Comment changer un fusible ?

Vous avez subitement une panne électrique dans votre appartement ? L’un de vos appareils électriques ne fonctionne plus ou plusieurs prises d’une même série ne distribuent aucun courant électrique ? Cela signifie que le fusible sur votre tableau électrique est grillé.

Il faudra donc le changer. Il est facile de vérifier si ce dernier fonctionne encore ou pas à condition que vous adoptiez les bons gestes. Au cas où vous ne vous sentez pas à l’aise, vous pouvez toujours faire appel à un électricien.

Découvrez dans cet article les étapes à effectuer pour changer un fusible.

Qu’est-ce qu’un fusible ?

Le fusible est un dispositif de sécurité qui a pour but de couper directement le courant électrique lorsqu’une surcharge ou un court-circuit survient. Il est généralement composé d’un petit isolant qui enveloppe le fil conducteur.

Ce dispositif est fabriqué en plomb et fond littéralement lorsqu’un courant d’intensité supérieur au calibre supporté le traverse. Il coupe automatiquement l’arrivée du courant dans la partie concernée.

Cet élément de l’installation électrique se situe normalement à l’intérieur du tableau électrique. Vous pouvez trouver plusieurs fusibles dans un seul et unique tableau électrique.

Les différents types de fusibles

Un fusible se décline en trois types selon sa forme et son format. Dans la majorité des cas, il prend la forme d’un cylindre en céramique, notamment pour les circuits électroniques, ou en verre sur les tableaux électriques et à l’intérieur des prises. Un filament en métal traverse le centre de celui-ci.

D’autres types de fusibles sont également courants sur le marché, il y a ceux à languette et ceux à lamelle. Ces versions se retrouvent sur les systèmes de démarrage des automobiles. Et pour terminer, certains fusibles récents intègrent un composant dangereux et explosif qui s’éclate automatiquement quand l’intensité du courant s’élève.

Les fabricants de composants électriques respectent la norme CEI 60127. Ces génies électriques répartissent les fusibles en fonction du temps que ces dispositifs mettent pour couper le courant. Vous retrouvez sur le marché des fusibles FF ou ultra-rapide, F ou rapide, T ou retard et TT ou ultra-retard.

Le modèle gG est celui que vous retrouvez sur les installations domestiques. Il permet d’éviter les courts circuits et les surcharges. Les fusibles ultra-rapides servent à protéger les semi-conducteurs. Quant aux fusibles aM, ils sont plutôt utilisés pour éviter les courts circuits.

Vous trouvez aussi des fusibles de différentes intensités : 2 A, 10 A, 16 A, ou 32 A. Les fusibles de 10 A sont largement suffisants pour protéger votre système d’éclairage. Toutefois, si vous utilisez un four ou que votre maison comporte une prise triphasée, il est alors indispensable d’installer des fusibles de 16 A ou de 32 A. À vous de choisir !

Les critères de choix d’un fusible

Pour connaître le type de fusible qui s’adapte à votre installation, voici deux critères importants à prendre en compte :

  • La section et le calibre

La section du fusible est exprimée en millimètre. Elle correspond à la taille exacte du fusible. De son côté, le calibre s’exprime en ampères (A). Il correspond à l’intensité de protection du fusible. Cependant, il existe des fusibles de différentes sections même pour un calibre identique. D’ailleurs, il est important de remplacer un fusible à l’identique afin d’assurer la sécurité de votre installation électrique.

  • La tension d’emploi

Vous avez deux types de tension d’emploi qui correspond au type d’installation que vous avez. La tension est exprimée en volts (V). Pour un courant monophasé, il délivre une tension de 230 V. Cette intensité arrive à alimenter l’ensemble du logement. Mais, si vous utilisez des machines professionnelles, l’installation électrique doit être triphasée et avec une tension de 400 V.

Il est réellement important de choisir votre fusible en fonction de ces deux paramètres énoncés ci-dessus.

Le principe de fonctionnement d’un fusible

Constitué d’un fil métallique très fin, l’effet joule de ce dispositif provoque un échauffement lorsque le courant électrique le traverse. Si la température dépasse la limite imposée, il se met à fondre. En fondant, le fil métallique ouvre le circuit et empêche le courant électrique de circuler.

Ainsi, il permet d’ouvrir le circuit électrique durant une période de surintensité en prévenant les risques d’incendie et surtout la destruction de l’ensemble de votre système électrique. Le fusible garantit l’intégrité du circuit d’alimentation.

Les avantages d’un fusible dans une installation électrique

Comme mentionnée ci-dessus, l’usage d’un fusible vous permet de profiter de plusieurs atouts. Il permet d’augmenter le pouvoir de coupure dans le système de protection de votre circuit électrique. Certes, il existe un bon nombre de moyens de protection sur le marché, mais le fusible est le moins cher de ces éléments.

En outre, cet accessoire offre aussi une faible consommation énergétique. Cela vous permettra de réaliser des économies d’énergie sur votre facture mensuelle. En choisissant pour un modèle de qualité, vous pourrez profiter d’une bonne tenue de charge. De plus, cet accessoire est vraiment facile à mettre en place.

Toutefois, il est recommandé de demander l’aide d’un électricien expert pour profiter d’une sécurité optimale lors de l’installation. Ce professionnel dispose des matériels nécessaires pour réaliser votre projet. Par conséquent, vous aurez une installation performante et durable à travers le temps.

Les inconvénients d’un fusible

Malgré ses avantages, le fusible dispose quand même de quelques inconvénients à prendre en compte. Cet élément électrique ne sert qu’une seule fois. Une fois qu’il saute, vous devez le remplacer par un neuf. Si le problème de l’installation électrique n’est pas défi à l’avance, vous risquerez de dépenser une fortune pour acheter des fusibles à chaque fois qu’ils sont endommagés.

Sur certains types de fusibles, le fil n’est pas du tout visible. De ce fait, en cas de coupure de courant, vous devez les tester un à un pour savoir lequel d’entre eux est responsable de l’ouverture du circuit.

Les spécificités des fusibles électriques les plus courants

  • Les fusibles en verre

Ce type de fusible se présente sous la forme d’un tube en verre scellé à ses deux extrémités par le biais de capuchons en métal. Ces derniers sont reliés grâce à un fil de cuivre. Les fusibles en verre se retrouvent dans les appareils électriques ainsi que dans les petits équipements électroniques.

  • Les fusibles en céramique

Les fusibles en céramique sont encore utilisés dans les anciennes installations électriques. Ils sont équipés d’un voyant de fusion qui permet de distinguer si ce dernier fonctionne toujours.

Qu’est-ce qu’un porte-fusible ?

Comme son nom l’indique, le port-fusible abrite donc le fusible. C’est un appareillage qui remplit les fonctions identiques à ceux d’un disjoncteur divisionnaire. Il coupe directement le courant en cas de surcharge électrique. Cet appareil peut avoir plusieurs valeurs exprimées en ampères (A) en fonction des équipements électriques qu’il protège.

Pour un circuit d’éclairage distribué par des fils de section de 1,5 mm², un porte-fusible ayant 10 A sera suffisant. Par contre, pour la protection d’un circuit d’éclairage et de prises distribué par des fils de sections 1,5 mm²,il est recommandé d’utiliser un dispositif de 16 A.

Si vous avez un circuit de prises distribué par des fils de section 2,5 mm²,un porte-fusible de 20 A est recommandé. Pour protéger un circuit distribué par des fils de section de 6 mm², utilisez un appareillage de 32 A.

  • Les différents types de porte-fusibles

Le porte-fusible se décline en différents types. Chacun d’entre eux s’adapte aux différents types de fusibles mentionnés ci-dessus.

Vous avez :

– Porte-fusible à embase ;

– Porte-fusible de type bouteille ;

– Porte-fusible en ligne ;

– Porte-fusible monté sur panneau ;

– Porte-fusible monté sur rail.

Comment mettre en place un porte-fusible ?

Le porte-fusible doit se placer à l’intérieur du tableau électrique. Ainsi, il assurera son rôle : celui de protéger tous les équipements de la maison. Cependant, son utilisation est réglementée, puisque son installation est interdite dans certains circuits de programmation, les circuits d’asservissement, dans les distributions de VMC et de tarification.

Identifier la source du problème

Une installation électrique comprend plusieurs fusibles. Ces dispositifs servent à protéger les différents circuits de la maison en cas de problème. Par conséquent, chaque pièce doit avoir son propre fusible affiché au tableau électrique, ce qui vous permettra d’identifier rapidement où se situent les difficultés quand une panne survient.

Lorsqu’une panne survient, il convient de savoir si l’un des fusibles est réellement défectueux. Ainsi, vous saurez lequel il faut changer. De plus, cette vérification est primordiale pour ne pas devoir répéter cette opération trop souvent et éviter un problème encore plus grave. Faites tout de même attention : avant n’importe quelle opération, veuillez couper l’électricité de votre maison pour éviter d’être électrocuté sur place.

Les fusibles ne sautent jamais sans une raison valable. Les causes peuvent être multiples. Généralement, il y a deux raisons principales pour qu’un fusible saute : soit le système électrique a subi une surcharge de tension ou une surintensité à cause d’un branchement de plusieurs appareils électriques sur un même circuit, soit l’un des appareils branchés sur le circuit est endommagé et à entrainer un court-circuit.

Pour y remédier, vous devez :

– Diminuer la consommation de l’appareil ou de l’éteindre complètement

– Débrancher certains appareils de la prise en surcharge

– Augmenter la puissance du compteur électrique

Dans le cas d’un appareil électrique qui surcharge l’installation, il ne faut surtout pas changer le fusible par un autre plus puissant. Remplacez-le avec un fusible de même ampérage et de tension que le précédent. Contrairement à ce que vous pourrez croire, un fusible non adapté ne protègera jamais votre installation contre les courts-circuits ou surcharges. Vous courrez un risque d’incendie.

Comment repérer le fusible défectueux sur le tableau électrique ?

Quelques fois, le problème peut venir du fusible lui-même, notamment s’il est défectueux. Il faudra alors le changer par un neuf. Dans ce cas, repérez précisément quel est celui qui est défectueux et qui nécessite d’être changé. Commencez donc l’opération en éteignant le disjoncteur principal. Puis, regardez un à un les fusibles du tableau pour déterminer lequel a sauté.

D’ailleurs, si vous employez les fusibles modernes à cartouche, ces derniers sont équipés d’un témoin qui permet facilement de repérer les fusibles responsables de la panne électrique. Si la pastille du fusible vire au rouge, cela signifie que le fusible en question est grillé. S’il s’agit d’un fusible à fils, cherchez les dispositifs dont les fils ont fondu.

N’hésitez pas à tester les fusibles en utilisant un multimètre. Ainsi vous pourrez identifier le fusible qui a sauté. Au cas où votre tableau d’électricité est la version ancienne composée de vieux fusibles en porcelaine ou en plombs, il est préférable de remplacer cette installation en une version moderne.

L’utilité du multimètre

La technique pour tester le fonctionnement d’un fusible avec un multimètre est simple. Cet appareil permet de mesurer les caractéristiques du courant électrique et de tester également le fonctionnement de votre installation. Il est composé d’un boîtier et d’un multimètre de deux câbles.

Vous n’avez pas besoin d’investir dans un appareil professionnel et performant, car vous en trouverez des modèles abordables et faciles à utiliser.

Pour tester les fusibles, voici les étapes à suivre :

-Pour commencer, coupez le courant au disjoncteur principal du tableau électrique

– Raccordez le fil noir sur la borne V de l’appareil et le fil rouge sur la borne COM.

– Réglez le multimètre sur la fonction « test de continuité » en positionnant le sélecteur sur ohm x200 ou x2000.

– Pour savoir que le multimètre fonctionne réellement : l’écran doit afficher une valeur inférieure ou égale à 1.

– Placez le fusible entre les deux pointes des câbles du multimètre : si le multimètre émet un bip, cela signifie que le fusible est toujours en bon état. Mais, en l’absence de signal sonore, le fusible est alors en mauvais état.

Comment tester un fusible avec une ampoule et une pile ?

Cette seconde méthode utilise une pile plate et une ampoule. Pour ce faire, vous devez relier l’une des extrémités du fusible en contact avec le culot de l’ampoule et l’autre sur l’une des bornes de la pile. Mettez en contact le culot de l’ampoule et l’autre lamelle de la pile. Si la lampe s’allume, votre fusible est alors en bon état. Au cas contraire, il est endommagé.

Les autres méthodes pour tester le fonctionnement d’un fusible

Si vous ne disposez pas d’un multimètre, d’une pile ou d’une ampoule, il y a d’autres méthodes qui peuvent vous alerter sur le fonctionnement ou non du fusible.

Ces deux techniques sont identifiables à l’œil nu :

– la pastille : certains fusibles sont équipés d’une pastille qui fond lorsqu’une surtension survient. La présence de cette dernière vous indiquera facilement que le fusible n’a pas sauté ;

– le fil : certains fusibles sont dotés d’un contour transparent qui laisse voir le fil à l’intérieur. Il est donc facile de voir si le fil est intact ou non. Comme pour la pastille, vérifiez l’état du fil pour savoir si votre fusible fonctionne ou non.

Comment retirer le fusible du tableau électrique ?

Pour retirer efficacement un fusible grillé, voici trois méthodes différentes à adopter :

– pour un fusible à cartouche, il suffit tout simplement de le déclipser

– pour un fusible à broche d’un modèle à cartouche, il faut retirer le port-fusible de son socle et enlever la plaque qui protège le porte-fusible afin d’extraire le fusible

– pour le fusible à broche d’un modèle à plaquette, ôtez le porte-fusible de son socle et dévissez les broches qui tiennent la plaquette protectrice pour pouvoir retirer le fusible

Comment changer le fusible ?

Avant de réaliser le changement d’un fusible, il convient de réarmer le disjoncteur. En effet, le fusible a pu sauter à cause d’une surtension accidentelle. De ce fait, le réenclenchement du disjoncteur peut régler le problème, notamment si le fusible n’a pas été endommagé.

Au cas où le fusible saute après le réarmement du disjoncteur, il faudra soit le tester, soit le remplacer directement par un fusible neuf de mêmes puissance, calibre et dimensions. Ces informations doivent systématiquement apparaître sur le fusible.

Si vous décidez de changer un fusible par vous-même, la technique est très facile. Le plus compliqué c’est de trouver l’origine de la panne électrique, s’il s’agit d’une surtension liée à un utilisateur intensive ou d’un court-circuit lié à un appareil électrique défectueux.

Avant de remplacer un plomb grillé, il faudra d’abord résoudre cette panne électrique. Dans le cas contraire, le nouveau fusible sautera également et risquera de fondre. Une fois que vous aurez réglé ce problème, vous pouvez entreprendre le changement du fusible défectueux ou grillé.

Quand vous aurez déterminé lequel des fusibles est défectueux, voici les étapes à suivre :

– Coupez le courant en actionnant le disjoncteur principal vers le haut. Ainsi, vous serez sûr et certain que votre maison ne sera plus alimentée en électricité.

– Pour retirer le fusible défectueux ou grillé, actionnez le porte-cartouche pour accéder au fusible et pouvoir le retirer facilement.

– Une fois le fusible mort enlevé, insérez le nouveau fusible électrique dans le porte-cartouche. Attention, il faut que ce nouveau dispositif soit de même taille et puissance que l’ancien.

– Testez le nouveau fusible pour savoir si le problème est définitivement réglé. Dans ce cas, réarmez le disjoncteur pour remettre l’électricité dans le logement.

– Si la panne électrique ne se répète pas et que l’électricité fonctionne correctement, le changement de fusible a résolu votre souci. Mais si la panne électrique recommence à nouveau, cela signifie que vous avez soit placé un fusible défectueux dans le porte-cartouche, soit que vous n’avez pas réglé le problème de surtension ou surintensité.

– Dans ce cas, il faudra à nouveau tester le nouveau fusible pour savoir ce qu’il en est avec un testeur de fusibles ou un multimètre. D’ailleurs, un fusible qui a tendance à sauter tout le temps doit vous alarmer.

– Il y aurait peut-être un problème sur l’état des circuits électriques de votre maison. Ainsi, la rénovation de l’installation électrique est l’unique option pour que votre appartement ancien puisse respecter les normes d’électricité actuelles.

Quelles sont les différences entre disjoncteur et fusible ?

  • Un disjoncteur

C’est un appareil électromécanique qui coupe le courant d’un ou plusieurs circuits en cas de surintensité, d’incident ou de surcharge électrique. Lorsqu’il coupe le courant, il suffit de le réarmer pour régler la coupure. Bien évidemment, vous n’avez aucun fusible à changer.

  • Un coupe-circuit à fusibles

Un coupe-circuit à fusibles est un appareil de connexion qui sert à ouvrir le circuit électrique dans lequel il est installé. Quand une surintensité survient pendant un temps donné, il fond littéralement et le courant se désactive.

Comme vous pouvez le constater, le disjoncteur est réarmable, car il ne subit aucun dommage alors que le fusible doit être remplacé lorsqu’il a rempli son rôle de protection. L’installation de disjoncteurs et de fusibles au sein d’un tableau électrique permet de surveiller de près la valeur de l’intensité de l’ensemble de l’installation.

Les mesures de précaution et de sécurité

Pour éviter les éventuels accidents, il faut prendre les bonnes mesures de sécurité et de précaution. Lorsque vous retirez la prise, vous pourrez ressentir un picotement. Dans ce cas, il faut appeler un électricien.

En tout cas, voici quelques conseils à adopter dans l’immédiat :

– Veuillez toujours vérifier votre installation électrique. Pour ce faire, placez un gros appareil ménager sur un circuit électrique. Il faut disposer du bon différentiel et utiliser les bons fils.

– N’utilisez jamais un fil en cuivre ou de métal pour réparer un fusible défectueux. Cela peut être très dangereux.

– N’oubliez pas de vérifier vos prises de courant en utilisant des multiprises.

– Remplacez instantanément les éléments défectueux en adoptant les bons fils

– Les fils de cuivre doivent avoir un bon diamètre

– N’utilisez jamais un appareil avec les mains ou les pieds mouillés. Et évitez de placer des appareils électriques à proximité de la douche ou de la baignoire. 

L’importance du diagnostic électrique par un professionnel

Même si vous avez les compétences nécessaires pour faire un diagnostic électrique de votre maison, vous devez quand même confier cette opération délicate à un électricien. Ce professionnel saura identifier les dangers potentiels qui menacent votre réseau électrique ainsi que vos équipements.

Il vérifiera l’alimentation générale, les équipements sur votre tableau électrique sans oublier les circuits de mise en terre. De cette manière, il repérera les installations en mauvais état. Pour terminer son travail, il contrôlera les équipements d’électricité et déterminera si l’ensemble de votre installation respecte les normes électriques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star