Quelles sont les différentes variétés de campanules ?

Les campanules sont des plantes vivaces naines, demi-naines ou hautes qui se retrouvent la plupart du temps sur les bordures et en couvre-sol. Ce type de plante comprend un bon nombre d’espèces annuelles ou bisannuelles.

À la fois légère et aérienne, cette plante offre mille clochettes qui se déclinent en de subtils coloris pastel. Découvrez dans cet article, les campanules les plus fréquentes dans un jardin.

Les caractéristiques de la campanule

C’est une ravissante fleur généralement en forme de cloche, d’étoile ou tubulaire qui est très facile à cultiver. La campanule appartient à la famille des campanulacées.

Originaire d’Europe centrale et méridionale, cette plante vivace est très appréciée par les jardiniers pour sa floraison abondante et de longue durée.

D’ailleurs, elle est souvent velue et possède des fleurs hermaphrodites. À part la forme des fleurs étonnantes, les touffes sont érigées ou tapissantes.

Les variantes qui ornent la majorité des jardins français sont : la campanule barbue, la campanule étalée, la campanule des murailles, la campanule à fleurs de pêcher et la campanule à feuilles rondes. Vous avez plusieurs coloris au choix, à savoir : le bleu lavande, le bleu violacé, le blanc ou le rouge.

Concernant les feuilles, elles sont généralement ovales et crénelées. Certaines variétés peuvent même avoir un feuillage persistant ou caduc. Dans la majorité des situations, les espèces de campanules supportent parfaitement les températures inférieures à -20 °C.

Par contre, certaines variétés comme la campanule des murailles ornent élégamment les rocailles tandis que d’autres feront un bel effet en massif comme la grande campanule blanche « Alba », par exemple. Cette plante possède des fleurs éclatantes.

Les campanules élégantes pour avoir un massif fleuri

La campanule à feuilles de pêcher s’accommode à des terres plus lourdes et à la mi-ombre. Les rayons du soleil favorisent sa fraîcheur. Contrairement aux autres variétés de fleurs doubles, celle-ci se ressème d’une manière naturelle. Tout au long de l’été, les fleurs bleues ou blanches se succèdent tout le long de la tige gracile.

Pour apporter du charme à votre jardin, misez sur la romantique Chettle Charm dont les fleurs se déclinent du simple blanc ombré au mauve.

Pour les multiplier, il suffit d’une division des touffes en début de printemps. D’ailleurs, elles seront plus épanouies à côté des géraniums vivaces, des juliennes des dames ou encore des rosiers anciens.

Les campanules à bouquet

Cette variété se caractérise par ses fleurs agglomérées bleu violacé ou plus rarement blanches. À coup sûr, elle ne passera pas inaperçue des amateurs de plantes ornementales.

Les boules de fleurs s’épanouissent au sommet des tiges bien solide. Vous avez le choix entre la variété Caroline dont les pétales sont bordés de rose, l’Emerald qui arbore des fleurs bleu ciel ou encore le Joan Elliott avec sa couleur violet foncé. Plantez ces plants dans une terre ordinaire, mais plutôt fraîche.

La campanule Takesimana originaire de Corée préfère, par contre, les massifs mi- ombragés où la terre est acide et ne sèche jamais. Les tiges souples supportent parfaitement les grosses fleurs gantées blanches chez Alba ou rose maculées de pourpre chez Élisabeth.

Pour satisfaire les clients, les pépiniéristes proposent de nouvelles variétés d’hybrides qu’il faut absolument collectionner. Il s’agit des : Pantaloon à fleurs semi-doubles rose violacé, Purple Sensation aux boutons presque noirs ou Swannables rose tendre et à très longue oraison.

Les miniatures pour décorer le balcon et la rocaille

La plus connue pour orner ces parties de la maison est la petite campanule des murailles. Elle s’étale tout doucement, mais sûrement dans les dallages et la rocaille.

Elle arrive même à se ressemer naturellement dans les interstices des vieux murs. À partir du mois de mai à juillet puis en septembre, ses magnifiques clochettes bleues soutenues s’émerveillent au soleil comme à mi-ombre.

Une autre vivace à feuillage persistant qui s’adapte à la culture en pot ou en bordure est la campanule naine des Carpates.

En période estivale, ses coussins de grosses fleurs dressées de couleurs blanches, bleues ou bicolores assurent la décoration de votre jardin. Par contre, si vous les mettez au balcon, il faudra suivre de près les arrosages.

Les amateurs de plantes à feuillage doré choisissent sans hésitation la campanule Garganica Dicksin’s Gold à floraison estivale bleu pâle. Cette belle plante pousse très bien en pot que dans une terre fraîche.

La campanule poschars-Kyana connue sous le nom « murets » émet de longues inflorescences à la fin du printemps puis au début de l’été. Les clochettes étoilées sont bleu clair pour la variété Blauranke, lavande rosée pour la Lisduggan Variety ou blanche pour la E.H Frost.

Si vous êtes à la recherche d’une plante authentique, misez sur cette variété puis plantez-la au soleil ou à mi-ombre dans une terre ordinaire.

Pour agrémenter vos pots de balcon ou bacs baignés de soleil, préférez la campanule fluette. Ses fleurs pendantes de couleurs bleues recouvrent parfaitement sa végétation gazonnante.

La variété Elizabeth Oliver avec ses fleurs doubles, bleu-azur, est un petit bijou à adopter. Elle nécessite seulement une terre bien drainée et humifère.

Si vous voulez sentir le parfum des fleurs le matin, il faudra se tourner vers la campanule Royal Wave. Petite, mais assez robuste, elle pousse généralement en terre ordinaire et requiert peu d’arrosage.

C’est une véritable aubaine pour recouvrir la terre de vos bacs plantés d’arbustes. De juin à août, ses petites clochettes rondes et bleu foncé s’y succèderont. D’ailleurs, elle se fane moins vite que les autres si elle n’est pas fécondée.

Les variétés pour un jardin en liberté

La campanule d’Alliaire est composée de clochettes pendantes d’un blanc immaculé porté par de fines hampes dressées. Cette espèce turque a effectivement fière allure avec ses feuilles à poils rugueux et sa souche très ramifiée.

Elle se plaît dans les sols frais à mi-ombre ou en plein soleil. Au pied d’un massif d’arbustes, elle résistera bien au sec. Si vous voulez prolonger sa floraison estivale, n’oubliez pas d’enlever ses fleurs fanées.

La campanule à fleurs laiteuses est idéale pour une prairie fleurie au sol riche et profond. Elle s’y propage par semis naturels. Ses tiges robustes portent élégamment les bouquets de fleurs étoilées de juillet à août.

Vous pouvez choisir entre une palette de coloris tendres, à savoir : bleu violacé de Prichard’s Variety, rose pâle de Loddon Anna ou blanc d’Alba. Cette plante trouvera son bonheur en compagnie de lychnis rouge, d’œnothères jaunes ou d’ombellifères blanches.

Enfin, la rustique campanule Latifolia à larges feuilles est amatrice de terres riches en humus. Elle se plait à l’ombre ou à mi-ombre. Contrairement aux autres variétés, sa souche dense assure une floraison estivale de clochettes réunies au sommet de tiges bien raides.

Pour assurer son développement, plantez-la sous un bosquet d’arbre c’est-à-dire parmi vos arbustes ou en toute liberté dans une haie champêtre.

La campanule à l’intérieur

Populaire en tant que plante de jardin, la campanule trouve quand même une place à l’intérieur. Elle apporte ainsi une abondance de fleurs caractéristiques et décoratives.

Cette plante peut produire des fleurs de différentes formes en commençant par les clochettes à cinq pétales comme les étoiles. Elles peuvent aussi apparaitre au niveau des tiges retombantes, mais aussi au sommet de la plante.

De plus, les feuilles peuvent ressembler à des tiges rigides de couleurs vert clair ou être très douces rappelant les herbes aromatiques.

Si vous voulez adopter cette plante pour orner votre décoration intérieure, privilégiez l’Étoile de Bethléem, un grand classique de la famille.

Comment semer la campanule ?

Pour avoir un résultat satisfaisant, semez cette jolie plante bisannuelle au printemps à l’extérieur de la maison. Il suffit de repiquer les plants dotés de 2 à 4 paires de feuilles en godets ou en pots.

Ensuite, vous pouvez les installer à leurs places définitives en automne ou au printemps suivant.

Toutefois, les campanules en godet peuvent être plantées tout au long de l’année, mais en dehors des périodes de gel ou de canicule. Préférez leurs installations entre les mois de septembre à octobre ou en mars jusqu’en avril.

Quand vous les plantez en terre, gardez un espace minimum de 50 cm entre deux plants. Sur le balcon ou la terrasse, misez sur les espèces de petite taille comme la campanule carillon, par exemple.

N’hésitez pas à installer des campanules des murailles au pied des arbustes ou de hautes vivaces dans de grands récipients.

Évitez à tout prix les sols trop calcaires, car ces plantes n’aiment pas vraiment l’excès de calcaire. Cela entraine systématiquement le jaunissement des feuilles. De temps à autre, enrichissez la terre avec du terreau.

Cet apport permet d’améliorer la floraison suivante. Au début, arrosez régulièrement et ensuite si le temps est très sec.

Lorsque la plante est assez mature, multipliez-la par division de la touffe à l’automne. Cela permet à la plante de connaître une seconde jeunesse tous les 3 à 5 ans.

Quand planter les campanules

Les périodes pour planter les campanules varient selon l’espèce. Pour les campanules annuelles (campanules Macrostyla ou campanules Miroir de Vénus), il faudra les mettre sous terre entre les mois d’avril et mai. Vous devez les éclaircir à 15 cm.

Quant à la plantation des campanules bisannuelles (campanule carillon, campanule barbue, campanule pyramidale), semez-les en juin puis mettez le plant en place dès l’arrivée de l’automne.

Pour le plantage des campanules vivaces (campanules des Carpates, campanules à feuilles de pêcher, campanule des murs, campanules à bouquets, campanules de Corée), semez-les en mai et juin. Puis, repiquez-les en pleine terre dès le mois d’août jusqu’en septembre.

En guise de résumé, la campanule en pleine terre se fait à l’automne ou au printemps. Pour avoir un résultat satisfaisant, les graines des espèces bisannuelles et vivaces ont besoin de lumière pour pouvoir germer. Inutile de trop les recouvrir.

Prévoyez toujours un repiquage en été pour faciliter la mise en place au début de l’automne. Comme vous le savez, les campanules se ressèment naturellement.

Entretien de la campanule

Il existe plus de 300 espèces de campanules à travers le monde. La plupart sont très faciles à entretenir puisqu’elle demande très peu de soin, notamment lorsqu’elles sont bien installées.

Ce qu’il faut faire c’est de couper régulièrement les fleurs fanées afin de stimuler l’apparition des nouvelles fleurs. Pour les variétés plus hautes, pensez à les tuteurer pour qu’elles ne s’affaissent pas.

Bien évidemment, les campanules tolèrent parfaitement le soleil et la mi-ombre. Un arrosage limité et un sol frais et pas trop sec sont largement suffisants pour assurer son développement.

Seulement, en cas de sécheresse prolongée, arrosez votre plante le soir. Cependant, les espèces vivaces sont très rustiques. Ces dernières supportent parfaitement les températures pouvant descendre jusqu’à -25 ° C.

En ce qui concerne l’apport d’engrais, les campanules ont besoin de puiser dans les sols tous les nutriments qui assurent sa floraison. Au bout de 1 à 2 ans, les campanules en pot ou en jardinière requièrent de l’engrais pour plante fleurie.

Ce rajout de nutriments permet de redonner du tonus aux campanules et à améliorer sa prochaine floraison. De préférence, ajoutez de l’engrais une fois toutes les deux semaines. Faites très bien attention, la motte doit rester humide sans vouloir faire un bain de pied.

Maladies et parasites de la campanule

Étant donné que les campanules sont très nombreuses, les ravageurs sont aussi spécifiques d’une espèce à une autre. En tout cas, il faudra surtout se méfier des limaces et des escargots au printemps.

Ces gastéropodes provoquent des dégâts importants sur les campanules. Les acariens, les cercopes et les chenilles sont aussi des parasites redoutables qui attaquent ce type de fleurs. La menace est tout de même limitée et ne met pas en péril votre culture de campanule.

Pour y remédier, n’hésitez pas à utiliser des insecticides ou acaricides adaptés à la situation.

Optez de préférence pour un acaricide homologué en suivant les indications sur l’étiquette. Mais, vous pouvez aussi faire deux traitements espacés de 5 à 7 jours. Puis, renouvelez l’opération un mois plus tard.

Comme vous le savez déjà, les limaces adorent l’humidité au niveau de la terre. Les escargots sortent de leurs cachettes quand la température est proche de 10 ° C.

Pour s’en débarrasser, répartissez des produits anti-limaces ou posez des contenants remplis de bière pas très loin de la plante afin de la protéger. Les gastéropodes aiment beaucoup la bière.

Vous pouvez également privilégier les granules au ferramol qui sont inoffensifs pour les animaux domestiques et sans danger pour le sol et l’environnement. Limitez la propagation des parasites en mettant un paillage réalisé au pied de la plante.

Toujours dans le but d’éloigner les éléments perturbateurs, voici un conseil écologique à adopter pour faire disparaitre définitivement les limaces. Créez un écran naturel qui forme un cordon épais de cendres de bois tout autour de vos jeunes plantes. Veillez à ne pas l’emprisonner, car il s’y régalerait.

Pour venir à bout des chenilles, coupez directement les tiges qui comportent les nids et brûlez-les. Si vos plantes sont gravement malades, arrachez-les et brûlez sans plus attendre. Une solution rapide pour enlever ses ravageurs c’est de doucher la plante avec de l’eau à haute pression.

Du côté des maladies, la rouille attaque souvent certaines variétés de campanules. Si cette situation apparait, il suffit de couper les feuilles touchées en appliquant du purin d’orties ou une solution antifongique.

Néanmoins, dans les jardins amateurs, elles ne sont pas vraiment la proie de maladie ou de parasite particulier.

Utilisation des campanules

Lorsqu’elles restent au jardin, ses plantes forment de très beaux coussins de fleurs colorées. Elles mettent en valeur votre sol, surtout si vous les placez dans les bordures d’allées ou de massifs. À la fois compactes et denses, elles peuvent aussi remplir les pots déco.

Multiplication des campanules

En l’automne ou au printemps, les campanules se divisent en touffes. En vous servant d’une fourche-bêche, déterrez la touffe en faisant attention de ne pas abîmer les racines. Divisez-les à la main pour pouvoir démêler les racines.

Pour enlever la vieille terre, secouez-les un peu. Puis, rempotez dans un mélange bien frais ou en pleine terre en ajoutant attentivement du compost à votre sol.

Si vous choisissez le bouturage, cette technique se réalise au printemps ou en été au moment où les nouvelles pousses surgissent. Pour ce faire, coupez plusieurs boutures de 5 cm qui possèdent chacune 3 à 4 paires de feuilles. Par la suite, plongez les tiges de la poudre d’hormone de bouturage avant de les planter à une profondeur de 2 cm dans un pot rempli de mélange de tourbe et de sable humide.

Placez-les au chaud à l’ombre. Après trois semaines d’attentes, transplantez 3 à 4 boutures par pot de 8 cm. Arrosez très peu durant le premier mois. Une fois cette étape achevée, vous pourrez installer les plants à leurs emplacements définitifs.

Symbolique de la campanule

Dans certaines régions du globe, notamment au nord de l’Italie, la campanule Raiponce constitue souvent un tapis naturel qui recouvre les formations rocheuses.

Comme la longue chevelure de Raiponce, la célèbre héroïne du conte des frères Grimm, elle laissait pendre du haut de la tour du château ses cheveux brillants et éclatants. Ainsi, la campanule Raiponce symbolise le pouvoir d’attraction et le passage à l’âge adulte.  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star