Comment fabriquer un brise vue naturel ?

Installer un brise-vue serait une bonne idée pour garder votre intimité vis-à-vis de vos voisins. Le fait de créer votre propre clôture vous permettra d’obtenir un résultat personnalisé et original par rapport aux modèles de grillage classique.

D’ailleurs, pour les clôtures innovantes, vous avez le choix entre un brise-vue à base de plantes grimpantes, de bois et même avec du bambou. Il y a autant de solutions qui s’offrent à vous pour profiter paisiblement de votre jardin ou votre terrasse à l’abri des regards.

Qu’est-ce qu’un brise-vue ?

Un brise-vue appelé cache-vue ou pare-vue est un « panneau » qui permet de protéger un espace privé des regards, de manière partielle ou totale. Dans la majorité des cas, il est installé autour de la terrasse, le long du balcon ou dans le jardin.

Néanmoins, il peut également servir de brise-vent, car sa présence à l’extérieur de votre maison permet de limiter les courants d’air ainsi que les rafales de vent. Enfin, un pare-vue vous servira de zone d’ombrage tout autour de votre piscine, par exemple. Cette ombre sera utile en cas de fort ensoleillement.

Contrairement au panneau occultant qui se fixe au sol grâce aux platines, le brise-vue se présente sous forme de rouleaux à clipser ou à agrafer. Comme un mur classique, il peut-être en bois, en composite, en PVC, en polyéthylène, en métal, en fer forgé ou en une matière naturelle (bruyère, osier tressé, résine, jonc, écorce).

  • L’utilité d’un brise-vue

Le brise-vue permet de préserver une parfaite intimité de votre quotidien. Fabriquée en divers matériaux, notamment en paille, cette clôture naturelle est une alternative qui peut remplacer la haie. C’est une solution à privilégier pour se mettre à l’abri des regards curieux du voisinage.

Une opacification d’environ 70 %, par exemple, permet de voir des silhouettes. Dans ce cas, il s’agit de brouille-vue. L’occultation peut aussi atteindre les 100 % si vous choisissez d’autres matières. En outre, l’installation d’un brise-vue apporte plus d’esthétisme au paysage extérieur de votre maison.

L’importance du degré d’occultation

Le pourcentage d’occultation à la lumière et à la vue varie entre 50 à 100 % en fonction du matériau ou du tissage de celui-ci.

  • Occultation totale

Ici le degré d’occultation doit être compris entre 80 et 100 %. Ce sont le brise-vue naturel comme la canisse, le pare-vue tressée synthétique, la haie artificielle ou encore le brise-vue en toile tissée qu’il faut adopter.

  • Occultation légère

Un degré d’opacification entre 50 à 70 % serait parfait pour avoir cet effet. Choisissez la canisse naturelle, la brande de bruyère, le treillis synthétique vert ou la haie artificielle.

  • Pour être à l’abri des regards, mais pour voir en retour

Le pouvoir occultant doit être aux alentours de 70 à 85 %. Dans ce cas, vous avez le choix entre la canisse naturelle, la haie artificielle, le PVC et le brise-vue tressé. Chacun de ces modèles convient parfaitement pour obtenir cet effet.

N’oubliez pas de prendre une attention particulière sur le pouvoir de coupe du vent de votre futur brise-vue. Sachez tout de même qu’un pare-vue qui laisse entrer le vent résiste parfaitement aux intempéries.

Comment fixer un pare-vue ?

Vous avez plusieurs méthodes pour maintenir en place un brise-vue depuis votre clôture.

  • Fils de fer

Cette première option consiste à lier cet accessoire à l’aide de fils de fer sur les grilles ou les balcons. En effet, il convient parfaitement pour la pose d’une toile sur un support épais. Choisissez ceux qui sont en couleurs pour qu’ils se fondent au décor. Il faut les lier manuellement en se servant d’une pince plate ou d’un lieu automatique.

  • Clips en plastique

Les clips en plastique se fixent en haut de la clôture afin de maintenir l’ensemble. Ils sont prévus pour un brise-vue en rouleau synthétique installé sur un grillage. Vous pouvez l’utiliser à tous les 50 cm, d’une manière à ce que l’accessoire soit bien suspendue ou en mode plein écran sur la toile. Ce mode de fixation est facile à démonter.

  • Agrafes

Les agrafes peuvent aussi être utiles, mais uniquement pour les clôtures en grillage. À l‘aide d’une pince, il suffit d’agrafer le brise-vue au niveau des fils du grillage sur tous les 30 cm et le tour est joué. Il s’agit d’une alternative permanente. Si vous habitez dans une région exposée au vent, mieux vaut doubler la quantité pour plus d’efficacité.

  • Tendeurs

Certaines personnes utilisent les tendeurs pour lier la clôture et l’accessoire d’occultation. Ils se fixent sur les poteaux et se serrent à la clôture par leurs fils.

  • Lieur automatique

Il permet de lier la clôture et le brise-vue en effectuant quelques mouvements. Passez le fil de fer pour attacher les deux puis servez-vous du lieur pour saisir les deux boucles du fil de fer. Entortillez-les solidement. Pour le dissimuler, il ne vous reste plus qu’à tordre le fil d’une manière verticale.

Les avantages d’un brise-vue

Comme mentionné plus haut, le brise-vue permet de vous installer tranquillement sur votre balcon sans être observé contre votre volonté par vos voisins.

Vous profiterez ainsi de longs instants de repos et de lecture. Si vous voulez masquer entièrement votre terrasse, choisissez les modèles occultant à 85 % ou plus. De ce fait, les rayons de soleil ne pourront pas pénétrer sur votre balcon.

L’installation d’un brise-vue peut servir à protéger les barreaux de la rambarde de la terrasse. C’est une idée intéressante si vous avez des enfants en bas âge ou des animaux domestiques.

En effet, ils auront tendance à glisser leurs têtes entre deux barreaux pour regarder ce qui se passe aux voisinages. L’autre intérêt d’un cache-vue est sans aucun doute son côté esthétique. Les barreaux en fer peuvent se rouiller au fil du temps. De plus, ils ne sont pas toujours agréables à regarder. Le fait d’installer un brise-vue permet de camoufler ces rambardes rudimentaires.

Pour rendre votre terrasse plus esthétique, misez sur un brise-vue original comme les tiges de roseau naturel ou les panneaux de couleurs en PVC.

Comment choisir le brise-vue idéal ?

Avant d’acheter n’importe quel dispositif, vous devez d’abord connaître les dimensions exactes (largeur et hauteur) de la surface à recouvrir. De cette manière, vous saurez exactement combien de brise-vue il vous faut pour dissimuler l’intégralité de la rambarde. Dans la majorité des cas, la hauteur standard tourne aux alentours d’1 mètre.

C’est largement suffisant pour camoufler les parties essentielles de votre terrasse. Pensez également à acheter le matériel indispensable pour les raccords et les attaches. Vous pouvez choisir les liens élastiques très pratiques et faciles à mettre en place.

Le prix d’un cache-vue

Le brise-vue en pV et traité anti-UV est une bonne idée pour avoir un résultat esthétique et de qualité. Si la partie à couvrir atteint une longueur de 10 mètres, comptez entre 100 à 150 euros pour obtenir ce type de pare-vue.

En tout cas, vous distinguerez un large choix de modèles dans tous les magasins de mobilier d’extérieur, mais aussi sur les sites web spécialisés dans la décoration de jardin. Les tarifs dépendent du matériau utilisé ainsi que des dimensions du brise-vue. Cet accessoire se décline souvent de couleur verte afin de s’intégrer au design du mobilier extérieur et surtout aux plantes vertes de votre jardin.

Tableau récapitulatif des prix d’un brise-vue et des accessoires de fixation

Type de brise vuePrix
Roseau14 €
Osier19 €
Brande21 €
Bambou80 €
Brise-vue synthétiqueEntre 10 à 50 €
AccessoiresPrix
Lieur automatiqueEntre 20 et 30 €
Boîte de 8 tendeursEnviron 14 €
Pince agrafeuse20 € en moyenne
Agrafes3 € les 100
Attaches5 € les 50
Clips plastiques7 € les 10 ou 20

Les prix affichés sur ces deux tableaux ne sont qu’à titre indicatif pour un rouleau d’1 mètre de haut et 3 ou 5 mètres de long.

Les caractéristiques d’un brise-vue résistant

Le pin est l’une des options les plus courantes à cause de sa durabilité. Optez pour un pin traité autoclave, classe quatre. La couleur varie en fonction de vos goûts. Vous pouvez choisir un bois de couleur naturelle ou celui qui est teinté. Les teintes les plus fréquentes sont le noir, l’acajou, le vert, le blanc et le gris.

Si vous êtes soucieux de l’environnement, vous pouvez toujours utiliser les panneaux en bois qui proviennent généralement de forêts gérées de manière durable. En d’autres termes, lorsqu’un arbre est abattu pour réaliser la fabrication de meubles, un autre est planté pour le remplacer. De cette manière, la forêt survit à l’abattage des arbres même en grande quantité.

Le pare-vue en bois est très pratique pour créer un espace intime, notamment lorsque deux établissements partagent un seul mur. Au lieu de construire un mur en dur, un brise-vue en bois serait idéal.

Vous avez le choix entre planter un brise-vue ou la poser directement sur un support. D’ailleurs, vous pouvez acheter les panneaux en bois seul ou les panneaux avec kit à poser.

Pour ceux qui n’aiment pas le bois, il y a le brise-vue en plastique ou en osier. Et pour avoir un peu d’artifice, vous pouvez miser sur le panneau du haut courbé plutôt que droit.

Les différents types de brise-vue

En général, il existe deux sortes de brise-vue, le type traditionnel qui utilise les matières naturelles et le type moderne à base de matières synthétiques. La première version est issue du tissage de la paille qui se présente sous forme de grillage.

Des fils de fer permettent de les maintenir solidement. Le brise-vue naturel peut également utiliser d’autres matières différentes comme la bande tissée, les canisses de roseau ou encore le bambou.

Les canisses en roseau sont les plus populaires, car il procure une obstruction parfaite vis-à-vis des regards extérieurs. De son côté, le bambou est issu d’un maillage très serré tandis que la brande est tissée avec des fils de fer. Ces trois matières sont à la fois écologiques et résistantes aux intempéries.

Mais, si vous souhaitez avoir un rendu encore plus esthétique, le brise-vue synthétique se décline parfois en un alliage de PVC et de bois ou en polyéthylène vert. Ils donnent plusieurs aspects différents. Pour avoir un degré d’occultation léger, fort ou total, misez sur un brise-vue en PVC.

De plus, cet équipement est facile à mettre en place puisqu’il suffit de déplier le rouleau et de le fixer au support désiré à l’aide des liens élastiques passés entre les œillets. Si vous choisissez le brise-vue en bois, le système d’occultation est semblable à celui du PVC. Vous obtiendrez une protection minimale ou maximale.

Idées de cache-vue originale et naturelle à réaliser soi-même

Vous distinguerez quelques idées de pare-vue dont le montage peut être réalisé par vous-même.

  • Les palettes

C’est une idée tout à fait originale et simple à réaliser, car elle ne requiert aucun travail en particulier. Pour créer ce type de clôture, il faudra poser les palettes de récupération au sol afin de marquer les bornages.

Cette technique est recommandée si votre terrain est plat, régulier et affiche une petite longueur comme une dalle en béton, par exemple. Vous avez le choix entre les mettre à la verticale ou à l’horizontale.

Dans les autres situations, vous devez rajouter des poteaux scellés au niveau du sol et fixer les palettes dessus. De cette manière, elles seront stables et résistantes. Bien évidemment, vous pouvez les utiliser telles quelles sont ou les personnaliser en ajoutant de la peinture ou en tillant le bout des planches. Pour les rendre plus occultantes, il suffit d’augmenter le nombre de planches et de les démonter à nouveau.

  • Les branches

Pour cette seconde option, vous pouvez utiliser des branches bien droites et régulières mises à l’horizontale. Puis, il faudra les bloquer entre des poteaux. Néanmoins, le résultat offre très peu d’esthétique. Misez plutôt pour les branches courbées qui zigzaguent ou celles qui sont irrégulières. Ainsi, vous aurez un effet plus naturel.

En ce qui concerne l’installation, vous avez deux cas possibles. D’une part, vous mettez les branches à l’horizontale et les clouez à des poteaux fixés dans le sol avec un espace de 2 mètres au maximum.

D’autre part, vous créez un cadre avec les planches et calez les branches à la verticale. Ce type d’aménagement requiert du travail, mais cela valorise le côté naturel du branchage. De plus, l’effet de robustesse du cadre est irréversible. D’ailleurs, pour avoir encore plus d’originalité, utilisez des branches aux écorces authentiques.

  • Les rondins de bois

Pour créer une démarcation dans votre jardin, utilisez si possible des matériaux naturels comme les rondins de bois. Certes, le résultat final ressemblera plus à un mur, mais c’est une alternative intéressante qui peut remplacer une cloison en pierre.

Et pour que l’ensemble tienne parfaitement en place, vous devez respecter une certaine épaisseur, car plus la clôture est haute, plus elle sera large. L’avantage de cette clôture c’est qu’elle est très esthétique et servira de refuge pour les petits animaux et insectes utiles au jardin.

Veillez à ce que le terrain soit bien stable pour éviter que les rondins s’enfoncent à certains endroits et finissent par déséquilibrer toute la structure. Pour vous aider, n’hésitez pas à employer des pierres, de la grave compactée ou créer une bande en béton, si besoin.

Par la suite, empilez les troncs de la même longueur. Contrairement aux matériaux précédents, les rondins ne requièrent aucune fixation. Ils tiennent très bien tous seuls. Pensez juste à mettre des retenues à chaque bout et au niveau des angles comme de gros poteaux, par exemple.

  • Le bambou

Le bambou est sans aucun doute l’un des éléments de construction les plus répandus dans le jardin. Vous avez deux possibilités pour créer un brise-vue à l’aide du bambou :

Pour sceller les cannes dans le sol, il faudra utiliser des tiges uniformes ou qui ont un diamètre différent. Alignez-les ou mettez-les en quinconce pour fermer complètement la vue.

Vous obtiendrez un brise-vue plus ou moins élevé selon la hauteur des cannes que vous avez prises. Si vous souhaitez avoir un aspect moins régulier, assemblez toutes les tiges à une hauteur identique ou variez-le de quelques centimètres.

Une autre option s’offre à vous : celui de placer les cannes dans un cadre en bois. Dans ce cas, vous avez de nombreuses possibilités qui s’offrent à vous concernant la personnalisation. N’hésitez pas à utiliser différentes couleurs de tiges pour libérer votre imagination.

Pour faciliter la mise en œuvre des panneaux, adoptez des tiges de diamètre identique. Vous aurez du mal à les maintenir si elles ont des tailles variées.

  • Les tiges tressées

Beaucoup de foyers commencent à utiliser les tiges tressées pour créer des bordures ou des carrés de potager. Ces végétaux souples peuvent aussi servir de cache-vue. Il suffit de les entremêler sur des petits rondins réguliers placés à la verticale ou à l’horizontale.

Le noisetier est conseillé pour cette décoration. En faisant un tressage plus ou moins serré, vous obtiendrez un pare-vue plus ou moins occultant à une hauteur variée.

La création d’une barrière en osier vivant est aussi une autre forme de tressage. Mais, celle-ci est plus artistique et demande plus de technique. Au final, vous aurez une véritable clôture avec un aspect décorative. Les tiges qui prendront racine dans le sol donneront un feuillage qui ressemble à une haie toute fine.

  • Les troncs d’arbres alignés et colorés

L’idée c’est de prendre les troncs d’arbre, de les tailler et les colorer pour qu’ils ressemblent à des crayons de couleur géants. Cela va créer un brise-vue unique et artistique.

Vous avez le choix entre les sceller directement dans le sol ou les maintenir entre eux à l’aide des planches ou des barres horizontales. Toutefois, ces supports doivent être vissés à des poteaux fixés dans la terre. Pour éviter que les enfants puissent atteindre les pointes, retournez vos crayons vers le bas ou taillez-les un peu plus haut que d’habitude.

  • Le laurier-tin

C’est un arbuste très fréquent qui peut être utilisé comme brise-vue sur la terrasse. En effet, son feuillage vert foncé est à la fois dense et persistant. Personne ne peut vous voir à travers cette plante.

Quelle que soit la nature du sol ou du lieu c’est-à-dire ombragé ou exposé au soleil, le laurier-tin s’adapte partout. De plus, il donne une belle floraison avec de petites fleurs blanches, y compris en hiver.

Même si sa croissance est moyennement rapide, cette plante rampante peut atteindre les 2 à 3 mètres de haut. Mais attention, les feuilles du laurier-tin ne sont pas du tout comestibles. Elles sont très toxiques, comparées aux autres espèces de lauriers. Soyez très prudent si vous avez des enfants chez vous.

  • La clématite

La clématite est une autre plante grimpante vivace, palissée sur un treillis. Elle peut être une bonne alternative et servir de brise-vue pour votre balcon. Cette plante apporte effectivement un côté esthétique grâce à ses magnifiques fleurs qui se déclinent en plusieurs formes.

Certaines ont des petites fleurs tandis que d’autres possèdent de grandes fleurs étoilées. De plus, vous avez un large choix de couleurs, notamment : bleu, rose, rouge, blanc, jaune, mauve, violet, etc. Certaines espèces fleurissent en été, d’autres au printemps ou en automne.

Cette plante grimpante peut être plantée en pots ou directement au sol. Elle demande tout simplement un bon mélange de terreau et d’engrais. Ces nutriments assurent sa croissance pour qu’elle puisse atteindre les 2 à 5 mètres de haut.

Si vous cherchez un feuillage persistant, plantez la clématite d’Armand. Pour égayer votre terrasse, vous pouvez l’associer à un autre végétal comme le jasmin étoilé, par exemple.

  • La vigne vierge

C’est une plante grimpante qui a la particularité d’avoir un feuillage décoratif virant au rouge à l’automne. Elle se retrouve généralement sur les murs gris, mais vous pouvez aussi la planter au pied du grillage ou d’une palissade pour camoufler votre vie vis-à-vis des voisins.

La vigne vierge ne demande aucun entretien particulier puisqu’elle s’adapte parfaitement au froid ainsi qu’à la chaleur. Vous devez tout simplement la tailler régulièrement pour éviter qu’elle envahisse toute la terrasse et atteindre les 4 mètres de haut.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star