Comment enlever les taches de moisissures sur un parasol ?

Indispensable dans l’aménagement de jardin, le parasol sert à se protéger du soleil que ce soit au bord de la piscine ou lors des repas familiaux. Avec le temps, il a certainement accumulé diverses taches et autres salissures.

S’il remplit encore ses fonctions, inutile d’en acheter un nouveau. Il suffit de le nettoyer pour qu’il retrouve son aspect original. Découvrez dans cet article les techniques favorables pour entretenir une toile de parasol de jardin et le garder aussi longtemps que possible en bon état.

Effectuer un nettoyage régulier pour avoir un accessoire durable

Pour assurer une durée de vie interminable, le nettoyage d’un parasol doit se faire régulièrement, à environ 3 à 4 fois par mois au maximum.

Voici les règles basiques à suivre pour y parvenir :

  • Enlever les traces de salissures

Comme pour l’entretien d’une voile d’ombrage, la première étape consiste à effectuer un balayage. Une fois que vous avez enlevé son armature, étendez-la sur la terrasse ou sur le jardin en évitant les surfaces caillouteuses qui risquent de la déchirer.

Balayez vigoureusement toute la surface afin d’enlever toutes les saletés accumulées : poussières, pollens, fientes d’oiseaux, etc.

  • Laver la toile

Avant d’entamer le lavage proprement dit, vous devez tout de même suivre les recommandations du fabricant concernant les produits d’entretien et les conseils à adopter. La majorité des toiles ne doivent pas être lavées en machine. Un lavage à main suffit amplement. C’est après cela que vous procédez à l’étape suivante.

En général, vous avez deux options possibles pour entretenir correctement la toile de votre parasol.

Il s’agit :

d’un nettoyage à sec en utilisant une brosse. Au cas où les taches persistent, utilisez simplement de l’eau savonneuse tiède à -40 ° C.

d’un nettoyage à la brosse ou d’une éponge avec une solution composée de 6 cuillères à café de cristaux de soude préalablement diluées dans 1L d’eau chaude. Cette composition permet de supprimer efficacement les taches persistantes.

  • Éviter les méthodes agressives et les produits corrosifs

L’usage de solvants ou d’ammoniaque est déconseillé pour entretenir votre parasol de jardin.

Ces deux types de produits détruisent les tissus de la toile et sont néfastes pour la santé même si vous portez des gants et un masque pour vous protéger.

De plus, il y a de grandes chances qu’ils fassent perdre l’éclat de votre parasol. Au final, la toile risque de se fragiliser.

Vous l’aurez compris, il est inutile d’utiliser les grands moyens pour éradiquer la poussière et les moisissures. Oubliez aussi le jet d’eau pressurisé si vous ne voulez pas déchirer votre toile

  • Rincer et sécher le textile

Lorsque la toile est entièrement propre, rincez-la abondamment à l’eau claire. Par la suite, montez-la sur son armature avant de la sécher ouvertement en plein air. Ne négligez jamais ces deux dernières étapes sinon vos efforts de nettoyage sont vains.

Comment éliminer les taches incrustées ?

Pour nettoyer votre parasol sans pour autant l’abîmer, il vaut mieux utiliser les astuces de grand-mère énoncées ci-dessous :

  • Astuce n°1

– Incorporez trois cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans environ un demi-litre de vinaigre blanc

– Appliquez cette solution sur l’intégralité de la toile et laissez reposer pendant 15min

– Brossez et rincez à l’eau claire.

  • Astuce n°2

Diluez une tasse de café de cristaux de soude dans 1L d’eau chaude

– Frottez la surface de la toile avec une brosse dure

– Rincez abondamment à l’eau claire

N’oubliez pas de mettre des gants pour protéger vos mains.

Comment enlever les taches de moisissure ?

S’installant partout à l’extérieur de la maison, le parasol déporté peut effectivement être posé au bord d’une piscine, sur une terrasse ou dans un coin du jardin pour donner un espace détente.

Même si la toile est bien résistante, celle-ci peut être sujette aux moisissures dues à son exposition à l’humidité. Dans ce cas, il existe plusieurs façons très simples pour nettoyer votre parasol sans l’endommager ni altérer ses couleurs à cause d’un produit agressif.

Lorsque la toile est bien sèche, frottez les taches disgracieuses à l’aide d’une brosse dure. Frottez ensuite avec du bicarbonate de soude avant de rincer avec de l’eau agrémentée de vinaigre blanc.

Pour terminer, lavez le parasol avec du liquide vaisselle ou de la lessive à base de résine de pin avant de procéder à un dernier rinçage.

Vous pouvez également opter pour cette seconde alternative. Nettoyez directement la toile à l’aide d’une solution composée d’une tasse d’eau de javel d’environ 240ml et de 60ml de savon de Marseille ou d’un autre savon doux dans 4L d’eau.

Cependant, la javel est uniquement recommandée pour les tissus blancs. Rincez au jet d’eau et séchez à l’air libre.

Si aucune de ces techniques ne marche, vous pouvez procéder de la manière suivante. Trempez la toile pendant 1h à 2h dans une bassine ou une baignoire, en ajoutant de l’eau de javel. Bien sûr, cette méthode est indiquée si la matière est blanche.

Lavez abondamment avec de l’eau savonneuse ou d’un détergent en poudre ou encore votre lessive habituelle. Séchez à l’air libre.

Cependant, il vaut mieux prévenir que guérir, car il est assez difficile d’enlever les traces de moisissures incrustées sur ce tissu.

Pour éviter l’apparition de ces taches, voici les précautions à prendre :

utiliser un traitement spécial contre les moisissures

imperméabilisez votre parasol avec un produit spécifique une fois par an

ne refermez jamais votre parasol tant qu’il est encore humide

mettez votre parasol à l’abri quand le temps commence à se gâter.

Comment protéger le parasol des taches et des intempéries ?

La prévention est l’unique solution pour avoir un parasol qui dure.

Il y a encore quelques recommandations à prévoir pour mieux le protéger :

évitez de le nettoyer trop souvent

enduisez-le de laque pour cheveux, de silicate de potasse ou d’alun tous les jours

placez votre parasol de jardin bien au sec ou dans une housse pendant l’hiver. Installez-le dans un endroit à l’abri de l’humidité

– vous pouvez adopter une protection spéciale comme la housse de protection dédiée au parasol si la protection d’origine est endommagée

– si vous manquez de place, mettez-le dans un endroit sec verticalement.

En adoptant ces quelques gestes, la toile de votre parasol de jardin embellira toujours votre extérieur.

Privilégiez un modèle de parasol où vous avez tout simplement la possibilité de changer la toile.

Après quelques années d’exposition au soleil, il vous suffit d’effectuer uniquement la commande d’une toile au lieu d’un parasol complet. C’est une technique économique et cette démarche est plus écologique pour la planète

Nettoyage du pied de parasol en plastique

À part la toile, vous devez aussi prendre soin du pied de votre parasol. S’il est en plastique, vous avez plusieurs méthodes à votre disposition.

À vous de choisir laquelle vous correspond le mieux ? Ainsi, vous avez le choix entre l’utilisation de bicarbonate de soude, de l’eau de javel ou du vinaigre blanc. Bien évidemment, vous avez besoin d’un chiffon, de gants, d’un seau et de l’eau.

Les deux dernières solutions risquent d’émettre des odeurs. N’ayez aucune crainte, c’est tout à fait normal. Petite astuce à privilégier : placez un drap sous le pied du parasol en plastique avant d’entamer le nettoyage proprement dit. Cela évite que l’herbe salisse à nouveau le pied du parasol.

Nettoyage du pied de parasol en pierre

Qu’il soit en marbre ou en granit, le pied du parasol en pierre nécessite également un nettoyage de temps en temps. Pour ce faire, la javel et le vinaigre à faible dose peuvent faire l’affaire. Vous pouvez également opter pour d’autres possibilités.

En revanche, il est totalement interdit d’utiliser des produits acides ou chimiques, comme l’anticalcaire, car ils peuvent décolorer la pierre.

Le savon noir et les cristaux de soude sont à privilégier. En fait, tout dépend de la nature de la pierre que vous devez nettoyer : garnit, marbre, travertin basalte, calcaire, etc.

Chaque pierre fonctionne différemment et présente des caractéristiques techniques et physiques précises. Pour éviter les mauvaises surprises, demandez conseil auprès du revendeur.

Comment bien choisir son parasol de jardin ou de terrasse ?

Peu importe l’endroit où il se trouve, le parasol apporte de l’ombre, notamment lorsque le soleil est au zénith. Cependant, vous devez prêter une attention particulière sur certains critères : à savoir, le système de fixation et la résistance au vent.

  • La structure et le mât du parasol

Dans la majorité des cas, la structure et le mât sont en bois ou en aluminium. Le bois offre un aspect traditionnel et présente une sacrée robustesse par rapport aux autres matériaux.

Il requiert cependant plus d’entretien et s’avère être plus lourd et onéreux. L’aluminium, par contre, est léger et résistant. Il offre un style plutôt contemporain et ne demande pas beaucoup d’entretien. De plus, il est insensible aux attaques des insectes.

Normalement, tous les parasols ouverts doivent supporter au vent allant jusqu’à 25 km/h. Or certains modèles, spécifiquement conçus, peuvent résister à des vents de 30 km/h voire même 50 km/h. Ces modèles sont équipés de barres anti-vent ou de cheminées de décompression.

  • Les toiles de parasol

Le niveau de protection contre les UV, le grammage et la matière sont des critères qui peuvent influencer votre choix sur l’utilisation et la résistance du parasol.

La toile fabriquée en polyester offre un bon rapport qualité/prix. C’est une fibre synthétique très résistante à l’humidité et qui protège efficacement contre les rayons UV. Cependant, sa couleur a tendance à se ternir au fil du temps.

La toile acrylique est aussi une matière durable. À la fois hydrofuge et oléofuge, elle vous protège de la pluie. Souvent plus onéreuse, c’est une anti-tache et anti-moisissure efficace. De plus, elle est teintée dans la masse, ce qui lui permet de garder ses couleurs.

En ce qui concerne le grammage de la toile, plus il est important et plus la toile est épaisse. Donc, s’il est élevé, il offre une parfaite résistance. La moyenne ses situe entre 200 et 300 g/m². Ce type de toile filtre efficacement les rayons UV.

N’oubliez pas de vérifier le facteur de protection ultraviolet en vérifiant l’indice UPF (Ultraviolet Protection Factor).

Vous avez 4 options au choix :

UPF entre 10 et 19 : faible protection

– UPF entre 20 et 29 : haute protection

– UPF entre 30 et 49 : très haute protection

UPF 5 et plus : protection optimale.

Toutefois, cet indice UPF ne garantit pas la décoloration de la toile. Il s’agit uniquement de protéger votre peau contre les rayons UV. Au moment où vous achetez votre parasol, veillez à vous assurer que ce dernier dispose parfaitement d’un indice UPF.

C’est une preuve concrète que cet accessoire a fait l’objet de test en laboratoire et que votre peau sera protégée efficacement des rayons UV.

D’une manière générale, les parasols qui présentent de bons niveaux de protection contre les UV ont souvent une toile en polyester ou en acrylique, dont la densité est égale ou supérieure à 250g/m2.

Les formes de parasol

C’est la surface à protéger qui influence la forme du parasol. Vous avez trois grands types de formes de parasol.

  • Le parasol rond

Cette forme est la plus traditionnelle des parasols. Généralement parfait au-dessus d’une table à manger de la même forme, il se prête à de nombreuses configurations.

  • Le parasol carré ou rectangulaire

Très pratique en angle comme le long d’un mur ou en terrasse, ces deux types de parasols conviennent à tous les espaces. Pour définir la superficie ombragée, multipliez la longueur par la largeur de la toile.

Quels sont les trois grands types de parasols ?

  • Le parasol droit

C’est sans aucun doute le plus classique des parasols. Il en existe plusieurs formes, de toutes les couleurs dont certains sont dotés ou non d’un mât inclinable. Sa taille varie considérablement, des plus petits aux formats XXL de plus de 4m de diamètre.

Ce type de parasol se glisse parfaitement dans le trou central d’une table, se niche au bord de la piscine ou s’emmène à la plage. Son unique inconvénient c’est qu’il est moins mobile et moins modulable par rapport au parasol déporté.

  • Le parasol déporté ou le parasol excentré

Le parasol déporté est équipé d’un bras articulé excentré et/ou rotatif. Ce dernier permet de faciliter les différentes positions et de déplacer la toile lorsque le besoin s’en fait sentir. Facile à manœuvrer, il est généralement de plus grande taille que le parasol droit.

Pour ces diverses raisons, ce modèle est plus onéreux. Faites très attention, son pied doit être suffisamment lourd pour supporter son poids. De préférence, optez pour une ouverture à manivelle pour les parasols de grande envergure.

  • Le parasol de balcon

Le parasol de balcon est doté d’un système de fixation spécifique pour cette configuration. Quelle que soit leur forme, les modèles équipés d’un mât qui se fixe par pression, peuvent être étirés du sol au plafond.

D’autres accessoires sont dotés d’une pince de fixation qui permet de l’accrocher aux barreaux d’une balustrade ou d’une table.

Quelle est la couleur la plus adaptée pour un parasol ?

Le choix de la couleur est souvent un véritable casse-tête pour la majorité des propriétaires de maison.

D’un point de vue esthétique, certaines personnes estiment que cet accessoire doit se fondre parfaitement à la décoration extérieure. La couleur doit au minimum correspondre aux teintes présentes sur votre balcon ou terrasse. Votre objectif est de constituer un ensemble homogène.

D’autres considèrent le parasol comme un accessoire qui sert à rompre la décoration. La couleur  donne une touche de fraîcheur à votre terrasse et aussi à l’ensemble de votre jardin.

Dans certaines situations, le choix de la couleur peut être guidé par des considérations techniques, à savoir le vieillissement de la toile, la protection contre les UV ou la photosensibilité à la lumière.

En effet, la durée de vie de la toile dépend de la couleur de celui-ci et de son utilisation. Les couleurs sombres se décolorent plus rapidement que les couleurs claires.

Si votre parasol est d’une teinte noire, grise ou verte sombre, munissez-vous d’une housse de protection. Ainsi, il ne risque pas de se décolorer de manière non homogène.

D’autres personnes estiment d’ailleurs que les rayons lunaires peuvent avoir des effets néfastes sur le vieillissement de la toile de parasol.

En outre, la photosensibilité est souvent oubliée alors que cet aspect n’en est pas moins important pour votre confort.

Quand vous êtes installé sous votre parasol, les couleurs claires laissent passer la lumière d’une manière importante alors que les teintes foncées ont tendance à assombrir l’environnement.

Ainsi, pour une terrasse qui n’est pas très bien exposée, optez pour des couleurs claires pour garder au maximum la lumière.

À l’inverse, si vous disposez d’un balcon bien exposé ou que vous êtes très sensible à la lumière, il est plus pertinent d’utiliser une couleur foncée comme le gris anthracite.

Vous l’avez bien compris, l’utilisation d’un parasol requiert le respect de ces consignes énoncées ci-dessus. De cette manière, vous pourrez le conserver le plus longtemps possible et d’en bénéficier les avantages en toute sécurité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star