Comment construire une serre facilement ?

Accessoire indéniable pour protéger les jeunes plantes en hiver, une serre de jardin peut se construire facilement. Il suffit de choisir les bons matériaux et de définir une forme bien originale.

De plus, elle offre une touche de beauté exceptionnelle à votre propriété. En associant quelques éléments, vous pouvez ainsi en construire une par vos propres moyens. Mais comment faire pour construire une serre ?

L’utilité d’une serre

Avoir une serre dans son jardin n’est plus un rêve éveillé, car ce souhait est tout à fait envisageable. Ce sous-abri apporte effectivement de nombreux avantages comme le fait d’optimiser la productivité du potager.

En adoptant cette technique, vous aurez les bonnes conditions de développement de vos fruits et légumes. Vos plantations trouveront le bonheur à l’intérieur plutôt qu’à l’extérieur.

Ils ne seront plus exposés aux changements climatiques tels que la canicule, les fortes pluies, les gelées ou encore les vents violents.

Dans ce cas, la serre assure parfaitement un rôle de protecteur de tout ce qui est semé dans ce lieu clos. Ainsi, ces végétaux bénéficieront d’une croissance favorable et plus rapide.

Vous pourrez cultiver n’importe quel type de légume ou fruit pendant une même saison. D’ailleurs, la durée de la récolte sera prolongée, car elle s’étale de février jusqu’à décembre par rapport aux fruits et légumes plantés à l’extérieur.

En outre, l’installation d’une serre de jardin sert aussi à faire pousser les différentes boutures des plantes et arbustes. En d’autres termes, c’est un moyen qui permet de démultiplier rapidement ce type de végétation.

Jouant le rôle d’une véritable couverture, elle piège parfaitement la chaleur du jour et permet ainsi de maintenir les plantes au chaud même durant l’hiver.

Les avantages de la serre de jardin

Il existe différentes raisons qui peuvent pousser le propriétaire d’installer une serre dans le jardin. Voici quelques avantages que vous gagnez si vous avez ce sous-abri chez vous :

  • Produire vos propres légumes et fruits

L’un des premiers avantages qu’offre une serre c’est la possibilité de produire vous-même vos denrées alimentaires. Vous éviterez ainsi les effets indésirables liés au changement climatique qui affectent la qualité et le temps de culture des plantes.

En effet, les conditions à l’intérieur sont plus favorables et stables qu’à l’extérieur, ce qui assure une bonne productivité de produits. Vous bénéficiez de fruits et légumes frais et de haute qualité.

  • Faire des économies sur les achats des légumes et fruits

Si vous constatez que vos dépenses consacrées aux fruits et légumes ont augmenté, vous pouvez toujours faire construire une serre de jardin dans votre propriété. De cette manière, vous n’aurez plus à acheter vos provisions tous les matins chez l’épicerie du coin.

Il suffit de se diriger dans la serre et de cueillir les plantes potagères et maraîchères dont vous avez besoin pour préparer votre déjeuner. Pendant toute l’année, vous aurez des produits sains dépourvus de produits chimiques.

  • Favoriser la rotation de cultures

Une serre est un moyen qui permet de contrôler les conditions de pousse de tous vos plants de jardins. Vous pouvez faire pousser des semis à l’abri et produire en même temps des légumes bios à partir de graines.

Testez les variétés anciennes et paysannes qui résistent très bien aux maladies et donnent de meilleurs produits. Avoir un sous-abri est aussi une possibilité de faire pousser des boutures et d’obtenir un bon nombre de plants à partir d’une seule.

En somme, vous êtes entièrement libre de varier les plants à cultiver dans votre jardin et cela tout au long de l’année.

  • Contribuer à la croissance des plantes

Si vous décidez d’installer une serre de jardin, vous pouvez facilement suivre la floraison de vos plantes (semis et boutures) en fonction des saisons.

Comme vous pouvez le constater, la durée de culture et la récolte sont rallongées. En extérieur, elle s’étale de mai à septembre tandis que sous serre, elle est de février à décembre.

Les autorisations avant de construire une serre

Les formalités nécessaires pour la construction d’une serre dépendent de l’envergure du projet. Mais, la nature et la finalité des plants peuvent aussi avoir une influence sur les démarches à suivre.

Généralement, la réglementation pour l’installation d’une serre de jardin est semblable à celle de toute construction au même titre qu’une piscine ou un garage.

Si votre serre mesure plus de 5 m², il faudra élaborer un dossier d’autorisation préalable ou déposer un permis de construire auprès de votre mairie.

Cependant, une construction démontable, c’est-à-dire temporaire, qui reste en place pendant 3 mois à une année maximum n’a nullement besoin d’une autorisation, quelle que soit sa surface.

Seulement, il y a une chose à prendre en compte : la surface au sol, qui correspond à la surface close et couverte avec une hauteur sous plafond équivalente à 1,80 m au moins.

Cette dernière doit être calculée à l’intérieur des murs de l’édifice. En revanche, l’emprise du sol est l’ombre portée de la serre au sol une fois que le soleil est au zénith.

Dans ce cas, le dossier à déposer varie entre :

– La réglementation pour une serre de jardin de moins de 5 m² n’exige aucune demande préalable, à condition tout de même que l’emprise au sol ne dépasse pas cette limite. L’épaisseur des parois est également comprise dans ce calcul.

La réglementation pour une serre de jardin de 20 m² ou moins inclut une demande d’autorisation préalable.

– La réglementation pour une serre de jardin de 50 m² oblige le dépôt d’une demande de permis de construire.

Bien évidemment, d’autres législations peuvent compléter ces normes générales, mais cela dépend de la commune en question. Il en est de même pour la validation ou le refus de la demande.

Les étapes de construction d’une serre

Pour construire une serre classique, voici les étapes à mettre en œuvre :

  • Préparer l’emplacement et disposer les morceaux de bois

Comme n’importe quelle construction, vous devez préparer au préalable la zone d’installation de votre serre. Il faut que le sol soit bien plat et bien drainé. En même temps, vous pouvez aussi couper les morceaux de bois de base dont vous aurez besoin.

De préférence, choisissez du bois pour aménagement paysager de 10,16 x 10.16 cm. Ensuite, disposez-les pour qu’ils reposent à plat et au niveau. Votre objectif est de créer un rectangle avec des coins carrés. Utilisez des vis à bois de 20,32 cm, une perceuse-visseuse pour visser chaque coin.

  • Couper la barre d’armature

Coupez encore 12 morceaux de barres d’armature de 61 cm de long avec une scie alternative ou une scie à métaux. Chaque morceau de bois doit comporter un avant-trou de 9,5 mm de diamètre, près des deux extrémités et au milieu.

Vérifiez bien que le cadre en bois est carré en mesurant en diagonale entre les coins opposés. Les mesures doivent être identiques. Par la suite, enfoncez un poinçon de barre d’armature à travers chaque trou à l’aide d’une masse. Arrêtez-vous lorsque la barre atteint le niveau du bois.

  • Montage semelles, chapiteaux, montants, murs nains

Pour constituer les deux murs nains, vous devez couper les semelles, les chapiteaux et les montants. Marquez l’emplacement des montants sur les semelles et les chapiteaux en créant un espace de 60,96 cm entre les montants et le centre.

Une fois ces procédures terminées, assemblez chaque mur nain en insérant des vis pour terrasse de 7,62 cm dans les semelles et chapiteaux puis dans les extrémités des montants.

  • Installer les murets

Le support de bois doit comporter des murets. Pour ce faire, placez chaque mur sur un bois latéral d’une manière à ce que la semelle puisse affleurer les extrémités et les bords latéraux de la charpente en bois. Fixez la semelle sur le bois avec des vis de pont de 7,62 cm.

  • Monter les murs d’extrémité, couper les supports et installer les poteaux de niveau

Pour commencer les murs d’extrémité, coupez et installez les semelles d’extrémités pour qu’elles s’adaptent entre les plaques latérales. Utilisez toujours des vis de terrasse de 7,6 cm. Coupez les supports en fonction de la longueur que vous désirez.

Installez le poteau au centre de chaque semelle d’extrémité en vous servant cette fois-ci de vis ou de clous entraînés à un angle. Avant de les attacher, vérifiez que le niveau est bien conforme et que les messages sont d’aplomb.

  • Définir le niveau du poteau de faîtage

Mettez le poteau de faîtage sur les poteaux de soutien en vérifiant toujours le niveau. Installez provisoirement des croisillons entre les montants externes du mur nain et chaque poteau de soutien. Revérifiez les poteaux et le poteau de faîtage pour l’aplomb et le niveau respectivement.

  • Fabriquer un chevron de gabarit

Coupez un chevron de gabarit de 2 x 4 d’environ 1,68 m de long. Maintenez le panneau contre l’extrémité du faîte et le coin extérieur supérieur d’un couronnement du mur.

Tracez le long de la face du faîte ainsi que du capuchon pour marquer les lignes de coupe des chevrons. Suivez le long des lignes et testez l’ajustement du chevron. Si besoin, faites les ajustements nécessaires pour que l’ensemble s’ajuste normalement.

  • Couper les chevrons restants

Utilisez le patron pour tracer les lignes de coupe sur chaque morceau de matériau. Pour exécuter la coupe, choisissez entre la scie sauteuse ou la scie à main.

  • Installer les chevrons

De préférence, installez les chevrons avec des vis à tête plate vissées en angles dans les couronnements du mur nain et le faîte. Ils doivent être bien alignés avec les montants et perpendiculaires au faîte.

  • Marquer le cadre de porte, installer les montants

Pour marquer les deux montants de cadre de porte, tenez-les d’aplomb et tracez le long du bord inférieur du chevron ci-dessus. Positionnez les montants à plat d’une manière à ce que le bord intérieur de chacun d’eux soit à 40,64 cm du centre du poteau de support.

Puis, installez les montants à l’aide des vis à angle. Coupez et installez deux montants sur le mur d’extrémité arrière en les espaçant uniformément entre le poteau de support et les murs nains.

  • Mettre le cadre de porte complet

Une fois ces étapes accomplies, il faut compléter le cadre de la porte. Pour ce faire, marquez le montant de support avant 78 ‘’ de la semelle. Exécutez une coupe carrée à la marque à l’aide d’une scie circulaire ou une scie à chantourner sans fil. Ensuite, retirez la partie inférieure du poteau.

Coupez le collecteur de la porte à partie de la poubelle afin de l’insérer entre les montants de la porte. Terminez par fixer le collecteur aux goujons de la porte et à la pièce de poteau restant avec des vis.

  • Recouvrir la serre

Couvrez votre serre avec le matériau de couverture que vous avez choisi en commençant par les murs d’extrémité. Coupez la bâche au niveau de la taille et fixez-la à la charpente avec des bandes collantes en bois fixées avec des attaches en fil métallique.

Fixez la feuille en haut puis les côtés en premier et le bas en dernier. Coupez littéralement le matériau excédentaire le long des bords des bandes avec un couteau utilitaire.

  • Attacher le revêtement sécurité

Attachez le revêtement sur les bordures de la semelle d’un côté de la serre puis rouler le sur le dessus et de l’autre côté. Tendez-le et coupez-le un à l’aide d’un ciseau. Fixez le revêtement à l’autre semelle avec des bandes adhésives puis fixez-le aux bords extérieurs des goujons d’angle.

  • Créer une porte

À l’aide d’un morceau de tôle coupé, créez une porte un peu plus grande que l’ouverture de la porte. Vous pouvez également acheter un kit de porte pour éviter les grands travaux.

Fixez le haut de la porte à la tête à l’aide d’une bande d’amures. Pesez l’extrémité inférieure de la porte avec une coupe de 2×4 à la longueur.

  • Déflecteur d’air

Pour faire un déflecteur d’air, découpez un trou dans le toit d’une baie de chevrons et collez les bords coupés du plastique sur les faces des chevrons, du faîtage et du capuchon mural.

Par la suite, construisez un cadre de planches de 1 x 2 qui s’étendra de la crête au sommet de la paroi du genou. Puis étendez quelques pouces après les chevrons sur le côté de l’ouverture.

Terminez par plier le cadre avec des feuilles de plastique. Fixez-le au poteau de faîtage avec des charnières simples. Installez un loquet à œil-vis pour le fixer au fond. Faire et attacher les accessoires si vous le désirez.

  • Porte de serre

Généralement, l’ensemble de portes en plastique comporte des bandes d’ouverture autocollantes. Elles sont faciles à ouvrir et à attacher pour faciliter l’entrée ou la ventilation.

Par ailleurs, vous pouvez aussi fabriquer votre propre porte à rideau avec des bandes d’ouverture et une bâche en plastique achetées dans un centre de construction.

Construction d’une serre châssis en bois

Pour avoir une serre de jardin pas cher, optez pour le modèle châssis est la meilleure option. C’est un abri recommandé pour assurer la croissance des plantes.

Dans ce cas, vous aurez besoin de quelques outils pour la concevoir vous-même :

– une charnière

– des vis

– une palette de récupération

– des plaques de fixation

– une scie

– des serre-joints

– une perceuse

– un crochet de cabine

– des équerres

– une agrafeuse.

La technique est très simple, vous devez démonter la palette pour y récupérer des planches. Effectuez le montage du coffre à l’aide des planches et des piquets vissés.

Pour mettre en place le couvercle vitré, exécutez la fixation entre les encadrements en bois. Et en utilisant une cale, la vitre sera maintenue sur le dispositif.

Il ne vous reste plus qu’à mettre les équerres au niveau des angles. Pour poser le système d’ouverture, il faut percer une entaille sur la partie arrière du coffrage. De cette manière, vous pourriez placer les charnières au-dessus du couvercle.

Contrairement à ce que vous pouvez le croire, la serre châssis est facile à mettre en œuvre et demande très peu de budget et un minimum de connaissance en bricolage. Or, ce sous-abri vous permet de réaliser des semis tout au long de l’année et de booster vos plants sereinement.

Conseils et précautions avant de commencer

Demandez des renseignements concrets auprès de la mairie concernant les démarches administratives obligatoires : déclaration de travaux, règles d’urbanisme, permis de construire, etc …

Mettez votre serre à un endroit ensoleillé et à l’abri des vents dominants.

Posez des équerres métalliques ou des jambes de force aux angles.

Vérifiez le bon ancrage au sol pour que la serre résiste aux fortes prises au vent.

Contrôlez les niveaux et l’équerrage tout au long du montage.

Traitez les éléments en bois pour vaincre l’humidité, cela permet d’éviter l’apparition de moisissures et de champignons.

Utilisez une visserie inox ainsi que des éléments en acier galvanisé pour éviter la corrosion.

Prévoyez toujours un système d’aération pour réguler la température intérieure et l’hygrométrie. Cela permet d’éviter que les cultures brûlent en cas de fortes chaleurs.

L’usage de moustiquaires amovibles au niveau des ouvertures est aussi une idée intéressante pour protéger efficacement les cultures des insectes ravageurs, notamment pendant la période de ponte de mouches et papillons.

N’oubliez pas d’aménager un système d’arrosage goutte à goutte pour favoriser l’hydratation de vos plantes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star