient raccordés à une arrivée d’eau.

Mais, les raccordements peuvent être complexes selon le type d’installation et le plan de la salle de bain. Si vous constatez que les travaux sont difficiles à réaliser, vous devez alors faire appel à un plombier professionnel qui dispose des compétences et le savoir-faire nécessaires dans ce domaine.

D’ailleurs, un raccord non étanche ou un robinet mal posé peut entrainer une fuite d’eau, un court-circuit ou encore une dégradation sérieuse qui peuvent atteindre les appareils électriques.

Tuyauterie dans la salle de bain : les choses à vérifier

Comme vous le savez déjà, les raccordements à l’arrivée d’eau se font grâce à des tuyaux, de préférence en PVC. Si votre installation est ancienne ou défectueuse, il faudra la remplacer rapidement.

Les indices qui peuvent vous alerter sur la nécessité d’installer une nouvelle arrivée d’eau sont généralement : les fuites d’eau, les problèmes de remplissage et les remontées de mauvaises odeurs. Par ailleurs, il faudra aussi vérifier ces points suivants :

  • L’installation générale

Faites un détour dans les canalisations et vérifiez la présence du petit clapet antiretour juste après le compteur. Ce dispositif sert à bloquer les reflux de l’eau. De plus, les canalisations doivent avoir un obturateur qui sert à fermer l’arrivée d’eau en cas de fuite.

En d’autres termes, il contrôle le sens de l’eau d’une manière à éviter que toute l’installation domestique ne reflue dans la canalisation générale.

Chaque canalisation d’arrivée doit aussi être munie d’un robinet d’arrêt facile d’accès afin de couper l’eau. Ce même robinet est souvent accompagné d’un purgeur qui permet de vider une section de la canalisation.

  • La pression de l’eau

Une forte pression risque de détériorer le tuyau d’évacuation en entier ainsi que les appareils sanitaires. Quand vous effectuez des travaux de plomberie, pensez à mettre un régulateur de pression pour éviter les fameux « coups de bélier ».

Placez ce dispositif après le compteur et le clapet antiretour. Vous avez le choix entre les modèles à pression constante qui assure une pression fixe ou régulière ou les modèles réglables munis d’un manomètre pour choisir la pression.

En revanche, la pression d’eau peut être également insuffisante. En effet, si elle est à moins de 0,3 bar au robinet, cela signifie qu’il faudra installer un surpresseur entre le compteur et le clapet antiretour.

À vous de choisir entre un modèle avec ou sans cuve de stockage. Cet accessoire permet de bloquer la pompe lors d’un petit écoulement de l’eau ou en cas de fuite. Ainsi, la capacité et le débit d’eau seront adaptés à votre consommation journalière.

Comment modifier l’arrivée d’eau dans la salle d’eau ?

Étant donné que la canalisation d’arrivée d’eau est sous pression, elle peut être montée, prolongée et descendre pour s’installer convenablement dans la salle de bain. De préférence, mettez-la sous le lavabo ou la vasque.

Au cas où ces modifications exigent rigueur et patience, un plombier chevronné pourra vous aider à achever les travaux. De plus ce sera un gain de temps et de sécurité parce que certaines prestations peuvent présenter des difficultés. Seul un expert dans le secteur est en mesure de les régler tout en respectant les normes.

Le matériel nécessaire à préparer

Dans cette installation, vous devez tenir compte du modèle de robinetterie à adapter : mitigeur ou mélangeur, système pivotable, ou robinet thermostatique. Prévoyez également la pose de joints ou de clapets. La soudure des tuyaux requiert des outils professionnels.

Petit conseil concernant les matériaux à privilégier. Le cuivre est une matière compliquée à mettre en place au même titre que le polyéthylène.

Pour raccorder ce type de tube, vous aurez besoin de matériaux supplémentaires comme le téflon et la filasse pour les joints d’étanchéité. Ces travaux de plomberie sont très difficiles à mettre en œuvre et ne sont pas à la portée d’un amateur.

  • Couper l’alimentation d’eau

Avant de mettre les tuyaux, coupez l’arrivée d’eau pour éviter l’inondation dans la salle d’eau. De même, débranchez tous les appareils électriques, car l’eau et l’électricité ne font pas bon ménage. Vous risquez d’avoir un court-circuit voire un incendie.

  • Déterminer l’emplacement des équipements

Si votre salle de bain est entièrement neuve, il faudra alors installer une nouvelle tuyauterie. Pour ce faire, commencez par déterminer l’endroit où vous souhaitez placer le lavabo, la cuvette de douche, la baignoire et le WC.

Ensuite, tracez le sens des tuyaux, les saignées et les trous à réaliser pour faciliter le travail. Vérifiez toutes les mesures avant de creuser avec une perceuse pour la mise en place des tuyaux.

  • Installer les tuyaux

En tout, il faudra placer cinq arrivées d’eau dont l’une pour l’eau chaude, l’une pour l’eau froide de la douche, une autre pour l’eau chaude et autre pour l’eau froide du lavabo. La dernière est destinée pour l’eau froide des toilettes.

  • Brancher les tuyaux d’évacuation

Les eaux usées doivent être évacuées. Donc, vous devez aussi brancher des tuyaux d’évacuation.

Vous aurez besoin de trois sortes de diamètres différents :

– Pour les toilettes, les tuyaux doivent avoir un diamètre situé entre 100 à 125 mm

 – Pour la baignoire ou la douche, ils doivent faire 50 mm

 – Pour le lavabo, ils doivent avoir un diamètre de 32 mm.

En outre, si vous ne voulez pas que les eaux usées stagnent, il faut que les tuyaux d’évacuation aient une pente minimale de 3 %. De cette manière, tous les débris ne créeront pas de bouchons et n’endommageront pas l’ensemble de la tuyauterie.

Généralement, le lavabo est placé en hauteur. Il peut donc mécaniquement s’éloigner de la colonne d’évacuation à laquelle il est raccordé. Par contre, la douche et la baignoire devront être installées près de la colonne pour respecter cette pente.

Au cas où ce procédé n’est pas envisageable, vous pouvez adopter l’une de ces possibilités :

– Créer une estrade pour mettre vos sanitaires. Cette idée permet de cacher l’ensemble de vos tuyaux et permet d’avoir une évacuation correcte pour le bain et la douche.

– Rehausser le sol de la salle de bain

– En utilisant une pompe de relevage pour mettre les eaux usées sous pression et de les mener jusqu’à la colonne.

  • Mettre en place les différents accessoires sanitaires

Quand les tuyauteries sont installées convenablement, terminez par mettre en place les toilettes, la douche ou la baignoire ainsi que le lavabo.

Raccordez-les aux différents tuyaux, soudez avec une machine à souder et si besoin poncez-les pour éviter les risques de fuites. N’oubliez pas de vérifier l’étanchéité de chaque branchement pour esquiver les problèmes d’inondations.

Comment créer une arrivée d’eau pour la machine à laver ?

La première chose à faire pour créer une arrivée d’eau pour une machine à laver est d’installer un robinet en effectuant un piquage sur l’arrivée de l’eau déjà existante. Plus simple à dire qu’à faire, les différentes méthodes ci-dessous permettent de créer une arrivée d’eau adaptée à votre appareil électroménager.

Ces techniques se déclinent selon différents niveaux de difficulté. Elles requièrent également différents outils et du matériel spécifique. Choisissez la méthode la plus accessible et la mieux adaptée à votre situation.

  • La pose d’un robinet auto-perceur

La mise en place de ce système est indispensable si vous ne disposez pas d’un robinet d’eau à côté de l’emplacement de votre machine à laver. Vous allez donc devoir en installer un sur le tuyau le plus proche.

Pour ce faire, placez le robinet au niveau du tuyau d’arrivée d’eau et tournez-le comme une vis. Il percera lui-même le tuyau, car il est déjà équipé des joints nécessaires. Ce type d’installation facile et efficace est réservé aux tuyaux en cuivre.

Cette intervention ne requiert aucune expérience dans le bricolage ou la plomberie. Elle est accessible à tout le monde. De plus, vous n’aurez besoin que d’une clé à molette, d’un joint réducteur et d’un tournevis.

Vous pouvez également choisir entre les robinets universels dont le diamètre s’adapte à la majorité des tuyaux courants ou les brides à diamètre fixe. La deuxième option est fiable, mais difficile à trouver.

  • La dérivation en T avec raccord bicône

Si vous choisissez cette option, il faudra un peu plus de matériel et de compétences en bricolage. Mais, l’installation reste accessible à tous. Vous devez avoir un raccord bicône, un tube de cuivre pour effectuer la dérivation, une applique bicône, un collier de serrage, un robinet et des joints fournis avec les raccords.

En ce qui concerne les outils, il faut vous équiper d’un coupe-tube, d’un mètre et d’un stylo indélébile en supplémentaire des matériels énoncés ci-dessus.

  • La dérivation en T avec raccords soudés

Cette procédure demande la maîtrise des techniques de soudure, notamment l’utilisation d’un poste à souder. De plus, il faudra aussi un établi, un étau et du fil à souder sans oublier les joints et le tampon de laine d’acier.

Cette méthode est semblable à la précédente, mais les raccords doivent tout simplement être soudés aux tubes existants. Par conséquent, il faudra mettre des gants anti-chaleur et des lunettes de protection.

Les étapes d’installation

  • La pose d’un robinet auto-perceur

Voici les étapes à suivre pour réaliser la pose d’un robinet auto-perceur :

– Définissez le tuyau d’arrivée d’eau froide, généralement placé à droite

– Décapez la zone du tuyau en frottant avec un tampon de laine d’acier

– Détachez la bride du robinet auto-perceur en laissant l’écrou sur le filetage du robinet

– Placez la bride tout autour du tuyau, la face du joint élastomère contre le tuyau

– Vissez le robinet dans la bride jusqu’à ce qu’il arrive à percer le tuyau d’arrivée d’eau

– Vissez à fond en serrant l’écrou placé sur le robinet

– Il ne vous reste plus qu’à brancher le tuyau de votre appareil au robinet et le tour est joué !

  • La mise en place de la dérivation en T avec joints bicônes

Cette méthode doit être effectuée en suivant les étapes suivantes :

– Commencez par tracer l’emplacement de l’applique qui va accueillir le robinet

– Tracez la verticale entre l’emplacement et le tuyau d’arrivée d’eau

– Percez un trou à l’endroit de l’applique et placez la cheville à choisir en fonction de la nature de votre mur

– Vissez l’applique

– Percez des tous le long du tracé pour y mettre les colliers de serrage et chevillez-les

– Mettez les colliers de serrage dans l’attente du tube de cuivre

– Présentez la dérivation en T

– Mesurez la distance entre l’applique et la dérivation

– Coupez la longueur du tuyau de cuivre si besoin

– Mesurez la dérivation en T entre les raccords

– Coupez le tuyau d’arrivée d’eau en fonction de cette longueur

– Frottez les bords du tuyau à l’aide d’un tampon de laine d’acier

– Placez le raccord et la bague sur le nouveau tuyau de cuivre

– Vissez-le dans l’applique

– Placez de la même manière le raccord ainsi que la bague sur le bas du tuyau et sur les bordures du tuyau d’arrivée d’eau

– Vissez le raccord en T avec le nouveau tuyau et terminez par visser les deux bords du tuyau d’arrivée d’eau

– Serrez l’ensemble des écrous

– Entourez le filetage de 8 tours de ruban au téflon et engagez-le dans l’applique

– Vissez l’ensemble à fond

  • L’installation de la dérivation en T avec raccords soudés

Les étapes initiales sont identiques à la technique précédente. Mais, l’applique va recevoir un raccord droit qu’il faudra souder avec le tube.Mesurez la distance entre le tuyau d’arrivée d’eau et le raccord droit placé dans l’applique en rajoutant 20 mm à la mesure initiale

– Coupez le tuyau de cuivre à la mesure trouvée

– Placez le tuyau coupé dans l’étau

– Frottez énergiquement les extrémités avec un tampon de laine d’acier

– Déposez un fluide décapant

– Présentez le raccord droit et emboitez-le dans le tuyau

– Chauffez la jonction au milieu du tuyau et le raccord jusqu’à bouillonnement

– Mettez le fil d’étain pour qu’il se fonde dans le raccord grâce au phénomène de capillarité

– Prenez le raccord en T et mesurez-le. Tracez en retranchant 20 mm.

– Coupez le tuyau d’arrivée d’eau en emboitant le T après avoir décapé le tampon et badigeonné de fluide décapant.

– Mettez en place le nouveau tuyau de cuivre et vissez le raccord avec l’applique

– Placez un écran pare flamme entre le muret le piquage en procédant comme l’étape précédente à la brasure sur les 3 raccords

Comment se passe l’évacuation pour votre lave-linge ?

Une fois que l’arrivée d’eau est bien branchée, la prochaine étape consiste à s’occuper de l’évacuation de votre machine à laver. C’est indispensable afin de pouvoir vider les eaux sales lors de vos lessives.

Cependant, le problème qui se pose souvent, c’est que cette évacuation pour lave-linge n’existe pas. Pour éviter cela, assurez-vous que tout soit en place pour les différents branchements de la machine à laver, avant de choisir la place définitive de votre appareil.

Rassurez-vous, il est toujours possible de trouver des solutions simples pour avoir un raccord adapté aux machines à laver. L’évacuation d’un lave-vaisselle sur le siphon d’un évier est envisageable pour cette situation.

  • Astuces pratiques pour l’installation de la machine à laver

Vous vous demandez sûrement comment reconnaître l’arrivée d’eau chaude avec celle de l’eau froide ? Il suffit d’ouvrir le robinet d’eau chaude et de toucher les tuyaux. Celui qui se réchauffe correspond à l’arrivée de l’eau chaude.

Si vous installez un lave-linge dans la buanderie, un sous-sol ou un garage, il faut que cette pièce soit suffisamment chauffée ou que la température ne descende pas au-dessous de 0 °C.

Pour atténuer les vibrations et les bruits, mieux vaut installer votre machine par-dessus une dalle antidérapante et isolante.

Après avoir réalisé les branchements, veillez à ne pas écraser les tuyaux en repoussant bien l’appareil dans son emplacement.

Évitez d’utiliser une multiprise ou une rallonge pour alimenter une machine à laver. Il serait plus judicieux de le brancher directement à une prise de terre pour éviter les incidents ou les risques de surchauffe.

Pour nettoyer le tambour, effectuez d’abord un lavage à vide, avec une légère dose de lessive avant d’y mettre du linge

Quel est le prix d’une arrivée d’eau ?

Pour répondre à cette question, nous vous suggérons ces prix à titre indicatif

  • Tarif moyen

L’installation de l’arrivée de l’eau permet de réguler toute la circulation de l’eau dans la maison. Que ce soit d’une manière générale, par secteur ou pour un appareil spécifique, c’est le point d’alimentation en eau potable de la maison. Elle est donc primordiale pour tout système de plomberie.

Pour en créer une chez vous, vous devez la raccorder à une source d’eau : soit au réseau public d’eau potable, soit à un bassin de collecte d’eau pluviale. Par la suite, il ne vous reste plus qu’à poser la tuyauterie pour amener l’eau dans toute la maison.

En général, le coût d’installation d’une arrivée d’eau varie entre 90 à 300 € avec les fournitures et poses comprises. Pour l’arrivée d’eau par robinet auto-perceur comptez 90 € et pour l’arrivée d’eau par dérivation, comptez entre 120 à 300 €.

  • Prix d’une arrivée d’eau : le travail du plombier

Étant donné que la mise en place d’un point d’arrivée d’eau est une opération plus ou moins complexe, cela requiert un savoir-faire, de l’expérience et beaucoup de rigueur. Les raccords doivent être réalisés d’une manière durable pour ne pas entraîner les fuites aux conséquences fâcheuses.

De plus, les raccords doivent être bien étanches et la température de soudure doit être maîtrisée et bien jaugée pour ne pas détruire le raccord et le tube. C’est d’ailleurs très important si le matériau constitutif des deux n’est pas identique.

Un plombier confirmé est la seule personne à garantir la bonne réalisation des travaux pour que tout le système de plomberie devienne fonctionnel. Un plombier vous facturera environ 200 € pour la création d’une arrivée d’eau simple de 6 mm et 300 à 400 € pour la création d’une arrivée d’eau et d’une évacuation d’eau.

  • Tarif des évacuations des eaux usées

Lorsqu’il s’agit de mettre en place une arrivée d’eau dans la maison, cela consiste à alimenter toute la maison en eau chaude et en eau froide. Mais, il faudra ensuite prévoir l’évacuation des eaux usées, que ce soit par un système individuel ou par un système collectif.

Depuis l’évier, les vasques, la baignoire, la douche, les WC et les appareils électroménagers comme lave-vaisselle et lave-linge, ce type de raccordement à une fosse toutes eaux ou au tout-à-l’égout est réalisé en PVC. Son installation revient à un tarif situé entre 1.500 et 2 500 €.

  • Le prix de la plomberie d’eau froide

Pour que le réseau public d’alimentation en eau arrive parfaitement jusque chez vous, une nourrice généralement dans une pièce annexe, dans le garage, ou le débarras doit être
présente afin que le plombier puisse en répartir et alimenter tout votre logement.

En réservant une somme comprise entre 500 et 1.500 €, vous aurez une alimentation en eau froide de taille moyenne dans votre logement. Les fournitures et la pose avec tuyau en cuivre sont comprises dans ce tarif.

  • Le prix de la plomberie d’eau chaude

Pour alimenter la maison d’eau chaude, l’eau froide se charge dans les appareils comme le chauffe-eau ou la chaudière à production d’eau chaude. Elle peut également entrer dans plusieurs appareils si vous en possédez quelques-uns dans la salle de bain à condition que chacun d’entre eux dispose de son propre système indépendant de chauffage de l’eau.

Il faut alors compter entre 1000 et 3000 € pour avoir une alimentation en eau chaude du logement, en fourniture et pose, avec un ballon d’eau chaude et tuyau en cuivre également.

Quelques mises en garde à prendre en compte

Il est tout à fait déconseillé de faire du bricolage soi-même avec un raccord électroménager comme pour le lave-linge, par exemple. En effet, la création de conduits d’évacuation des eaux usées et leurs mises en place ne s’improvisent pas.

Avant de vous lancer, demandez l’avis d’un professionnel ou engagez un expert compétent. De cette manière, vous aurez une garantie de deux ans sur les travaux effectués.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star