Quel portail battant mettre pour son extérieur ?

Se faire installer un portail battant est très fréquent en France. A titre de rappel, il s’agit d’un portail composé de deux vantaux et qui peut s’ouvrir aussi bien par l’intérieur que par l’extérieur.

Dans la plupart des cas, les consommateurs misent sur l’ouverture par l’intérieur pour ne pas empiéter sur la voie publique en tirant vers l’extérieur, le vantail bloque le passage des piétons ainsi que la circulation.

Mise à part ces quelques informations, que faut-il encore apprendre sur le portail battant ?

Les différentes sortes de portail battant

Il existe deux types de portail battant :

  • Le portail à battant motorisé

Pouvant être activé à distance, le portail à battants motorisé est très pratique. En effet, ce type de portail vous permet d’accéder à votre maison sans descendre de votre véhicule.

Conçue directement avec le portail, la motorisation intégrée est très discrète. En réalité, le mécanisme d’ouverture se situe dans les montants verticaux des deux battants. Cependant, sa maintenance peut s’avérer très compliquée.

Tout comme le mécanisme intégré, la motorisation enterrée présente aussi l’avantage de la discrétion. Toutefois, elle est dissociable du portail. Ici, chaque moteur est placé dans une caisse. Reliée au battant par un étrier de fixation, chaque caisse est enterrée sous chacun des battants.

Peu encombrant, le mécanisme du vérin s’adapte facilement à des portails semi-lourds. Ici, les battants s’ouvrent et se referment grâce à un piston qui sort ou se rétracte.

Ce mécanisme est pourvu d’un boîtier commandant le piston. Installé sur le pilier de l’un des vantaux, ce boîtier contient également le système de détection de votre véhicule.

Ayant des modes de fonctionnement quasi similaires, les motorisations à roues et à bras sont les plus courantes. Dans le premier cas, le portail est ouvert grâce à une rotation des roues préalablement installées. Par contre, dans le second cas, l’ouverture se fait plutôt grâce à un bras articulé.

  • Le portail battant manuel

Comme son nom l’indique, le portail à battants manuels s’actionne via une intervention humaine.

Généralement, quatre types de portails à battants s’inscrivent dans cette catégorie. Ce sont les portails en aluminium, en bois, en PVC, en métal ou en fer forgé.

Si vous aimez le style industriel, l’aluminium est la matière qu’il vous faut. Assez léger et esthétique, ce matériau moderne présente l’avantage de ne pas être corrosif. Vous n’aurez donc pas à craindre qu’il rouille.

Par ailleurs, l’aluminium étant très malléable, vous pourrez obtenir différentes coupes pour votre portail. A cet effet, vous avez la possibilité de monter votre portail battant vous-même .

Très tendance, le portail en bois donnera à votre façade une allure des plus raffinées. Très écologique, ce matériau dispose naturellement de nombreux coloris. Il est donc inutile de le faire repeindre. Toutefois, ce type de portail nécessite un entretien régulier.

La facilité d’installation du portail en PVC et son coût abordable en font le type de portail le plus courant. Existant en plusieurs couleurs, il est également facile à entretenir. Toutefois, il résiste peu aux chocs.

En outre, si vous optez pour un portail métallique, vous auriez fait le choix de la durée. Très résistants, ces portails s’adaptent fort bien à la motorisation, mais nécessitent un entretien régulier. Ils sont effectivement assez corrosifs.

Les modes d’installation d’un portail battant

Il existe trois manières de poser un portail battant :

  • La pose entre piliers

C’est la pose la plus classique. Elle est aussi appelée « en tableau ». Les fixations du portail sont posées au milieu de chaque pilier. Cette pose permet une ouverture du portail à 90°.

  • La pose en affleurement

C’est une variation de la pose en applique. Elle consiste à poser les fixations du portail au coin intérieur des deux piliers. Le vantail du portail peut ainsi s’ouvrir en grand, jusqu’à 120°.

  • La pose en applique

Elle consiste à poser les fixations derrière les piliers. L’ouverture du portail peut donc atteindre 180°. Attention, ce type de pose peut rendre incompatible la mise en place d’une motorisation.

Une fois avoir choisi le mode d’installation adéquate, vous devez préparer le montage du portail. Ensuite, il est impératif que vous présentiez le portail à battant sur son emplacement. Puis, percez et posez les éléments de fixation. Enfin, vous devez positionner les vantaux et procéder aux derniers réglages.

Quelle réglementation s’applique sur le portail battant ?

L’installation d’un portail battant est régie par quelques règles juridiques. Avant de vous embarquer dans la pose de ce portail, vous devez alors vous rendre à la Mairie. Ensuite, vous devez consulter le PLU pour connaître les lois applicables.

  • Délimitez bien votre terrain avant de poser le portail

L’installation d’un portail battant nécessite tout d’abord de connaître parfaitement les délimitations de votre terrain. La loi vous autorise à clôturer votre terrain et donc à y installer un portail comme bon vous semble, à condition de respecter certaines règles qui s’imposent à tous.

A commencer par l’implantation du portail qui doit se situer sur votre propriété et ne pas empiéter sur l’espace public. Pour ce faire, il est toujours impératif de disposer d’un plan qui délimite les contours de votre terrain, et qui doit avoir été établi par un géomètre.

Ce dernier prend en compte le cadastre et une multitude d’éléments qui rendent son calcul opposable à tous.

Enfin, le fait de bien connaître la délimitation de votre terrain vous permet de respecter la règle de la distance entre le portail et la route qui est également encadrée.

Cette distance est en revanche différente d’une commune à l’autre. Il vous faut donc consulter votre mairie pour savoir quelle est la distance minimale à respecter.

  • Vérifiez la distance d’un portail vis-à-vis des propriétés voisines

Bien que souvent le portail s’ouvre sur cour, il peut arriver que d’autres types de configurations imposent de tenir compte en particulier du voisinage et des règles concernant la mitoyenneté.

De plus chaque commune édicte des règles afin d’encadrer les règles de vie commune, et notamment en ce qui concerne le portail, qui constitue une ouverture vers l’extérieur.

Vous devez ainsi respecter une certaine distance entre l’implantation de votre portail et les limites de la propriété de vos voisins, qui est différente d’une commune à l’autre.

Le portail ne doit évidemment pas empiéter sur le terrain de vos voisins : il doit se situer sur votre terrain et ne pas excéder ces limites.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star