Comment changer une ampoule ?

Après un court-circuit, un mauvais contact ou un incident quelconque, vous devez remplacer l’ampoule grillée. Toutefois, quand il s’agit de faire des travaux électriques, il faut tout de même être très prudent.

Changer une ampoule est une tâche simple, mais parfois, cela risque d’être plus ou moins compliqué.

L’ampoule en question peut être en haut du plafond en forme de voûte ou dans le plafonnier d’une voiture. Découvrez dans ce texte tout ce qu’il faut savoir concernant le changement d’ampoules.

Pourquoi changer une ampoule ?

Lorsqu’une ampoule est grillée, il faut impérativement la changer. D’ailleurs, personne n’aime rester dans le noir au moment de manger le repas ou de prendre sa douche. La durée de vie d’une ampoule dépend de deux choses : d’une part sa puissance et d’autre part l’installation électrique.

En effet, les surtensions peuvent survenir et à la longue cela endommage ces dispositifs. En outre, il se peut que le système électrique ne soit pas adapté ou vétuste.

Dans ce cas, le fait de savoir changer une ampoule sera insuffisant. Vous devez plutôt trouver et reconnaître les défauts sur l’ensemble de l’installation de votre habitation.

  • Les mesures de sécurité à prendre pour le changement d’ampoule

La première chose à faire est de couper le courant électrique au niveau du disjoncteur général afin d’éviter les risques d’électrocution.

Il suffit de mettre le bouton rouge d’alimentation dans le boitier à fusible en position d’arrêt. Faites des essais pour vérifier que le courant ne passe plus dans l’ensemble du circuit d’alimentation de la pièce.

Débranchez le dispositif d’éclairage avant de placer la nouvelle lampe, notamment s’il est muni d’une fiche. Veillez à ce que vos mains soient complètement sèches, car l’eau est un élément conducteur très dangereux.

Prenez l’ampoule par son culot ou mettez un chiffon sec pour la manier. Si vous n’adoptez pas ces gestes, vous risquez gravement de vous électrocuter.

Utilisez un modèle conforme au voltage et au même culot que l’ampoule défectueuse précédente. Si vous n’arrivez pas à trouver un dispositif similaire, utilisez une autre de puissance inférieure. Ainsi, vous n’aurez aucun problème sur votre installation.

Au cas où le luminaire en question se trouve en hauteur, le remplacement nécessite l’usage d’un escabeau. Ce support doit être installé confortablement sur le sol. Travaillez autant que possible sur une surface stable afin d’éviter les accidents et chutes graves.

Ne jetez jamais les ampoules usagées dans la poubelle. Déposez-les plutôt dans les points de collecte afin de les recycler. Vous pouvez également les garder et les transformer en objets décoratifs.

Si jamais vous la manipulez avec le doigt, vous risquez de déposer une légère couche de graisse à sa surface. En chauffant, cela fragilise le verre.

Contrairement à une ampoule LED basse consommation, attendez que l’ampoule à incandescence refroidisse complètement avant de la saisir à la main.

Pour les ménages qui souhaitent faire des économies d’énergie, remplacez les lampes à filament par des ampoules basse consommation telle qu’une lampe fluorescente compacte, halogène ou LED.

Leurs intensités d’allumage ainsi que leurs rapidités seront réduites, mais leurs durées de vie seront largement supérieures. Pour une même intensité d’éclairage, ces modèles consomment cinq fois moins d’énergie qu’une ampoule classique.

  • Les matériels indispensables pour installer une nouvelle lampe

Savoir changer une ampoule est une chose, mais vous devez vous équiper des outils nécessaires. Pour y parvenir tranquillement, assurez-vous d’avoir en main un chiffon sec ou un gant de travail, un escabeau ou une petite échelle.

Munissez-vous aussi d’une nouvelle ampoule. Le but est simple, vous devez impérativement respecter les conseils de sécurité énoncés précédemment.

Ces précautions sont primordiales à chaque fois que vous devez manipuler un objet qui fonctionne à base d’électricité.

Comment changer une ampoule ordinaire ?

Même si votre ampoule est grillée et que votre luminaire reste toujours branché, le support reste toujours un conducteur d’électricité. La vigilance doit être votre mot d’ordre dans ce type de travaux.

La première étape à faire est de retirer l’ampoule endommagée de la douille. Si elle est facilement accessible, comme le cas d’une lampe à chevet ou de bureau, le processus sera très simple. Cependant, les douilles varient en fonction du type de dispositifs d’éclairage.

  • Les différents systèmes de fixation

Pour un système de fixation à baïonnette, tenez le dispositif d’une manière bien ferme, mais délicate. Appuyez dessus en la faisant tourner dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Ce geste devrait la faire sortir de la douille. En général, ce type de fixation dispose deux dents.

Par contre, s’il s’agit des culots à vis, vous devriez procéder différemment. Tournez l’ampoule avec précaution dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. De cette manière, l’ampoule devrait se détache automatiquement de la douille et vous pouvez la retirer facilement.

Au cas où la lampe se détache de la vis, il faudra alors utiliser une pince pour retirer complètement la vis. Avant d’entamer ce processus, veillez à ce que l’alimentation électrique soit coupée puis dévissez la vis.

Pour mettre l’ampoule dans le culot d’un dispositif d’éclairage, vous devez tourner l’ampoule dans le sens contraire c’est-à-dire dans le sens des aiguilles d’une montre. Veillez à ce que l’ampoule soit entièrement coincée en la faisant tourner un peu plus.

Mais, cela dépend du type de douille que vous disposez. Néanmoins, ne vissez pas trop fort au cas où l’ampoule risque de se casser.

Si votre système de fixation est à baïonnette, vous devez aligner sa base avec les deux broches. Appuyez par-dessus et tournez dans le sens des aiguilles d’une montre. Pour un culot à vis, il suffit de placer l’ampoule dans le trou et de la tourner.

Choisissez une ampoule de la même puissance que la précédente à moins que vous vouliez un éclairage atténué ou plus fort que celle que vous avez déjà eue.

Pour vérifier la puissance maximale (watt ou ampère) de l’ampoule, vérifiez l’étiquette de l’appareil ou de la douille de l’ampoule. Elle devrait y être affichée.

En tout cas, il ne faut pas que la puissance nominale de la lampe dépasse celle qui est autorisée par le dispositif d’éclairage. Pour terminer, fermez l’interrupteur jusqu’à ce que la lumière s’active.

Comment changer une ampoule difficile à atteindre ?

  • L’ampoule d’un plafonnier

Ce système est le plus connu dans le monde de l’éclairage. Pour remplacer l’ampoule grillée, il faut retirer les vis qui supportent le panneau de verre recouvrant la lampe en question.

En général, il y a environ deux ou trois vis qui maintien ce dispositif en place. Utilisez un tournevis pour les retirer.

Par la suite, soulevez tout doucement le panneau afin d’enlever le cadre. Certains de ces plafonniers détiennent un mécanisme à encoche. Dans ce cas, vous devez appuyer légèrement sur le panneau avant de tourner et de l’enlever. Cette simple action sera nécessaire pour le desserrer.

Par contre, si le plafonnier ne présente aucune vis, il faudra juste le tourner avec vos mains et le tour est joué ! Toutefois, portez des gants en caoutchouc pour faciliter le frottement au moment du retrait.

D’autres modèles montés au plafond sont maintenus au châssis avec des languettes métalliques. Vous devez alors retirer l’une des attaches pour que le panneau se détache. Certains panneaux de verre possèdent un seul écrou central qu’il faut dévisser avant d’enlever.

Enfin, s’il s’agit d’un plafonnier avec un bord en métal, vous devez d’abord retirer toute la bordure manuellement. Vous pourriez sans doute casser le scellé qui le maintien. De plus, certains ouvriers mettent de la peinture près du bord du plafonnier.

C’est pour cette raison que vous risquez d’avoir de la peinture sèche entre le bord métallique et le couvercle du plafonnier.

Poussez vers le haut en tournant dans le sens antihoraire après avoir cassé le scellé. Vous pourrez avoir besoin d’un tournevis à tête plate ou d’un couteau pour faciliter la tâche. Dans ce cas, restez prudent !

  • L’ampoule au plafond

Une ampoule peut également se situer au sommet du plafond en forme de voûte. Parfois, elle peut être dans une lampe encastrée. C’est le cas des maisons qui ont un toit de près de 5 mètres de haut. Pour enlever ce dispositif, vous aurez besoin d’un extracteur d’ampoule extensible.

Vous en trouverez facilement sur Internet ou dans l’un des magasins qui vendent des articles de rénovation. En fait, il s’agit d’une longue tige pouvant fournir une grande portée avec laquelle vous pouvez changer les ampoules en toute sérénité.

Fixez bien la ventouse sur le bâton et placez la corde sur les côtés afin de pouvoir la retirer de l’ampoule au moment venu. Ce système s’avère être très utile pour les lampes encastrées étant donné que la tige fixe la ventouse sur l’ampoule. Il suffit de prolonger le bâton au niveau du dispositif d’éclairage. Ensuite, placez la ventouse sur la lampe.

Dévissez puis retirez lentement celle que vous devez changer. Tirez sur la corde pour retirer l’ampoule de la ventouse. Pour placer la nouvelle, mettez-la sur l’extrémité de la ventouse qui doit impérativement être attachée à la tige.

Soulevez l’ensemble jusqu’au dispositif d’éclairage encastré. Tournez l’ampoule à l’intérieur et tirez sur la corde pour la libérer définitivement.

  • L’ampoule du plafonnier d’un véhicule

Les voitures comportent également un système d’éclairage pour donner de la lumière à l’intérieur, notamment à la tombée de la nuit.

Avec le temps, les différentes ampoules (feux de position, de croisement, de brouillard, de stop, de détresse, de route et les clignotants) de votre véhicule peuvent s’user et s’éteindre.

Heureusement que l’installation d’une nouvelle ampoule du plafonnier ne demande pas beaucoup de temps. D’ailleurs, vous pouvez le faire vous-même.

Pour ce faire, retirez le couvercle qui la recouvre à l’aide d’un tournevis. En effet, certains de ces couvercles sont parfois fixés avec deux vis.

Si ce n’est pas le cas, vous pouvez l’enlever directement en le soulevant avec un tournevis à tête plate. Mettez votre outil dans le sens opposé de l’interrupteur et appuyez dessus. Le couvercle devrait se détacher.

Une fois cette étape achevée, dévissez la petite lampe de la douille et placez-y la nouvelle. Pour vérifier que vous avez la bonne ampoule, n’hésitez pas à demander au vendeur de pièces détachées. Remettez le couvercle bien en place en appuyant légèrement par-dessus ou en replaçant les vis.

En outre, le manuel technique de votre voiture peut aussi vous être utile afin de connaître toutes les références de l’ampoule à changer.

À titre indicatif, les plus utilisées sont les H5, H4, H7 (H2 et H3 pour les phares antibrouillard), R5W pour l’éclairage intérieur (plafonnier, boîte à gant, coffre…), P21W et PY21W pour les clignotants (lumière blanche, orange ou bleutée).

Comment changer une ampoule halogène ?

Pour ce type d’éclairage, il serait convenable de toujours respecter les gestes de sécurité. Ensuite, poussez l’extrémité de l’ampoule vers l’encoche en soulevant l’autre côté pour la retirer de son emplacement.

Puis, replacez l’halogène neuf en enfonçant en premier l’extrémité côté ressort. Le tour est joué ! C’est plus facile que de remplacer une ampoule encastrée.

Cependant, ce modèle est plus fragile que les autres. Il faudra faire bien attention ! L’ampoule est fabriquée en quartz, qui est un matériau résistant à la chaleur, mais aussi plus délicat.

C’est pour cette raison qu’il est interdit de toucher l’ampoule avec les doigts : la fine pellicule de graisse déposée à la surface va « griller » une fois que la lampe s’allume. Par conséquent, une couche opaque va nuire la luminosité, et une surchauffe locale risque de la faire éclater.

Comme la température des lampes halogènes est plus élevée que celle des lampes classiques, le spectre d’émission est décalé vers le bleu. Ainsi, la lumière émise est plus « blanche » que les lampes à incandescence.

Vous aurez donc un meilleur rendu des couleurs. Mais, elle émet aussi des rayons ultraviolets, une substance très nocive pour la peau.

C’est pourquoi la plupart des lampes halogènes ont un cache en verre qui filtre les rayons UV. Cette couverture en verre ou en plastique sert d’ailleurs aussi à éviter la manipulation de l’ampoule.

Le remplacement d’une ampoule et le crédit d’impôt

Si vous avez des problèmes d’éclairage dans votre maison, vous pouvez profiter du crédit d’impôt pour l’emploi à domicile. Il représente à peu près 50 % des dépenses annuelles engagées pour ce type de travaux. En général, cette déduction fiscale est plafonnée à 12 000 €.

Mais, il peut y avoir une augmentation de 1 500 € supplémentaire si vous avez en charge des enfants ou une personne âgée de plus de 65 ans. Pour bénéficier de cette somme d’argent, il faudra déclarer auprès des organismes responsables pour changer l’ampoule de l’une des pièces de votre appartement.

Par ailleurs, acheter des ampoules LED peut vous faire gagner un autre type de subvention, c’est-à-dire une aide des CEE (Certificats d’Économies d’Énergie).

Pour cela, vous devez faire appel à une société délégataire de l’État et votre revenu fiscal doit être inférieur à un certain plafond imposé.

En Ile-de-France, par exemple, ce plafond atteint les 24 170 € pour une seule personne et jusqu’à 49 620 € pour une famille de quatre personnes.

Comment choisir une ampoule ?

Lorsque vous devez remplacer une ampoule, cela suppose qu’il faut en choisir une nouvelle. Mais, le type d’ampoule à acheter dépend de son utilisation : est-ce une ampoule pour la veilleuse, pour l’éclairage du miroir de la douche, pour la lecture, pour le bureau ou pour la cuisine ? Votre choix dépendra aussi du type de support qui va l’accueillir.

Généralement, vous avez plusieurs gammes d’ampoules sur le marché : ampoule LED, ampoule halogène, un néon ou encore une ampoule à basse consommation. Par contre, les ampoules à incandescence sont strictement interdites de vente depuis 2013. Vous perdrez votre temps si vous cherchez ce modèle particulièrement énergivore.

La puissance du dispositif en watts (W) sera aussi l’un des critères de choix indispensable. Elle influe non seulement sur l’intensité de la lumière, mais aussi sur la consommation énergétique de la maison toute entière.

À part cela, il y a la luminosité en lumens (lm), car plus la hauteur est haute alors plus l’ampoule éclaire. Il en est de même pour la diffusion de lumière en candelas (cd) dont 1 cd correspond à 1 W d’une ampoule à incandescence.

Pour reconnaitre le nombre de lumens, comparez la puissance lumineuse inscrite sur l’emballage :

– L’ampoule à incandescence de 100 W produit environ 1300-1400 lumens. C’est une lumière assez aveuglante.

– L’ampoule de 75 W émet de 920 à 970 lumens. Le résultat est encore assez éblouissant.

Les plus courantes qui se retrouvent dans la majorité des foyers c’est le 60 W, qui produit de 700 à 750 lumens.

– Les plus faibles, 40 W et 25 W, produit environ 410 à 430 lumens et 220 à 230 lumens.

Enfin, la température de couleur joue un rôle important et peut orienter votre choix. Elle s’exprime en degrés Kelvins (K). Ainsi, plus la température est élevée, plus la lumière est froide. Ce critère entre en scène en fonction du rendu que vous attendez et de l’endroit où se trouve l’ampoule en question.

Voici quelques indications à prendre en compte :

– Entre 5 500 K et 6 000 K, l’ampoule émet une lumière froide, de couleur bleue, ce qui est très propice à la concentration. Cette teinte est très proche de la lumière naturelle.

– Entre 2 700 K et 3 300 K, l’ampoule produit une lumière chaleureuse et jaune. C’est la lumière de la fin de journée.

– Entre 4 200 K et 4 500 K, l’ampoule génère une couleur de température neutre et énergisante.

Les différents types d’ampoules

Les ampoules se divisent en quatre familles. Elles se distinguent surtout par leurs consommations en énergie et par leurs durées de vie même si elles ont une puissance plus ou moins identique. Les points qui font leur différence se trouvent au niveau de leurs usages.

  • Ampoule à incandescence

Même si ce modèle a complètement disparu des radars, c’était la plus énergivore. Par contre, certaines ampoules décoratives l’utilisent encore.

  • Ampoule halogène

C’est une ampoule qui ressemble à l’incandescence, particulièrement au niveau de la forme et de la qualité de l’éclairage. En revanche, sa consommation est plus basse.

Sa lumière vive convient parfaitement aux travaux minutieux, aux lieux de passage ainsi qu’à l’éclairage extérieur puisqu’elle résiste au froid.

Mais, après le modèle précédent, c’est au tour des ampoules halogènes de ne plus être disponibles sur le marché.

  • Ampoule fluo-compacte

Également appelées lampes basse consommation, les ampoules fluo-compactes se distinguent par son look tout à fait particulier : la présence d’une spirale blanche. C’est l’option idéale pour économiser de l’énergie, car sa consommation est 4 fois plus basse que celle à incandescence.

En utilisant ce dispositif, vous ferez 80 % d’économie pour une durée de vie de 6 000 à 12 000 heures. Comme bonus, vous aurez une grande diversité de formes, de tailles et de couleurs.

Seulement, il faut attendre quelques minutes pour qu’elle s’éclaire convenablement. D’ailleurs, cette ampoule ne supporte pas la sollicitation à répétition.

Par conséquent, installez-la dans la cuisine ou dans le salon. De plus, il est potentiellement nocif pour un usage à une distance de moins de 30 cm.

  • Ampoule LED

Quand il s’agit de faire une consommation d’énergie, l’ampoule LED est sans doute la plus économe. En effet, elle dure 5 fois plus longtemps que ce modèle précédent. Sa durée de vie peut atteindre les 30 000 heures.

Vous pouvez la mettre aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, car elle supporte les sollicitations répétées et le froid de l’hiver. C’est un dispositif d’avenir pour l’éclairage, mais elle n’est pas pour autant parfaite.

Son prix reste toujours élevé malgré la baisse depuis quelques années par rapport aux autres modèles énoncés ci-dessus. Il y a une certaine disparité de qualité selon les marques et les provenances.

D’après une étude de l’INSERM, l’usage permanent de cette ampoule à lumière bleue engendre des problèmes ophtalmologiques, en particulier chez les enfants.

  • Ampoule spécifique

Il existe des ampoules spéciales qui répondent aux besoins de vos appareils électroménagers comme le four ou le réfrigérateur sans oublier les petits équipements tels que la torche ou la veilleuse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star