Tout savoir sur le jonc de mer

Pour habiller autrement l’intérieur de votre maison, optez pour des matériaux 100 % naturels. Ce type de revêtement de sol gagne de plus en plus d’ampleur dans le domaine de la décoration. Le jonc de mer est très apprécié pour sa résistance et par son look zen, artisanal et chaleureux.

Cette matière convient parfaitement à toutes les pièces d’un appartement, qu’il soit humide ou non. De plus, le jonc est facile à entretenir, accessible à tous les budgets et simple à poser. Découvrez plus de détails concernant le jonc de mer dans cet article.

Qu’est-ce que le jonc de mer ?

Le jonc de mer est une plante aquatique qui se retrouve sur le continent asiatique. C’est une fibre naturelle d’origine marine, issue de la famille des graminées portant le même nom. Ce végétal pousse en abondance près des rivages en Chine, plus exactement dans les estuaires où l’eau douce et la mer se croisent. Le jonc de mer pousse également dans les champs inondés d’eau de mer.

Après la récolte, les fibres sont mises à sécher. Elles sont ensuite filées et tissées afin de donner le revêtement de sol naturel que vous trouvez dans les magasins. Cette couverture est appréciée pour son côté écologique, authentique et artisanal. Chaque centimètre carré de tissage offre un rendu tout à fait différent grâce aux variations de couleur beige.

En fonction des conditions climatiques et du moment de la récolte, cette plante se décline effectivement en diverses nuances. Le jonc de mer n’est jamais teint et a une gamme de couleurs naturelles, proche de celui de la paille. D’ailleurs, il peut prendre plusieurs aspects, selon le rendu que vous souhaitez obtenir. Vous trouverez la forme classique, une natte à quatre fils ou à deux fils ou encore, tissée et mélangée à une autre fibre ou enfin, tissée en chevrons. 

Le jonc de mer convient particulièrement dans une chambre ou salon de décoration naturelle. Il offre une ambiance chaleureuse à votre pièce. Contrairement aux fibres synthétiques, ce dernier préserve la qualité de l’air qui circule. Dans les distributeurs spécialisés, il est vendu avec une sous-couche en latex, en fibres de coco, en mousse ou encore en caoutchouc.

La composition de cette matière est très résistante, imperméable, antistatique et saine. Il ne provoque aucune allergie contrairement aux autres revêtements synthétiques. C’est aussi un très bon isolant phonique et thermique. Le jonc de mer peut prendre plusieurs formes : d’une moquette d’environ 4 mètres de largeur, de dalles de 50 cm par 50 cm ou de 50 cm par 100 cm. Ces formats sont faciles à installer. Ce dernier est tissé sur mesure.

Quels sont les critères de choix pour un jonc de mer ?

Avant d’installer votre nouveau revêtement de sol, sachez qu’il y a certains critères de choix à prendre en compte avant de l’acheter :

  • Le format et les dimensions

Qu’il soit rectangulaire, rond, carré, XS ou encore XXL, votre tapis en jonc de mer doit s’adapter aux dimensions de votre pièce (cuisine, salle de bain, chambre à coucher, etc.) Vous devez savoir que le jonc de mer s’utilise comme revêtement de sol à part entière. L’usage le plus classique est la version moquette. Il se décline aussi en tapis ou en rouleaux. Chacun de ces types présente des particularités, notamment pour la pose. Il peut être libre, collé, tendu ou par bande auto-agrippant.

  • Le look du tissage

Les tapis en jonc de mer présentent trois différents types de tissages : en chevrons, en damier et en torsades. Chacun tissage est disponible en version classique ou plus fine. En tout cas, ils sont à choisir en fonction de l’effet que vous désirez donner à votre déco. Pour plus de confort, mieux vaut opter pour des motifs qui ne sont pas rugueux au toucher.

  • La couleur du tapis

Puisqu’il s’agit d’une fibre naturelle tout à fait imperméable, le jonc de mer ne peut pas être de différente couleur. La teinte de votre tapis dépend de la plante au moment de sa récolte. Vous aurez le choix entre le beige plus ou moins clair ou foncé, l’ocre, le jaune ou le vert. Pour faciliter votre choix, réfléchissez aux couleurs dominantes de vos mobiliers ainsi que de votre décoration. Ensuite, choisissez la teinte qui conviendra le mieux à l’ensemble.

  • La qualité de l’envers

La sous-couche doit être de bonne qualité. Le jonc de mer est souvent vendu avec un envers fabriqué en latex, mais il peut aussi être en mousse, en fibre de coco intégrée à du caoutchouc. Misez de préférence pour une sous-couche en latex naturel pour plus de durabilité. Ses propriétés écologiques renforcent aussi l’isolation thermique et phonique du sol.

  • La qualité du tissage

Habituellement, le jonc de mer est un peu rêche. Plus le tissage est serré, plus le tapis en jonc de mer est agréable au toucher. Si vous comptez l’installer dans votre chambre ou dans la salle de bain, veuillez choisir un revêtement au tissage fin et serré, car vos pieds nus seront toujours en contact avec celui-ci.

  • Le prix

Le prix au m² du jonc de mer varie entre 7 à 30 €. Pour un tapis, le tarif du m² est de 30 à 400 €. Comptez entre 7 à 40 € par m² pour du jonc de mer en rouleaux. Enfin, pour une dalle de jonc de mer, réservez entre 10 à 75 €. Le jonc de mer en rouleaux ou en dalle s’achète dans tous les magasins spécialisés ou de bricolage. Quant aux tapis, ils sont disponibles dans les magasins de décoration. Si  vous préférez un produit à bas prix, vérifiez au moins les points suivants : la présence ou non d’un dossier latex, l’épaisseur du revêtement et la qualité du toucher.

  • Autres critères de choix

Certaines moquettes fabriquées en jonc de mer ont subi un traitement anti-feu. Par conséquent, elles sont compatibles avec un sol chauffant. Le jonc de mer neuf possède une odeur plus ou moins forte qui rappelle celle de la paille. Cependant, cela s’atténue avec le temps. Au cas où cette senteur ne vous convient pas, vous pouvez adopter le jonc de montagne dont l’odeur est moins prononcée.

Dans quelles pièces installer du jonc de mer ?

Le jonc de mer est un revêtement de sol qui peut être adapté à n’importe quel environnement. Avec son aspect esthétique et sa couleur neutre, il convient très bien à tous les styles de déco et s’intègre à une chambre, à la salle de bain en passant par la cuisine et le living. Vous pouvez l’installer dans le couloir, au bureau ou près de la véranda. Il faut tout simplement que la pièce soit ventilée et aérée pour éviter l’accumulation des moisissures. Ce type de revêtement est déconseillé pour les escaliers.

Son apparence rustique crée un décor tourné vers la nature. Pour la mettre en évidence, vous pouvez mettre des meubles aux couleurs de bois naturel, par exemple. Créez un contraste avec la couleur du sol au niveau des murs : le bleu foncé, le bordeaux ou la teinte brique seront parfaits. Côté accessoires, misez sur des objets métalliques. Ils iront à la perfection avec ce type de revêtement.

Pour une chambre à coucher, préférez un couvrement de haute qualité. La couleur paillée et miel apporte de la chaleur. Si vous comptez adopter un look vintage, orientez vos choix vers des meubles en métal. Habillez les murs d’une teinte kaki et marron clair. Grâce à son caractère isolant, le jonc de mer sera utile en hiver comme en été. Il vous protègera efficacement du froid et temporisera l’atmosphère des fortes chaleurs. Votre chambre à coucher restera alors confortable tout au long de l’année.

Le jonc de mer peut aussi s’installer à l’extérieur de la maison. Vous pouvez revêtir votre terrasse avec une moquette fabriquée avec cette matière. Néanmoins, il faut que cette pièce soit couverte et qu’elle dispose d’un système d’évacuation d’eau hors pair. Cela évitera que le jonc pourrisse sous l’effet de l’humidité. En outre, le tapis de jonc de mer perd son éclat avec le temps si vous le placez dans une chambre trop sèche ou exposée directement au soleil.

Bien que le jonc de mer soit imperméable et résistant à l’humidité, une forte pluie pourrait favoriser l’apparition des moisissures au niveau de votre moquette. Au cas où votre terrasse n’est pas couverte, vous devez investir dans une couverture pour la recouvrir à chaque fois qu’il pleut. À la longue, cela peut devenir un travail fastidieux.

Quelles sont les différences entre le sisal et le jonc de mer ?

Le sisal est aussi une fibre végétale issue dun cactus du nom d’agave. Cette plante se trouve uniquement dans les zones subtropicales. Cette matière première est appréciée grâce à sa résistance, son aspect lisse et confortable sans oublier sa grande variété de couleurs. Contrairement au jonc de mer, le sisal supporte parfaitement les teintures.

Le premier critère qui différencie ces deux plantes, est leur résistance. Le sisal ne supporte pas l’humidité. Vous ne pourrez jamais l’installer dans la cuisine ou dans la salle de bain. Il est plus sensible aux tâches. Ainsi, un tapis en sisal ne doit jamais être posé dans une chambre d’enfant ou dans un espace dinatoire. Il pourrait très vite salir. Dans les pièces à fort trafic, misez plutôt sur le jonc de mer.

Le jonc de mer est plus résistant aux tâches et est plus simple à nettoyer. Vous pouvez le mettre dans une pièce humide, en respectant certaines conditions. Même s’il est résistant, il peut se mettre à pourrir et laisse apparaître des tâches noires en cas d’humidité trop intense. Veillez à ce que la chambre où vous le placer soit bien ventilée.

Comment poser du jonc de mer ?

Vous avez plusieurs manières de procéder à l’installation du jonc de mer dans une pièce. Il faut juste avoir les outils et matériels nécessaires avant sa mise en place. Vous aurez besoin d’un scotch adhésif double face, de colle à bois et d’un cutter. Au cas où la chambre a déjà un revêtement, vous devez également posséder une truelle. Le jonc de mer est assez malléable pour être découpé à l’aide d’un cutter.

Peu importe la méthode que vous allez adopter, enlevez tous les meubles de la pièce et nettoyer le sol des traces résiduelles. Veillez à ce que le terrain soit complètement lisse pour avoir une bonne adhérence. N’oubliez surtout pas que le jonc de mer est vivant et peut augmenter ou diminuer de volume. Pour prévenir ce phénomène, entreposez-le dans la pièce pendant 48 h avant de le découper selon les dimensions souhaitées et de le fixer au sol.

  • La pose libre sans colle

Ici, le jonc de mer se présente généralement sous forme de tapis sur mesure. C’est la technique la plus simple qui ne requiert aucune préparation à l’avance. Vous pouvez l’effectuer vous-même sans l’intervention d’un artisan professionnel.

  • La pose collée

Cette seconde technique vise à éviter le glissement. Elle est recommandée dans les pièces où le passage est assez fréquent comme dans une entrée, le couloir ou des allées. Pour le fixer solidement, vous pouvez recourir à des adhésifs à double face ou de la résine. Cependant, cette méthode est délicate à mettre en œuvre. C’est pour cette raison qu’il est préférable de faire appel à un spécialiste dans le domaine.

  • La pose sur thibaude

Cette technique est identique à celle que vous utilisez lors de l’installation des moquettes. Le jonc de mer est tendu puis accroché aux extrémités de la chambre. Comme la pose collée, elle nécessite une technicité et des années d’expérience en matière d’installation de revêtement de sol. D’ailleurs, la pose sur thibaude demande l’usage des lattes d’ancrage.

Quels sont les avantages et inconvénients du jonc de mer ?

Comme n’importe quel type de revêtement du sol, vous devez tenir en compte que le jonc de mer détient des bienfaits, mais aussi des défauts.

  • Avantages

Le jonc de mer est écologique. C’est une ressource durable puisqu’il pousse en abondance dans les pays asiatiques. D’un point de vue esthétique, il donne un aspect naturel qui s’accorde très bien avec tout type de décoration et à toutes les couleurs.

Parmi ses avantages non négligeables, se trouve sa résistance. Il ne s’use pas même s’il est installé dans les pièces avec du passage. Sa qualité d’isolation fait de lui un matériel de choix dans le domaine de la construction. De plus, il est antistatique.

  • Inconvénients

Étant donné qu’il provient d’une plante maritime, le jonc de mer a donc besoin d’être humidifié régulièrement pour que les fibres ne s’assèchent pas. L’un des désavantages de ce type de revêtement se retrouve au niveau du toucher, car il est très rugueux. Cela pourrait être désagréable pour les personnes qui marchent pieds nus.

Au cas où les taches sur le tapis ne sont pas immédiatement nettoyées, des auréoles indélébiles apparaîtront. Sachez que le jonc de mer est sensible aux tâches. En ce qui concerne son installation, mieux vaut demander l’aide d’un professionnel pour bien le poser.

Comment entretenir le jonc de mer ?

Contrairement à ce que tout le monde croit, l’entretien du jonc de mer est très facile. L’eau seule sera nécessaire, mais sans excès.

  • Le nettoyage régulier

L’idéal serait de passer une serpillière d’eau diluée avec un demi-litre d’ammoniaque et de liquide pour lave-vaisselle. Puis, vous rincez à l’eau claire et aérez pour faire sécher. Ce geste permet de donner un coup de propre et de conserver la couleur naturelle, l’élasticité et la brillance de votre moquette. Il est conseillé d’adopter cette méthode tous les deux à trois mois.

Passez régulièrement l’aspirateur muni d’une brosse souple afin de supprimer les impuretés et les poussières. Pour éviter la prolifération des moisissures, aérez votre tapis en jonc de mer aussi souvent que possible. Si vous souhaitez un nettoyage en profondeur, vous pouvez appliquer un produit d’entretien comme un shampooing sec spécial moquette, par exemple.

  • Enlever les tâches

Le jonc de mer requiert un nettoyage précis et efficace pour enlever les taches d’huile, de cire ou d’autres liquides. Trempez un chiffon jaune dans un mélange de vinaigre, d’eau et de shampooing puis frottez directement la souillure. Pour enlever une tache de cire, placez un papier absorbant au niveau de la salissure et passez un fer à repasser chaud par-dessus. Tamponnez le reste avec un chiffon imbibé d’alcool ménager.

Si par malheur, une tâche d’huile vient souiller votre moquette, prenez un chiffon imprégné d’ammoniaque et frottez légèrement. Vous l’avez compris, dès qu’il y a la moindre tâche, il faudra la nettoyer immédiatement avant qu’elle ne s’imprègne à jamais. En outre, le jus de citron dilué à de l’eau chaude, d’une goutte de liquide vaisselle a également fait ses preuves pour enlever les tâches. De même pour l’eau oxygénée ou peroxyde ainsi que le White-spirit. Pour ces deux dernières astuces, le port de gants de ménage est conseillé.

  • Supprimer les moisissures

Il est réellement important de nettoyer les moisissures dès qu’elles atteignent le jonc de mer. Dans le cas contraire, ces impuretés risquent de se développer et d’envahir le tapis entier. La méthode la plus classique est de mélanger dans un bol du vinaigre blanc et quelques gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé.

Frottez la salissure avec le mélange en utilisant une brosse à dent douce. Puis, rincez à l’eau claire et essuyez l’ensemble avec un chiffon sec. Votre tapis ou moquette en jonc de mer retrouvera son aspect d’origine.

  • Comment éliminer la mauvaise odeur du jonc de mer ?

Certains tapis ou moquettes fabriqués en jonc de mer peuvent sentir légèrement mauvais. Toutefois, cette odeur désagréable n’a rien à voir avec un manque d’entretien. Le souci vient de la fibre du jonc de mer elle-même. Pour éviter ce dilemme, vous devez faire attention quand vous achetez votre article. Au cas où l’odeur est vraiment insupportable, optez pour du jonc de montagne. C’est une solution pratique qui peut remplacer le jonc de mer.

Pour atténuer l’odeur de votre moquette, vous devez aérer votre pièce tous les jours. Laissez le vent entrer par la fenêtre. Vous pouvez également saupoudrer régulièrement du bicarbonate de soude sur votre tapis. Dans ce cas, il faut laissez ce produit agir quelques heures, de préférence toute une nuit, et passer ensuite l’aspirateur le lendemain.

À défaut de bicarbonate, vous pouvez aussi pulvériser votre moquette d’une solution à base d’eau, de jus de citron ou d’huile essentielle. Veillez à ce que l’huile ne touche pas le tapis. Si ces deux techniques ne l’éliminent pas complètement, cela devrait au moins atténuer l’odeur. 

  • Enlever une odeur d’urine sur un tapis

Si vous possédez un animal de compagnie, il est possible que votre tapis devienne son petit coin préféré. Pas de panique ! Voici une solution pratique pour enlever cette odeur nauséabonde sans devoir jeter le tapis à la poubelle.

Mélangez dans un récipient de l’eau chaude avec 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude et un peu de jus de citron. Versez cette préparation sur l’endroit où l’animal a uriné. Laissez sécher à l’air libre. Après quelques heures, l’odeur et les traces auront disparu.

Combien coûte la mise en place du jonc de mer ?

La pose du jonc de mer varie selon certains critères, à savoir : son épaisseur, son tissage, son format et son traitement anti-feu. Il faut compter au minimum entre 7 € le m² et jusqu’à 40 € pour du jonc en mer en rouleau. Si vous choisissez la forme de dalle, son prix s’élève à 80 € le m².

En faisant le choix d’engager un professionnel, vous bénéficierez de ses conseils pour choisir le revêtement approprié à votre pièce. De plus, il adoptera la méthode de pose la mieux adaptée à la nature du produit. En général, un artisan vous facturera la mise en place du jonc de mer entre 20 à 25 € le m².

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star