Comment poser un parquet flottant dans sa salle de bain ?

Mettre un parquet flottant dans la salle de bain s’avère être une solution intéressante. Ce type de revêtement est simple et rapide à installer. De plus, il présente de nombreux avantages à condition de bien respecter certaines précautions.

Découvrez dans cet article tous les détails concernant les étapes à suivre pour jouir d’une salle de bain au charme authentique.

Quel parquet choisir pour revêtir la salle de bain ?

La salle d’eau est sans aucun doute la pièce la plus humide de la maison. C’est pour cette raison que les décorateurs n’utilisent jamais du bois et encore moins du parquet pour habiller le sol. Toutefois, s’il est correctement posé et choisi, le parquet peut avoir une place dans cette pièce.

Il y a deux grands groupes d’essence de bois qui permettent de réaliser un parquet adapté à la douche : les bois exotiques qui sont naturellement résistants à l’humidité et les bois européens qui le deviennent après un traitement spécial.

Les bois exotiques massifs sont : le bambou, le teck, l’irok, le kempass, le mutenyé, le wengé, le doussié, le merbau, le jatoba, l’ipé, le padouk, le moabi, etc. À part leurs teintes très nobles, ils donnent un cachet supérieur à l’ensemble de votre salle de bain.

Concernant les bois européens, ils regroupent : l’acacia, le frêne, le hêtre, le pin maritime, l’épicéa et le peuplier. Assurez-vous que ce type de bois a été traité au préalable pour résister à l’humidité.

Le parquet flottant est un revêtement facile à installer et très abordable sur le marché. Pourtant, il risque de gondoler si par malheur de l’eau s’infiltre accidentellement entre les lames. L’ensemble devient alors inesthétique et désagréable à voir.

Le parquet flottant : la meilleure alternative pour la salle de bain

L’étape clé avant la mise en place proprement dite est la préparation du support. Pour cela, il faut retirer les sols non compatibles c’est-à-dire la moquette les sols naturels ou PVC. Il faut ensuite aplanir les aspérités pour que le sol soit parfaitement lisse et de même niveau. Si nécessaire, n’hésitez pas à passer l’aspirateur pour que le support soit complètement propre.

La pose d’un parquet flottant dans la salle de bain est assez simple et ne requiert aucune compétence et technique spécifiques. Il faut savoir prendre et reporter les mesures, utiliser une scie sauteuse et réaliser des coupes d’onglet avec une scie à main pour mettre en place les plinthes. Ce sont les seules compétences requises. L’installation de la sous-couche nécessite quelques découpes au cutter et le collage demande l’usage de l’adhésif.

La meilleure technique pour installer un parquet est de le coller avec une colle polyuréthane. De cette manière, l’impact des variations de températures au niveau de la salle de bain ainsi que le taux de l’humidité de l’air seront limités. Par ailleurs, vous pouvez renforcer l’étanchéité en mettant des joints entre les lamelles de bois. Privilégiez les joints « pont de bateau » ou en mastic polyuréthane.

Comment poser un parquet flottant ?

Contrairement à l’installation du parquet classique, la mise en place d’un parquet flottant n’impose pas de vider la salle de bain si elle est déjà à niveau. Il suffit de déplacer les meubles au fur et à mesure et de commencer à poser le revêtement dans les parties libres. C’est un véritable gain de temps puisqu’il n’est pas impératif de fixer le bois au sol ni de préparer un sous-parquet.

Vous n’avez qu’à cliquer les lames entre elles après les avoir préalablement découpées. Pensez quand même à dégonder les portes pour plus de confort durant la pose. Et n’oubliez pas que le parquet flottant est très épais et va donc rehausser l’ensemble du sol de la salle d’eau.

  • La pose de la sous-couche de résilience

Mettre un isolant pour parquet est une étape obligatoire que vous ne devez en aucun cas négliger. Ces sous-couches préservent à la fois la santé de votre maison et apportent également un confort phonique dans toute la pièce. Elles assurent l’isolation thermique en conservant la chaleur et de protéger la salle de bain de l’humidité.

Vous pouvez associer plusieurs sous-couches, car elles ont chacune leurs propres spécificités. En général, il existe des sous-couches 2 en 1 qui cumulent deux fonctions : phonétique et thermique.

Les bandes doivent être posées de manière perpendiculaire c’est-à-dire dans le sens des lames de votre parquet. Déroulez le rouleau de sous-couche et ajustez les bandes à la profondeur de la pièce en découpant contre le mur en utilisant un cutter.

Puis, recouvrez l’intégralité de la surface en disposant les bandes d’une manière uniforme sans les superposer. Et pour finir, scotchez les bandes entre elles, notamment celles dans les recoins à l’aide d’un adhésif de chantier.

  • La pose des lames de parquet

Les lames de parquet suivent généralement le sens de la longueur et parallèlement à la barre de seuil. Si votre salle de bain est étroite, peu profonde, mais tout en longueur, privilégiez dans le sens opposé à l’entrée de la pièce c’est-à-dire perpendiculairement à la barre de seuil. Ainsi, vous aurez l’impression d’avoir une pièce agrandie. Cela facilite aussi la coupe des lames.

Avant la mise en place proprement dite, il est fortement recommandé de simuler la pose des lames afin de vérifier que la dernière lame est facilement découpable. En effet, la chute doit être grande et la largeur de la lame à pose pas trop fine moins de 3 cm. Une fois que les lames seront installées, il sera plus difficile d’ajuster la coupe dans le sens de la longueur de la lame.

  • La pose des cales de dilation pour parquet

Lorsque vous entamez la pose proprement dite, commencez par disposer des cales de dilatations ou d’espacements suivants le long du mur. Choisissez les cales plastiques de 8 mm d’épaisseur ou des cales en bois préalablement découpées.

  • Emboîtement des lames

Pour faciliter le travail, posez la première lame en partant du coin, plus précisément du côté creux vers le mur. Emboîtez la seconde lame puis rabattez-la vers le sol. Vérifiez bien que les lames sont bien liées les unes à côté des autres.

C’est la dernière lame contre le mur qui requière une coupe. Retournez la lame et superposez-la sur celle déjà en place. N’oubliez pas de tracer un repère à l’endroit de la superposition puis tracez à l’aide d’une équerre le trait de coupe. Coupez avec une scie sauteuse.

Si vous comptez avoir un rendu plus esthétique, optez pour une pose en quinconce. Pour cela, il faut partager la lame en deux et commencez la pose de la 2ème rangée avec l’une des demi-lames. Bien évidemment, il faut toujours vérifier que les lames sont bien alignées entre elles. Ajustez celles qui bougent avant de continuer la prochaine étape.

Procédez à la pose et à la coupe avec le même procédé que la 1ère rangée. Et pour la 3ème rangée, repartez avec la pose d’une lame entière. Utilisez le tire-lame au cas où l’accès contre le mur est trop serré pour clipser la lame. Un grand tournevis plat sert de levier contre le mur. Renouvelez instantanément la méthode de pose jusqu’à la porte d’entrée.

Comment effectuer le passage des cadres de porte ?

La découpe d’une cadre de porte est plus ou moins complexe. Il faut utiliser un copieur de profil afin de reproduire la forme à découper ou placer votre lame contre la boiserie bien alignée à la lame déjà en place au niveau du sol. Reportez toutes les mesures de coupe sur la lame. Tracez les traits de coupe et effectuez la découpe à l’aide d’une scie sauteuse.

Une autre alternative peut être envisagée : le fait de présenter la lame devant le cadre de porte, reporter l’épaisseur de la lame sur le cadre et découper le cadre de la porte avec une scie à main. Insérez la lame de parquet dessous afin d’éviter le passage de porte disgracieux.

N’oubliez pas de poser les lames de parquet en intercalant les lames pleines avec les demi-lames à chaque début de rangée. Une fois que vous aurez atteint la dernière rangée, placez les cales de dilatation et coupez les lames suivant le sens de la longueur.

Que faire si un problème d’ouverture de porte apparaît après la pose de parquet ?

Dans certains cas, l’épaisseur du parquet peut poser un problème et ne facilite pas l’ouverture de la porte d’entrée.

Si cela survient, vous avez deux solutions à mettre en pratique en fonction de l’espace à gagner et de l’espace disponible :

– Pour une porte qui dispose un espace suffisant en hauteur, placez des bagues de paumelle sur les paumelles de la porte. Ces dispositifs permettent de surélever la porte de quelques millimètres.

– Si l’espace à gagner est trop important ou insuffisant entre le haut de la porte et le cadre de l’embrasure, vous devez alors raboter la porte tout entière.

La pose des plinthes et de la barre de seuil

La dernière étape de la mise en place d’un parquet flottant dans la salle de bain consiste à fixer les plinthes. Choisissez des lames assorties au parquet et une colle-mastic spéciale plinthe ou boiseries. Il faut aussi prévoir une quantité suffisante de cartouches de colle.

Voici les étapes à suivre :

Disposez les plinthes contre le mur afin de déterminer les coupes à effectuer. Pour les coupes en angle, utilisez une scie à main et une boîte à onglet. Pour les coupes droites, par contre, utilisez la boîte à onglet ou coupez directement pour une lame à l’aide de la scie sauteuse après avoir tracé préalablement le trait de coupe avec une équerre.

Pour avoir un rendu bien lisse, poncez le bord des plinthes après une nouvelle découpe avec du papier de verre

– Quand toutes les plinthes sont coupées et disposées contre le mur, retirez les cales de dilatation et collez les plinthes en déposant un serpentin de colle au dos de chaque matériau

Pour faciliter le séchage de vos plinthes, calez des objets lourds par-dessus

Pour avoir une finition parfaite, déposez un joint de finition acrylique au-dessus des plinthes. Lissez au doigt pour un résultat homogène et lisse

– N’oubliez pas de lire attentivement les consignes d’application recommandées par le fabricant avant utilisation.

– Sachez que certaines colles demandent un temps de pose avant de mettre l’encollage final. Pour cela, il faut disposer le serpentin de colle puis maintenir la plinthe quelques secondes contre le mur et la décoller. Après 5 à 10 minutes, la colle libère ses agents actifs et vous pouvez remettre la plinthe en place.

Si le parquet flottant doit être raccordé à un autre revêtement ou un autre parquet, il faut alors poser une barre de seuil au passage de porte. Même si la taille standard des barres de seuils est de 83 à 93 cm vous pouvez les couper selon la longueur que vous souhaitez. D’ailleurs, celles-ci peuvent être fixées avec des chevilles ou coller à l’aide d’un adhésif ou d’une colle acrylique.

Choisir la vitrification comme finition : est-ce une bonne idée ?

À la fois chaleureux et particulièrement esthétique, le parquet peut être installé dans toutes les pièces de la maison y compris la salle de bain et la cuisine qui sont généralement des pièces humides. Il faut seulement que le sol soit parfaitement étanche.

La vitrification n’est pas recommandée dans les pièces d’eau comme la salle de bain, car elle a tendance à étouffer le bois. Elle provoque également une stagnation de l’eau et détériore le film protecteur du parquet. Esthétiquement, tout le monde préfère avoir une finition vernie. Pour cela, il faudra alors adopter un verni grand trafic.  

La majorité des salles de bain ont une finition huilée afin de protéger le bois sans l’étouffer. De cette manière, en cas de détérioration, vous aurez la possibilité de poncer le parquet et de huiler la partie endommagée, si besoin.

Et comme bonus, vous pouvez laver le parquet avec un savon d’entretien spécifique. Pour entretenir le parquet de votre salle de bain, il serait nécessaire de remettre régulièrement environ tous les 6 mois à 1 an, une couche d’huile. 

Comment entretenir le parquet de la salle de bain ?

Pour assurer la longévité du parquet de votre salle de bain, l’entretien est une étape indispensable. Qu’il s’agisse d’un parquet vitrifié, huilé ou stratifié, chaque type de parquet a son type de nettoyage.

Étant donné sa composition en bois, il est donc important de le soigner et de le maintenir dans les meilleures conditions. Ainsi, il gardera son état initial le plus longtemps possible. Voici ce qu’il faut savoir pour entretenir le parquet de votre salle de bain en fonction de son type.

Le principal ennemi des parquets est l’eau, quelle que soit sa nature : bois massif, collé, ciré, vitrifié, flottant, etc. Comme tous les éléments construits en bois, le parquet est également sensible à l’humidité. Au fil du temps, il le fait gonfler et gondoler. Plutôt que de le nettoyer à grandes eaux, utiliser une serpillière ou un chiffon humide. Laissez sécher à l’air libre.

Si de l’eau stagne au sol, il faudra éponger au plus vite pour éviter qu’elle ne s’incruste dans le bois. En cas d’inondations, vous devez remplacer les lames qui ont gonflé. En outre, votre parquet peut présenter des rayures au fil du temps. Ce sont des choses inévitables, mais des actions simples permettent de se prémunir de ces accidents comme le fait de mettre des tampons de feutre aux pieds des meubles, par exemple.

Évitez autant que possible les mobiliers à roulettes, car ils laissent des marques indélébiles sur le plancher flottant de votre salle de bain, surtout quand ils sont utilisés à répétition au même endroit. De même, évitez d’utiliser des détergents qui risquent de détériorer le sol, notamment lorsqu’ils ne sont pas adaptés à la finition et à la nature de votre parquet.

Comment nettoyer un parquet stratifié ?

Le parquet flottant ou stratifié est un revêtement qui supporte mal l’eau. D’autant plus lorsqu’il s’agit d’une solution d’entrée de gamme. Il doit être nettoyé comme les autres types de parquets. Veuillez à ce qu’il sèche rapidement s’il est mouillé.

En général, le parquet stratifié ne demande aucun traitement spécifique, sauf si l’emballage mentionne un produit en particulier pour l’entretenir. Malheureusement, si les rayures sont plus profondes, elles ne peuvent pas être réparées.

Vous devez remplacer le parquet endommagé. Par ailleurs, son système de pose permet d’enlever aisément les lames abîmées afin de les échanger par des neuves.

Comment se passe l’entretien d’un parquet vitrifié ?

La vitrification est l’un des traitements le plus communs. L’entretien de ce type de parquet est simple. Comme pour les autres modèles, il est inutile de le nettoyer avec beaucoup d’eau même s’il s’avère être plus résistant que les autres. Le mieux est de passer l’aspirateur et d’utiliser ensuite un chiffon humide.

Certes, la vitrification est un traitement très résistant, mais elle perd son efficacité à travers le temps. Si vous tenez à préserver ses qualités durablement, passez plutôt un raviveur spécial pour les parquets vitrifiés. Faites cela une à deux fois par an.

Ce produit redonne de l’éclat tout en éliminant les rayures peu profondes. Il est difficile de réparer qu’une seule partie de la pièce sans que cela se voie, vous devez donc poncer le parquet en entier en appliquant à nouveau la vitrification sur toute la surface.

L’entretien d’un parquet huilé

Le parquet huilé est moins sensible à l’eau par rapport aux autres. Il est aussi bien protégé des rayures. Ce type de parquet se nettoie de manière écologique, c’est-à-dire en passant l’aspirateur et une serpillière humide.

Si vous voulez bénéficier de ses propriétés au fil du temps, n’hésitez pas à appliquer de l’huile spéciale pour parquet au moins une fois par an. Ce produit le maintiendra saturé et préserve sa protection naturelle. Au cas où certaines parties sont abîmées, vous pouvez le poncer et appliquer à nouveau de l’huile sur la zone pour qu’elle récupère son état initial.

L’entretien d’un parquet ciré

Très appréciée à cause de son aspect authentique, la finition du parquet ciré est de moins en moins utilisée, car elle protège mal ce revêtement par rapport aux autres options.

Ce type de parquet très ancien doit est traité de manière optimale. Vous devez le lustrer régulièrement surtout pour les pièces les plus passantes. Un cirage de toute la surface est indispensable tous les 2 ou 3 ans.

Comme pour les autres types de parquets, les rayures qui ne sont pas trop profondes peuvent évidemment être réparées. Pour cela, n’hésitez pas à poncer toute la surface abîmée et d’y appliquer de la cire. Ainsi, vous obtiendrez le même résultat que le reste du plancher.

Les erreurs à éviter

Ne pas faire de lessivage au niveau du parquet. Pour l’entretenir, utilisez seulement un chiffon à peine humide et le tour est joué.

N’utilisez jamais de détergents nocifs ou trop agressifs. Privilégiez plutôt les produits naturels comme le savon noir, par exemple. Cet ingrédient est tout à fait efficace et bien meilleur pour la santé de tous les habitants de la maison et de l’environnement.

Évitez les grosses quantités d’eau qui stagnent sur le parquet. Essuyez sans attendre les flaques d’eau une fois que vous avez pris votre douche.

Si votre douche est de style à l’italienne il n’est pas recommandé de poser un parquet dans la salle de bain à moins que la pose soit extrêmement rigoureuse.

Pour les combles qui se situent au-dessus de la salle de bain, les professionnels préfèrent utiliser des carreaux. Ces matériaux permettent d’éviter les fuites ainsi que les infiltrations d’eau dans la salle d’eau.

N’hésitez pas à réparer le parquet de la salle de bain avec un enduit spécial dédié à cette pièce.

Si vous choisissez d’installer un parquet brut, il est évident qu’il faudra appliquer un traitement adapté à celui-ci.

Tous les parquets hydrofuges peuvent être poncés sauf pour le cas d’un sol stratifié.Au cas où des tâches persistent ou des fissures profondes surviennent au niveau du parquet hydrofuge, l’intervention d’un professionnel est indispensable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star